ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Liquid Tension Experiment : l’esprit progressif


Fin août dernier, John Petrucci nous parlait avec un enthousiasme non feint de ses retrouvailles musicales avec Mike Portnoy à l’occasion de son album solo Terminal Velocity. Ce que le cachotier a omis de nous préciser, c’est qu’au même moment il venait de passer quelques semaines en studio en compagnie du batteur, ainsi que de Jordan Rudess et Tony Levin, réactivant le projet Liquid Tension Experiment, plus de vingt ans après l’album LTE2 (1999). Ces retrouvailles inespérées avaient déjà, au moment de leur annonce, tout de l’événement prog metal de l’année. Le résultat ne décevra pas : le nouvel album LTE3 a tous les ingrédients pour provoquer un orgasme auditif chez les fans du quatuor et tout amateur de rock instrumental technique et débridé.

C’est à Tony Levin, musicien peut-être moins présent que ses collègues dans les médias metal, que nous avons choisi de nous adresser pour qu’il nous narre ce retour en fanfare. C’était aussi et surtout l’occasion de mettre en lumière non seulement un bassiste à la carrière proprement ahurissante (en plus de son implication auprès de Peter Gabriel et au sein de King Crimson, on l’a retrouvé pêle-mêle sur des disques de Steven Wilson, David Bowie, Alice Cooper, John Lennon, Tracy Chapman, Pink Floyd…) mais surtout un authentique innovateur. C’est pourtant avec une humilité qui force le respect, voire par moments peut faire sourire, qu’il répond généreusement à nos questions.

Lire l’interview…



News Express   

LIQUID TENSION EXPERIMENT annonce un nouvel album pour le printemps 2021


Le supergroupe de metal progressif LIQUID TENSION EXPERIMENT a annoncé la signature d’un contrat avec InsideOut Music et un nouvel album qui devrait sortir au printemps 2021. Le groupe est composé de Mike Portnoy (TRANSATLANTIC, SONS OF APOLLO), John Petrucci (DREAM THEATER), Jordan Rudess (DREAM THEATER) et Tony Levin (KING CRIMSON, PETER GABRIEL). Le troisième opus sortira 22 ans après le dernier album studio Liquid Tension Experiment 2. En savoir plus…



Live Report   

Porcupine Tree : incident au Transbordeur


En approchant du Transbordeur, une vision frappe d’entrée : une queue gigantesque s’est formée depuis l’entrée pour venir s’enrouler jusqu’au centre du parking ! Rarement il nous a été donné de voir une telle affluence aux portes de cette salle de concert, pourtant l’une des plus populaires de Lyon. Il n’y a aucun doute, c’est la grande salle du Transbordeur, en configuration maximale, qui a été réquisitionnée ce soir pour la bande à Steven Wilson.

Que de chemin parcouru depuis leur dernier passage en 2003 dans la ville des quenelles ! A l’époque le groupe faisait la promotion d’In Absentia et remplissait tout juste le Transclub, petite salle du Transbordeur adjacente au bar. Il faut dire que l’album sus mentionné a marqué un tournant dans la carrière du groupe. Un groupe au passé psychédélique, aux consonances progressives mais à l’avenir assurément alternatif. Un orphelin qui n’était parvenu à se faire recueillir que par une communauté metal à laquelle il ne ressemblait pas vraiment – mais qui forcément a laissé des traces. Mais, voilà, In Absentia a changé la donne. Grâce à son succès, Porcupine Tree est désormais reconnu par sa famille biologique : la scène rock alternative. Voilà qui explique la mixité d’un public grandissant.



  • Arrow
    Arrow
    The Old Dead Tree @ Savigny-Le-Temple
    Slider
  • 1/3