ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Ulver : le loup chasse ces vautours qui lui tournent autour


Rien de plus compliqué que de décrire à quoi pourra ressembler « l’industrie musicale » dans dix ans. Dans vingt ans ? N’en parlons même pas. Voilà plus d’une décennie que le secteur musical (pour ne pas dire le secteur culturel dans son ensemble) se bat pour conjuguer avec la dématérialisation de la musique et, conséquence plus ou moins directe, le téléchargement illégal. Car il ne s’agît plus tant de lutter – à coups de procès coûteux – contre le phénomène que de trouver un moyen de reprendre du terrain dans le domaine de l’échange – si possible commercial pour les professionnels – de la musique.

Il n’appartient donc qu’aux personnes qui font les lois et les font respecter de juger si les causes de l’évolution de cette industrie doivent être traitées plus sévèrement ou non ; le reste est au mieux philosophie, sinon pure opinion personnelle que chaque citoyen est libre de formuler ou de garder pour lui. Mais même les lois restent relatives : dans vingt ans, quand une nouvelle génération de légistes et de politiques prendra le relais sur les bancs des assemblées, une génération qui a grandi avec ces changements, ces nouveaux modes d’échange, ne va-t-elle pas considérer obsolètes ces législations votées aujourd’hui pour consolider un système fondé dans le passé, pour en voter de nouvelles plus adaptées ?

Lire la suite…



Interview   

La Klonosphère et son contexte


Le saviez-vous ? La Klonosphère, collectif artistique monté par Guillaume Bernard, guitariste de Klone, existe officiellement depuis le 11 septembre 2001. « Une date marketing » diront les plus cyniques. Exerçant des activités de promotion et d’organisation de concerts, la Klonosphère fait partie des structures et des réseaux montants alternatifs aux maisons de disque, dont sont de plus en plus friands les artistes, ce que nous confirmait d’ailleurs Trepalium la semaine dernière.

En quoi le fonctionnement de la Klonosphère est-il foncièrement différent de celui d’un label ? Quelle est l’alternative proposée et quelle en est la portée ? Peut-on rentrer dans ce collectif ? Guillaume Bernard a été notre invité téléphonique le 22 mai dernier à l’antenne d’Anarchy X, pour une soirée spéciale Klonosphère au cours de laquelle nous avions diffusés les groupes défendus par cette structure.

Nous n’avons pas non plus manqué d’évoquer l’actualité de Klone : sa prochaine tournée avec Hacride et Trepalium, ainsi que l’avancée de leur prochain album.

Lire et écouter l’interview…



Le Blog Du Doc   

Comment allons-nous faire demain ?



Avec le billet d’aujourd’hui, je voulais vous poser une question par rapport au monde musical de demain. Par mon activité professionnelle, et en tant que fan de musique, le fonctionnement de l’industrie de la musique dans son ensemble est un sujet qui m’intéresse. Alors je cogite pas mal sur cette question au quotidien et je cherche, en parallèle, à communiquer au maximum avec les professionnels du milieu qui peuvent avoir des analyses intéressantes et faire ainsi évoluer mon analyse.

Avant-hier, lors de mon passage à Paris pour le concert de Rammstein, je me suis par exemple entretenu avec le responsable d’un label français avec qui le courant passe bien. On parlait de notre travail respectif, du rapport qu’entretient le public avec le disque, de l’importance du live et de toutes ces thématiques chères aux acteurs du milieu : que ce soit les médias, les maisons de disques, les producteurs de spectacles, etc. Et la grande question que nous avions était la suivante : que va-t-il se passer quand le disque va mourir ?

Lire la suite…



Le Blog Du Doc   

Un dialogue important qui intervient bien tard


« Franchement, fais gaffe à ne pas paraître prétentieux… » me disait il y a quelques heures Spaceman à propos du présent Blog dont je lui avais dévoilé à l’oral les « bonnes feuilles ». Et donc, comme vous le remarquez, je suis d’emblée son conseil en mettant l’expression « bonnes feuilles » entre guillemets pour éviter toutes interprétations erronées de votre part !

En effet, aujourd’hui je vais vous donner mon point de vue, en tant que responsable média, sur la stratégie média de certains labels qui pourrait contribuer – combinée à beaucoup d’autres paramètres – à une cessation d’activité que je ne leur souhaite évidemment pas. Mon avis sera d’ailleurs largement illustré par une conversation téléphonique que j’ai eue avant-hier avec un label. Voici les faits.

Lire la suite…



Nouvelles Du Front   

Entrepôts Sony de Londres : un crime prémédité ?


Il y a trois semaines nous apprenions qu’au cours des émeutes qui ont enflammé la capitale anglaise, un entrepôt appartenant à Sony, et dans lequel étaient conservés les stocks d’environs 150 labels indépendants (quantités évalués à trois millions de CD ainsi que des dizaines de milliers de DVD), avait été incendié. Un coup sévère porté à cette partie de l’industrie du disque qui n’avait pas besoin d’ajouter ce genre de difficultés à un contexte déjà assez difficile pour leur activité.

Eh bien, ces labels indépendants ne doivent pas se sentir plus en joie depuis que le journal The Telegraph a révélé que ce qui a mené à une telle destruction serait, à l’origine, un cambriolage prémédité, organisé par un gang de professionnels qui ont choisi de profiter du chaos ambiant en ville pour agir.

Lire la suite…



Nouvelles Du Front   

Emeutes de Londres : les labels indépendants gravement touchés



En voyant les émeutes de Londres, comment ne pas penser, bien évidemment, à celles qui ont enflammé la banlieue parisienne en 2005 ? Même fait déclencheur, mêmes dérives : un habitant de la banlieue de Londres abattu par un policier entraîne d’abord un mouvement de révolte (justifié ou non, là n’est pas la question, nous laissons à chacun le choix de son opinion sur ce sujet) ensuite gangrené par une foule de casseurs qui ne sauraient sans doute même pas dire le nom de l’homme tué : Mark Duggan. Il reste très probablement dans les émeutes actuelles bien moins de personnes cherchant à dénoncer la mort de cet habitant de Tottenham, que de types cherchant surtout à profiter du chaos premier pour démolir et piller tout ce qui passe devant son regard.

Ils se prennent peut-être pour des rebelles, mettant le feu à une société qui se moquent d’eux. Et eux, de qui se moquent-ils ? Un entrepôt appartenant à Sony et contenant les stocks de plus de 150 labels indépendants a été incendié dans ces émeutes. Parmi ces labels, on trouve le nom de Nuclear Blast, mais aussi d’autres qui n’ont guère de places pour la moindre prise de risque, dont la moindre production est un pari, et qui ont vu leurs efforts partirent en flamme en quelques heures. Certains labels n’avaient certainement pas d’autre stock à part dans cet entrepôt et leur remplacement leur coûtera énormément, leur coûtera peut-être leur entreprise.

Le travail de nombreuses âmes qui espéraient par leurs efforts changer quelque chose dans la musique réduit à néant par de faux rebelles avec le faux prétexte de changer des choses dans leurs vies.



Nouvelles Du Front   

Olala je suis tout excité aujourd’hui…


Nos amis labels, on les côtoie au quotidien pour le boulot et on aime bien se moquer d’eux sur le site et à l’antenne. Pourquoi ? Bah simplement parce qu’ils nous font bien marrer avec leur vision si novatrice de la communication (mode ironie on) et leur incapacité structurelle à dialoguer avec le web et ceux qui le font vivre (mode ironie off). Et comme la presse magazine reste globalement laxiste avec eux, nous on la joue un peu plus provoc’ car nous n’avons aucun compte à leur rendre ce qui est d’ailleurs un privilège puisque un média ne doit jamais rendre de compte éditoriaux – j’entends sur sa manière de traiter l’information – à qui que ce soit.

Aujourd’hui nous allons donc nous moquer – gentiment car nous avons bon fond – des labels Nuclear Blast et Roadrunner.

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Greta Van Fleet + Vola @ Paris
    Slider
  • 1/3