ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Potin   

Une naissance qu’on n’aurait pas osé imaginer


La façon dont sont nés certains titres-cultes sont parfois de magnifiques petites gourmandises pour les geeks ès-metal. Ainsi ma préférée étant sans doute le fait que le fameux « N.I.B. » présent sur le premier album de Black Sabbath – que certains interprétèrent longtemps comme une Nativité En Noir (Nativity In Black), autrement dit un négatif de la scène de la naissance du Christ (donc une naissance de l’Antéchrist) – trouve son origine dans une blague faisant référence à la barbiche en pointe (« nib » en anglais) du batteur Bill Ward sur laquelle bloquaient les membres du groupe quand ils étaient défoncés.

L’histoire de la naissance de la reprise du « Aerials » de System Of A Down par Amon Amarth sur leur dernier album, Surtur Rising, devrait elle aussi venir rejoindre les miscellanées comiques de tous les experts métallurgistes. Extraits des confidences de Fredrik Andersson (batteur) au site Loudmag.com : « nous voulions surprendre nos fans. Nous avons entendu dire que nous sommes prévisibles, que nous faisons toujours la même chose, alors nous avons décidé de faire des reprises. […] Nous sommes allés au Japon pour l’enregistrement d’un show et, une nuit, nous avons fini dans un bar karaoké et il y a cette chanson, « Aerials », qui est passée. […] Nous avons beaucoup discuté sur le fait que c’est une bonne chanson, qu’elle ait été faite il y a trois mille ans ou n’importe quand. Cette chanson est arrivée et nous la hurlions tous et nous nous sommes bien amusés. »

Voilà, maintenant continuez à vivre en vous disant que les vikings du death metal trouvent des idées de chansons dans des bars karaoké au Japon.



  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3