ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Chronique   

Little Caesar – Eight


Parfois, les travers de l’industrie musicale ont tué les carrières de groupes prometteurs dans l’œuf. Paradoxalement, Little Caesar est toujours là pour en témoigner. Autrefois promis à un grand avenir avec deux albums supportés par David Geffen et un succès dans les charts, le groupe du chanteur Ron Young s’est heurté aux effets de mode dont le glam et au monde retors du business musical d’alors. Si on ajoute à cela une réputation galvaudée de bikers violents (en majeure partie fondée sur l’apparence des membres du groupe et leurs nombreux tatouages), Little Caesar est passé du statut de promesse « bankable » à groupe sans soutien, devenu désuet et qui se sépare en 1992 (cf. notre interview pour en apprendre plus sur l’histoire du groupe). Il a fallu attendre 2001 pour voir le groupe se reformer et effectuer une série de concerts, avant de réaliser un nouvel album en 2009. Ce qui a permis à Little Caesar de traverser les années malgré les péripéties et d’accoucher d’Eight (leur huitième disque et premier avec le guitariste Mark Tremalgia), c’est avant tout une philosophie inébranlable et une orientation musicale qui a su rester honnête.

Lire la suite…



News Express   

LITTLE CAESAR : dévoile le clip vidéo de la chanson « Time Enough For That »


LITTLE CAESAR a sorti son cinquième album, intitulé Eight, le 16 mars via Golden Robot Records. Voir les détails…



Interview   

Little Caesar : une carrière en grand huit


Si les plus grandes maisons de disques ont su propulser certains groupes dans l’Olympe du rock n’ roll, elles ont tout autant pu se rendre responsables de naufrages quasi-homériques. Little Caesar est le modèle type du groupe promis à une grande carrière, avec un démarrage des plus prometteurs, signé sur la major Geffen Records, produit par le légendaire Bob Rock, soutenu par les pontes de l’industrie qu’étaient John Kalodner et Jimmy Iovine, avant que tout ce beau monde n’entre dans des bagarres, se vautrent dans l’égocentrisme et le cynisme, et se prennent les pieds dans le tapis des rachats de marque. Ajoutons à cela une industrie du rock en pleine transition entre les années 80 et 90. Heureusement, modestement, après une reformation dans les années 2000 par amour de la musique, Little Caesar est toujours là.

S’il nous parle dans un premier temps du nouvel album Eight, et son blues rock chaleureux et authentique, c’est finalement cette histoire de Little Caesar, à la fois rageante et passionnante, que nous raconte le chanteur Ron Young ci-après. D’une session d’écoute où Young aurait peut-être mieux fait d’éviter de l’ouvrir, à un Gene Simmons ravalant ses paroles au sujet du bien fondé de porter le bouc ou pas, en passant par des secrétaires effrayées par le look du groupe… le récit du frontman est riche en enseignements et anecdotes ! Et cerise sur le gâteau : il termine en nous racontant son expérience éphémère d’acteur, lui valant de fracasser une queue de billard sur la nuque d’Arnold Schwarzenegger dans une célèbre scène de Terminator 2…

Lire l’interview…



  • Arrow
    Arrow
    Greta Van Fleet + Vola @ Paris
    Slider
  • 1/3