ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Le rêve lucide de Jeff Grimal


Si la musique convoque souvent plusieurs arts à la fois, grâce aux visuels qui l’accompagnent, que ce soit par les pochettes, les photographies ou les clips vidéo qui sont parfois de véritables courts-métrages, les artistes multi-casquettes sont sans doute les plus fascinants par la proposition d’un univers complet. Découvert par une bonne partie du public metal lors de l’ascension de The Great Old Ones, Jeff Grimal est de ces artistes qui démontrent aussi bien ses talents dans l’illustration que dans la musique. Son travail en tant qu’illustrateur est évidemment bien plus exposé, notamment grâce à ses œuvres pour Gorod, Cellar Darling et évidemment les adorateurs de Lovecraft français susmentionnés, que ses divers projets musicaux plus intimistes et s’adressant davantage à une niche. Sa capacité à s’acclimater aux exigences des musiciens qui lui font confiance tout en conservant une cohérence et une identité impressionne, mais c’est sans doute quand il a la liberté de lier ses œuvres graphiques musicales à sa propose vision musicale qu’il rayonne le plus.

Cet éclat n’a d’ailleurs pas manqué à la vigilance d’Emilien Nohaïc des Editions Des Flammes Noires qui lui a proposé après quelques discussions de sortir un livre d’art autour de ses travaux, idée qui a séduit l’artiste. Retraçant ses différents concepts mais aussi ses méthodes, ce bouquin immersif permet de mieux saisir la vision de l’artiste et ce qu’il cherche à illustrer. C’est à l’occasion de cette parution que nous les avons interrogés tous les deux, pour connaître les tenants et les aboutissants de la démarche, mais évidemment pour en savoir un peu plus sur l’artiste et évoquer évidemment son rapport à la musique, à la peinture et à l’art en général.

Lire l’interview…



  • Arrow
    Arrow
    In Flames @ Lyon
    Slider
  • 1/3