ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interviews   

The passion according to Sebastian Bach


Without a doubt one of the greatest hard rock singer of all time, Sebastian Bach can also boast about the fact that with his previous band Skid Row, he sang on albums that had a huge impact on this style: their first eponymous album of course, but also the exhilarating Slave To The Grind. Sadly enough, what followed hasn’t been this bright despite a very well made third album: the singer and the band ended up splitting up painfully.

And yet Bach still didn’t stop. The fair-haired singer distinguished himself in 2007 with Angel Down, a record he signed with his own name. A true success that do justice to the talent we know he is, and proved that the ex-Skid Row member still has guts. Besides, Bach is back this year with a new album entitled Kicking & Screaming that will be out the 23th of September. Needless to say, the singer carries on the same path and isn’t disappointing.

We had to talk to Sebastian Bach to acknowledge that. An extremely nice character, both rock’n’roll and funny. In what he’s saying, two things are striking: the first one is his deep honesty, a quality that owned him his reputation as a loudmouth, and probably some interpersonal conflicts. The second one is the striking passion he shows. But after all, maybe you can’t have one without the other. As a result, here is a fascinating, colorful interview which will undoubtedly delight both dedicated and casual fans.

It features his album of course, but also Skid Row, the death of the late singer from Warrant Jani Lane for whom Bach wrote a tribute, rock-star life, Guns N’Roses’ frontman Axl Rose, a good friend of his, and a lot of other subjects.

Read the interview…



Interview   

La passion selon Sebastian Bach


Sans conteste l’un des plus grands chanteur que le hard rock ait connu, Sebastian Bach peut en plus se targuer, avec son précédent groupe Skid Row, d’avoir chanté sur de grands albums qui ont marqué le genre : le premier album éponyme mais surtout le jouissif Slave To The Grind. Malheureusement, l’histoire qui a suivi, malgré un troisième album de très bonne facture, s’est avéré moins heureuse avec une séparation douloureuse entre le chanteur et le groupe.

Pourtant, Bach ne s’est pas arrêté pour autant. Le blondinet s’est particulièrement fait remarqué en 2007 avec Angel Down sorti sous son propre nom. Une vraie réussite qui fait honneur au talent qu’on lui connaît et prouve que l’ex-Skid Row en a encore dans les tripes. D’ailleurs, Bach est de retour cette année avec son successeur intitulé Kicking & Screaming et prévu pour le 23 septembre. Autant dire que le chanteur continue dans sa lancée et ne déçoit toujours pas.

Il fallait donc que nous nous entretenions avec Sebastian Bach pour marquer le coup. Un personnage à la fois rock’n’roll, drôle et extrêmement sympathique. Toutefois, deux choses frappent particulièrement dans ses propos. La première est sa profonde honnêteté. Un trait de caractère qui lui vaut sa réputation de grande gueule et a probablement été à l’origine de certains conflits relationnels. La seconde est la passion saisissante dont il fait preuve. Mais après tout, peut-être que l’une ne va pas sans l’autre. Le résultat est un entretien captivant et haut en couleur qui ravira, à n’en pas douter, autant ses fans que les occasionnels.

Au programme : son album, bien entendu, mais aussi Skid Row, le décès de l’ex-chanteur de Warrant Jani Lane pour qui Bach avait rédigé un hommage, la vie de rock star, le frontman de Guns N’ Roses Axl Rose avec qui il est lié d’une grande amitié et bien d’autres sujets.

Lire l’entretien…



Nouvelles Du Front   

La cerise sur le gâteau de la Faucheuse


La musique a cela de merveilleux qu’elle peut faire renaître des souvenirs qui se sont enfouis au tréfonds de nos âmes. Certes, ces souvenirs peuvent parfois être douloureux, mais combien d’entre nous ne se sont-ils pas, à l’écoute d’un titre, rappelés une anecdote de vacances, une rencontre éphémère mais inoubliable, ou un paysage perdu, dans un pays que l’on a découvert pour la première fois ?

C’est ce que j’ai vécu il y a trois semaines : j’écoutais Radio Metal et un titre de Warrant, « Cherry Pie », a déboulé. Soudainement, je me retrouvais à 25 ans, en Floride, en train de découvrir les States pour la première fois au volant d’une belle caisse avec des potes. Le premier titre qu’on a écouté en démarrant notre voiture à l’aéroport de Miami direction la plage : « Cherry Pie ». En un instant, le bonheur le plus simple, énorme…

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3