ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interviews   

Hatebreed: Jamey Jasta wants to unite through music


Committed, Jamey Jasta? Yes – and no. There are many things in the American system he doesn’t like, starting with the famous American Dream, which he sees as a giant lie, or even a manipulation. Jasta is a man who wants to be himself, and accepted for what he is. That’s what he’s found in metal and punk music.

The thought of going into politics has never even crossed his mind. For him, the political system is all about fighting to get power. As opposed to music, it’s not unifying. Jasta has never seen a politician unify people as much as music can: his band caters to people from all social classes and nationalities during their shows.

Hatebreed is a band with a massive, devoted fanbase, which will go to every concert and won’t hesitate to defend their beloved band, as they did when CNN slandered them. For these fans, Hatebreed make their shows unique and interesting by always changing their setlist. Jamey Jasta told us in length about this spontaneity, which has driven the band to build their shows according to their current mood.

Jasta also talked about the band’s new album, to be released in January, and about what the next one could sound like. But he also points out that, because he has neglected his family life a bit lately, he has some work to do in this respect.

Read the interview…



Interviews   

Crowbar: thinking about the future with one eye on the present


There are musicians we’re always delighted to meet. Kirk Windstein, the mastermind behind Crowbar and guitarist for Down, is one of those. When we decided to have a word with Windstein during the Motocultor Festival (France), he was accompanied by his bassist, Pat Bruders, who also happens to be new to the Down family since he now fills in for Rex Brown. We already talked about this replacement in a previous article.

We at Radio Metal often joke about the fact that, every time we meet Kirk Windstein, he looks like he just woke up: he has rings under his eyes, his eyes are glazed and he can’t help yawning. It might actually be more than an impression, since he admits: « We’re a bit tired, but we’re good. We play tomorrow in Paris, and then we’re back to New Orleans. We had a long drive yesterday, almost 14 hours. » « We are pretty ragged up because we didn’t have a day off. » adds Bruders. When you’re on tour, travelling conditions are not always easy. The budgets are obviously very different between Down and Crowbar, and the latter have made it all the way to Brittany in a humble van, instead of a real, comfortable bus. « We try to take advantage to sleep where and when we can. It’s hard to sleep nearly sitting up in these van tours. We have no double-deck or nightliner where you can sleep and relax. » explains Bruders.

And yet, the two devils are very pleasant, and despite their tiredness, they’re eager to go up on stage and show the audience what they’re made of. In Windstein’s words: « We’ve done 15 days in a row, but we’re here and ready to rock. The beer is pretty good. » With their ever positive and determined spirit, Crowbar don’t seem to be very demanding (aside from their drummer, who’d rather have a hot meal, please and thanks) or affected: all Windstein and his guys want is to meet the fans and have fun on stage. « Seeing the fans at the signing session and their reaction to our show really pumped us up. » says Bruders.

Read more…



Interview   

Hatebreed : Jamey Jasta préfère rassembler par la musique


Engagé, Jamey Jasta ? Oui et non. De nombreuses choses ne lui plaisent pas dans le système américain, notamment le fameux American Dream, qui est pour lui un vaste mensonge, voire une manipulation. Jasta est un homme qui veut simplement être lui-même et accepté tel qu’il est. Et c’est ce qu’il a trouvé dans le metal et le punk.

Mais jamais l’idée de faire de la politique ne lui a traversé l’esprit car le système politique n’est pour lui qu’une bataille entre adversaires pour avoir le pouvoir et non quelque chose de fédérateur comme la musique. Jasta n’a jamais vu un politicien fédérer autant que la musique, y compris celle de Hatebreed, qu’il voit rassembler toutes les classes sociales et les nationalités aux concerts du groupe.

Hatebreed est un groupe à la fan-base importante et dévouée, qui se déplace à tous les concerts et même les défend, comme dans l’épisode diffamant qu’a connu le groupe avec CNN. Pour ces fans, Hatebreed rend les concerts toujours piquant en changeant systématiquement les setlists. Jamey Jasta nous parle longuement de cette spontanéité qui conduit le groupe à choisir la forme de ses concerts selon l’humeur du moment.

Jasta nous parle également du nouvel album du groupe, à paraître en janvier et un peu de ce que pourrait être le suivant. Mais il précise aussi que, ayant un peu trop négligé sa vie de famille jusqu’à présent, il souhaite s’impliquer plus.

Lire l’interview…



Interview   

Crowbar : un oeil sur son quotidien, le point sur l’avenir


Il est des musiciens que nous prenons toujours plaisir à croiser. C’est le cas notamment de Kirk Windstein, maître à penser de Crowbar et guitariste de Down. Lorsque nous avons décidé de tailler le bout de gras avec Windstein à l’occasion du Motocultor Festival, il était accompagné de son bassiste Pat Bruders. Bassiste qui s’avère être également aujourd’hui le nouveau venu dans la famille Down, en remplacement de Rex Brown. Un sujet que l’on abordera d’ailleurs plus longuement dans un article ultérieur.

Au sein de la rédaction nous blaguons souvent sur le fait qu’à chaque fois que nous rencontrons Kirk Winstein, il paraît avoir tout juste été réveillé : des cernes sous les yeux, un regard vitreux, quelques bâillements, etc. Peut-être, d’ailleurs, n’est-ce pas qu’une apparence car lui même avoue : « On est un peu fatigués mais ça va. On a eu un long trajet en bus, hier, presque quatorze heures ! On était en Allemagne. Demain, on joue à Paris et après, on rentre à la Nouvelle-Orléans. » « Comme on n’a pas eu un seul jour de repos, on est en lambeaux » ajoute Bruders. Il faut dire que les conditions de voyage ne sont pas toujours évidentes en tournée. Les budgets pour ces dernières ne sont, de toute évidence, pas les mêmes pour Down et Crowbar et ces derniers sont donc arrivés en Bretagne par le biais d’un modeste van, à défaut du confort d’un véritable bus. « On essaie de dormir et de manger du mieux que l’on peut selon les circonstances. Dans un van, c’est dur de dormir presque debout : on n’a pas de tour-bus dans lequel tu peux bien te reposer » explique Bruders.

Pourtant, les deux lascars se montrent très chaleureux et ont, malgré la fatigue, hâte d’en découdre sur scène comme l’affirme Windstein : « On a joué deux semaines non-stop, mais bon, on est prêt à se défoncer sur scène ! La bière est bonne, soit dit en passant. » Avec un esprit toujours positif et volontaire, Crowbar ne semble pas vraiment être un groupe très exigent – si ce n’est, pour l’anecdote, un batteur qui aime surtout les repas chauds – et maniéré : tout ce que Windstein et sa bande semble vouloir, c’est rencontrer les fans et se la donner sur scène. « Voir la réaction des fans à la séance de dédicace et pendant le show nous donne vraiment de l’énergie » confirme Bruders.

Lire la suite…



Interviews   

Kirk Windstein : “We are what we are”


A few weeks ago, Metal Sucks published « 15 things you didn’t know about Kirk Windstein » written by Kirk himself. We are about to learn a 16th fact about him. After interviewing him (at different times throughout the day to avoid scientific exhaustion), studying him and performing a series of brain numbing calculations, we have come to the following conclusion: Kirk Windstein is constantly awake. Whatever time it is, he is out of bed and constantly yawning (proof on video).

It’s clear to say that Kirk is always his natural self. This explains his self-assured comments on the raw quality of Down’s latest live album: “It wouldn’t have been right to re-master it”. The fact that he is so rigorously spontaneous, to the extent that they never considered re-touching Phil Anselmo’s mediocre vocals on this album, is respectful proof honesty. This comment isn’t even out outweighed by a statement such as “we are what we are”, using the same freedom of speech he chose to employ whilst describing his relationship with alcohol and recent sobriety.

Kirk also admits having fully exploited Down’s commercial potential in order to, I quote, “pay the bills” and by placing Crowbar on standby to achieve this. This absence, which provoked such a following, explains the excitement surrounding the release of their excellent latest album Sever The Wicked Hand. A new page has been turned and the guitarist predicts a busy future for his three bands Down, Crowbar and Kingdom Of Sorrow.

Click here to read the interview



Interview   

Kirk Windstein : « Nous sommes ce que nous sommes »


Il y a quelques heures, Metal Sucks publiait un billet « 15 choses que vous ne saviez pas à propos de Kirk Windstein », rédigé par Kirk lui-même. Nous allons vous en apprendre une 16ème. Car, à force de l’interviewer (à différents instants de la journée, par souci d’exhaustivité scientifique), de l’étudier et après une série de calculs à en faire pâlir Tryphon Tournesol, nous en sommes arrivés à la conclusion suivante : Kirk Windstein se trouve en permanence dans un état de réveil. Quelle que soit l’heure, il semble sortir du lit et bâille sans cesse (vidéo à l’appui).

Vous l’aurez compris, Kirk ne chasse jamais son naturel. Pas étonnant, donc, de le voir assumer pleinement le rendu on ne peut plus brut du dernier live de Down. « Ce n’aurait pas été très correct de le retoucher » insiste-t-il. Être à ce point rigoureux dans la spontanéité, au point de ne pas envisager une seule seconde de retravailler ne serait-ce que légèrement le rendu médiocre du chant de Phil Anselmo témoigne d’un respect absolu pour l’honnêteté. Jamais une phrase telle que « nous sommes ce que nous sommes » n’aura eu autant de poids. C’est d’ailleurs avec cette même liberté de parole qu’il nous parle de son rapport à l’alcool et de sa récente sobriété.

Kirk assume aussi sans gêne aucune d’avoir exploité le potentiel commercial de Down car, je cite, « il faut bien payer les factures » et par conséquent, il mit Crowbar en stand-by le temps d’y arriver. Une absence qui a alimenté un mythe, expliquant l’effervescence autour de la sortie de l’excellent dernier opus Sever The Wicked Hand. Un cap a été franchi et le guitariste nous annonce un avenir dense pour ses trois formations Down, Crowbar et Kingdom Of Sorrow.

Cliquez ici pour en savoir plus.



Carnet De Route    CR De Festival    Live Report   

Tout le Hellfest en direct live : journée du vendredi 18 juin


Du jeudi 17 au lundi 21 juin, Radio Metal consacre son antenne – et la page principale de son site – au Hellfest Open Air qui démarre aujourd’hui à 10h30. Flash antenne, exclusivités, fil rouge sur le site et goodies : suivez tout le Hellfest sur Radio Metal ! Et n’oubliez pas le live report intégral de ces 3 jours de musique qui sera en ligne sur le site quelques jours seulement après la fin du festival.

Après un an d’attente interminable, c’est parti pour la 5e édition du Hellfest. Avec Biohazard, Fear Factory, Deftones, Godflesh, Ulver et beaucoup d’autres artistes, cette journée s’annonce sous les meilleurs auspices.

EDIT : Dernière mise à jour samedi 19 juin à 02h15 : Compte Rendu Complet de la journée !

Cliquez ici pour suivre le Hellfest en direct !



  • Arrow
    Arrow
    Hellfest - Warzone - Jour 3
    Slider
  • 1/3