ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

On Tour With   

On tour with the Scorpions


Inspired by a certain slogan of a certain brand, Radio Metal took the road last May to carry out a 2-in-1 report. Because squatting the backstage together with Karelia also allowed yours truly (and his pretentiousness) to follow the Scorpions

Features: backstage anecdotes, private parties as well as strange revelations on Rudolf Schenker’s eating habits.

Read the article…



En Tournée Avec   

En tournée avec Scorpions


S’inspirant d’un certain slogan d’une certaine marque, Radio Metal est parti en mai dernier réaliser un reportage deux en un. Car parasiter dans les coulisses en compagnie de Karelia a permis à votre prétentieux serviteur d’être également dans le sillage des Scorpions.

Au programme : anecdotes backstage, soirées privées ainsi que d’étranges révélations sur le rythme culinaire de Rudolf Schenker.

Lire la suite…



Interview   

Entretien du Ta-Kottak


Dans la vie comme derrière ses fûts, James Kottak ne tient pas en place. Ce gamin regarde de partout, s’ébouriffe régulièrement les cheveux et fouille même dans mon sac en pleine interview ! Il est de loin celui que vous aurez le moins de mal à croiser en concert. Il se ballade, assiste au montage de la scène et va carrément à la rencontre des fans. A venir d’ailleurs très bientôt le récit de la tournée française des Scorpions vue de l’intérieur. Et niveau potins, préparez-vous, cela va y aller…

L’homme est également hyperactif sur le plan musical. Pour reprendre les paroles des nazis poursuivant les Blues Brothers, « son dossier fait deux kilomètres de long ». Illustration récente : la sortie de « Rock N Roll Forever », nouvel album de son projet Kottak, à peine deux mois après la sortie de Sting In The Tail des Scorpions. Un album de punk rock avec un côté juvénile à 100 % assumé. Kottak y assure la guitare et le chant, laissant les fûts à son épouse Athena, qui n’est autre que la soeur de Tommy Lee. Pourquoi ? Parce que, comme il le dit si bien « j’ai une sacrée allure avec une guitare ! ».

Tout comme certains pensent – à mon sens, à tort – que le split des Scorpions n’est qu’une manoeuvre marketing, vous douterez peut-être de la sincérité de ses réponses. Vous trouverez peut-être l’enthousiasme du batteur des Scorpions un peu trop politiquement correct. Mais cela crève les yeux : James Kottak aime ce qu’il fait. Cet éternel adolescent dégage une impression de liberté totale, de réaliser ses rêves, de laisser court à ses moindres envies et délires, bref d’être lui-même sans rendre de comptes à personne. Et on le jalouse pour ça.



  • Arrow
    Arrow
    Mass Hysteria @ Transbordeur
    Slider
  • 1/3