ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interviews   

Flotsam And Jetsam are back on the tracks


In a certain way, Flotsam And Jetsam are cursed. They are prisoners from their distant past stuck in the head of those who, as stated by singer Eric AK himself, “never listen to any stuff after Doomsday For The Deceiver or No Place For Disgrace”, their first two records and thus aren’t recognized for what they have become and are today. Flotsam And Jetsam’s career is yet characterized by an excellent power/thrash metal, executed by incredible gifted musicians and one of the best singers of this scene. But Flotsam And Jetsam’s career is also, and that’s what stands out from the whole interview, a path made of disillusions and hazards.

But today, motivation is the key word for Flotsam And Jetsam with the release of the follow-up to the excellent The Cold: Ugly Noise. This record sees the comeback of the band’s most creative line-up which gave birth to the bomb Drift in 1995 and the involvement of Jason Newsted, the band’s first bass player, in some of the song writing. Eric AK, aware of the band’s current potential, expresses his will to conquer again our metal hearts and to rekindle Flotsam And Jetsam’s flame in the metal world. He assures that “our creative peak is actually still yet to come”.

Read the interview…



Interview   

Flotsam And Jetsam se remet à flot


D’une certaine manière, Flotsam And Jetsam est un groupe maudit, prisonnier de son lointain passé dans la tête de certaines personnes qui, d’après le chanteur Eric AK lui-même, « n’écoutent rien au-delà de Doomsday For The Deceiver ou No Place For Disgrace », ses deux premiers albums, et surtout trop peu évoqué pour ce qu’il est devenu et est aujourd’hui. La carrière de Flotsam And Jetsam est pourtant caractérisée par un excellent power/thrash ouvert fait par d’excellents musiciens et un des meilleurs chanteurs du genre. Mais la carrière de ce groupe c’est aussi, et c’est ce qui ressort à certains moments dans l’interview qui suit, un chemin pavé de désillusions et d’embûches.

Mais de motivation il est plus que jamais question aujourd’hui dans les rangs de Flotsam And Jetsam qui sort aujourd’hui le successeur à l’excellent The Cold. Il s’appelle Ugly Noise et voit le groupe revenir sous son line-up le plus créatif, celui qui a donné naissance à la bombe Drift en 1995, et la participation à l’écriture de quelques morceaux de son premier bassiste, un certain Jason Newsted. Eric AK, conscient de son potentiel sous sa forme actuelle, nous exprime sa volonté de repartir à la conquête des cœurs métalliques et de refaire briller la marque Flotsam And Jetsam dans le paysage metal. « Notre pic créatif est encore à venir », affirme-t-il convaincu.

On en parle ci-après…



Interviews   

Flotsam and Jetsam are on a boat…


Although the name Flotsam And Jetsam may not ring any bells for some of you, for others it might make you think of a name you would find right next to a historical date. In the same way that one might think, 1515 – Marignan, any metaller keen on music history will think 1986 – Flotsam And Jetsam. Why 1986 you ask? Well that’s because it’s the year that their acclaimed first album Doomsday For The Deceiver was released, featuring a certain Jason Newsted before he was sacked by Metallica a few months later. Then there are the others, whose mouths water every time this band is mentioned. These are the people who have gone beyond their historical knowledge and just love to hear unstoppable power-thrash albums like Cuatro and Drift, which truly are timeless forgotten gems.

It is now 2011 and Flotsam And Jetsam are still unfailingly around or just about. This was due to a few periods of doubt, disparity and personal reorganisation. However, the band from Phoenix was able to pull itself together and gather again. Their new album is called The Cold and it’s one hell of an album! Those who may have mentioned its similarities with Queensrÿche’s power-thrash sound through their power and subtlety were right on. Proudly signed to Brian “Head” Welch’s label (ex-Korn) and Nuclear Blast Europe, Flotsam And Jetsam have taken everyone by storm with The Cold and managed to rise up the endless album charts. So don’t be afraid, jump right into this talented band’s discography and why not even start with their latest gem.

In the meantime, here is an informative interview with the friendly Craig Nielsen, drummer in the band since 1997.

Read the interview…



Interview   

Flotsam et Jetsam sont sur un bateau…


Flotsam And Jetsam, pour certains ce nom n’évoque rien, pour d’autres il résonne comme ces noms que l’on retrouve à côté d’une date dans les livres d’histoire. Tel 1515 – Marignan, les férus d’histoire métallique se souviennent de 1986 – Flotsam And Jetsam. Pourquoi 1986 ? Parce que c’est la date de sortie du remarqué Doomsday For The Deceiver, premier album sur lequel apparaît un certain Jason Newsted, débauché quelques mois plus tard par le géant Metallica. Et puis il y a les autres, ceux dont les yeux pétillent à la simple mention de ce groupe. Ceux qui se sont aventurés au-delà de la borne « kilomètre-historique ». Ceux qui écoutent encore avec un immense plaisir les albums de power-thrash acérés et imparables que sont Cuatro ou Drift, des perles oubliées qui ont pourtant tout du classique, de l’intemporel.

En 2011 Flotsam And Jetsam est toujours là, sans faillir ou presque. Car oui il y a bien eu des périodes de doute, des inégalités, des remaniements de personnel. Pourtant, le groupe de Phoenix a toujours su renaître de ses cendres et redorer sa parure. The Cold est le nom du nouvel album. Et quel album ! Mêlant puissance et subtilité, on en a entendu certains évoquer le nom de Queensrÿche à la sauce power-thrash, à raison. Fier d’une signature sur le label de l’ex-Korn Brian « Head » Welch et Nuclear Blast en Europe, Flotsam And Jetsam a pris tout le monde de court avec ce The Cold qui a fini par truster le haut de bon nombre de ces sempiternels classements de rédaction. Alors, n’ayez pas froid aux yeux, plongez-vous dans la discographie de ce groupe talentueux, en commençant – pourquoi pas – par cette dernière offrande.

En attendant, voici un entretien avec le sympathique Craig Nielsen, batteur de la formation depuis 1997, pour vous en apprendre un peu plus.

Lire l’interview…



Song For The Deaf   

Do or Die


The Cold, le dernier album de Flotsam And Jetsam, faisait partie du top 50 de 2010. Le groupe était de retour avec un power/thrash toujours aussi unique avec cette part de complexité et ces atmosphères froides, tantôt inquiétantes tantôt mélancoliques. Et rarement le terme « Cold », pourtant générique et usé à tout-va, aura aussi bien collé à la musique d’un groupe. Car c’est bien de la mélancolie que nous inspire cet album. Cet état de mal être latent, que l’on ne ressent pas en permanence, qui parfois s’atténue nous donnant de fausses illusions, mais qui est bien toujours présent. Une sournoise agonie qui nous tue à petit feu, parfois sans que l’on en ait conscience, puisqu’elle ne nous handicape pas dans notre vie quotidienne. Elle se fait à nous et devient une partie de nous, générant l’illusion que « ça ne va pas si mal ».

Ça ira mieux en lisant la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Rival Sons + MNNQNS @ Cenon
    Slider
  • 1/3