ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview    Nouvelles Du Front   

Tore Ostby (Ark, Conception) et Léo Margarit (Pain Of Salvation) sont dans une salle de répétition…


Ark, tous ceux qui ont connu ce groupe ont un vif frisson qui parcourt leur épine dorsale rien qu’à l’évocation de ces trois lettres. Issu des cendres de Conception – un autre nom qui fait frémir les connaisseurs – Ark a été créé à l’initiative du guitariste norvégien Tore Ostby et du batteur américain John Macaluso qui se sont adjoints les services d’un chanteur, alors peu connu, dénommé Jorn Lande qui a fait ses armes dans divers petits groupes : Vagabond, The Snakes (avec les ex-Whitesnakes Bernie Marsden et Micky Moody) ou Mundanus Imperium. Deux albums sont sortis, un premier éponyme de qualité et surtout Burn The Sun, assurément l’un des grands albums que l’on peut attribuer aux années 2000.

Catégorisé sous l’étendard du metal progressif pour la virtuosité de ses musiciens, Burn The Sun n’en est pas moins un album accrocheur, concis et à la fois d’une richesse inouïe. Bien souvent, à l’écoute, c’est quand la technique se fait oublier face au génie de composition qu’on reconnaît les grands albums. Burn The Sun regorge de refrains, de mélodies et de riffs des plus mémorables ainsi que d’idées parfaitement remarquables : ce bruit de pièce qui tombe et vrille en guise de break au milieu de « Heal The Waters », cette partie où basse fretless, batterie et voix s’entremêlent et se confondent sur « Torn », ces lignes vocales empruntées à Björk sur « Absolute Zero » et bien entendu ce génialissime « Just A Little » où Tore Ostby ressort ses influences hispaniques comme il l’avait déjà fait à l’époque de Conception. Burn The Sun est un monument qui, en sus, a révélé un chanteur hors du commun reconnu comme l’un des plus grands de la génération actuelle. Un album qui, d’ailleurs, représente une performance vocale que Jorn n’égalera qu’à de trop rares occasions (citons à cet égard The Devil’s Hall Of Fame de Beyond Twilight).

Lire la suite…



Interview   

Pagan’s Mind : un nouveau départ pour un nouveau paradis


C’est à l’occasion de la venue de Pagan’s Mind à Lyon, en tournée européenne avec Symphony X, que nous avons eu l’occasion de nous entretenir directement avec le guitariste de la formation norvégienne, Jorn Viggo Lofstad.

Arrivant au terme de ce périple sur le Vieux Continent, il nous parle des quelques plans d’avenir du groupe. Mais notre homme évoque avant tout le présent et ce Heavenly Ecstasy, dernier effort en date du groupe sorti en mai dernier et premier album à être sorti sur le label SPV/Steamhammer. Il s’agissait donc d’une bonne occasion d’en savoir plus sur les conditions de la naissance de ce nouveau-né et sur ce changement de label après près de dix années passées dans la même maison. « Un nouveau départ » pour voir plus grand et avoir les moyens de s’exprimer au mieux sans être un simple produit qui irait remplir un bac de disques.

Mais, en dehors de Pagan’s Mind, Jorn Viggo Lofstad a aussi du bagage à son crédit propre. Nous en avons donc aussi profité pour revenir tout particulièrement sur son passé au sein de Jorn, le groupe du chanteur Jørn Lande. Une époque qu’il se remémore avec fierté, exprimant tout le respect qu’il a pour le leader de son ancien groupe et l’espoir de se retrouver un jour pour refaire de la musique.

Lire l’interview…



Titre À Titre   

En Avant, Asia !


Il faut se méfier des séances de pré-écoute exclusives. L’excitation de la nouveauté, la rareté intrinsèque du fait de ne pas réellement avoir accès à l’objet, ont tendance à fausser les émotions et vous font idéaliser le moment.

Surtout avec un album aussi dense que ce nouvel Avantasia. Pour cet ultime opus, Tobias Sammet ne souhaitait avoir aucun regret et a tout donné. L’accomplissement de toute une vie, comme il nous l’avouera plus tard en interview, triste et heureux à l’idée de tourner cette page et quelque peu inquiet de ne pas savoir quoi faire après. The Wicked Symphony/Angel Of Babylon se veut donc comme un festival, compilant toutes les facettes musicales de la saga depuis 10 ans. Si vous souhaitez ne pas gâcher la surprise, ne cliquez surtout pas sur ce lien (Spoiler inside).



News From The Front   

Do not read this article !


It’s always wise to be wary of pre-listening exclusive events. The excitement of hearing something new and the intrinsic rarity of having access to an object that is not yet available, can often create falsify your emotions and make you idealise the moment more than necessary.

This is especially the case with an album as dense as Avantasia’s new album. For this latest release, Tobias Sammet didn’t want to have any regrets and he gave it his all. As he admitted in the interview taking place afterwards, this album represents the greatest accomplishment of his life, despite appearing somewhat sad and happy at the fact of turning a new page, yet slightly worried about not knowing what to do next. Wicked Symphony/Angel Of Babylon is like a festival, compiling all musical aspects of the saga for the past 10 years. If you don’t want to ruin the surprise, do not click on this link (Spoiler inside).



  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3