ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Live Report   

Avenged Sevenfold au septième ciel


Le 28 octobre dernier, Avenged Sevenfold nous livrait leur septième album, sans doute le plus abouti et le plus prenant de leur carrière : The Stage. Dans le cadre de la tournée mondiale pour mettre en avant sa dernière pépite, A7X se produisait à l’O2 Arena de Londres ou, à l’instar du Royaume-Uni, les fans ont eu le privilège d’un guest de choix (en plus de Disturbed) puisque les Suédois d’In Flames sont venus alourdir l’affiche. La date de ce samedi soir affichait donc bien évidemment complet, et une autre date à l’O2 a donc été prévue pour M. Shadows et sa bande.

Un avant-goût du concert parisien qui aura lieu le 2 mars prochain à l’AccorHôtels Arena de Paris, ainsi que le 28 février au Zénith de Lille, afin de découvrir la mise en scène prévue pour toute cette tournée afin d’accompagner l’album. Un rendu scénique qui, au vu de son titre et de son concept, laisse présager d’un gigantisme alléchant.

Lire la suite…



Éditorial   

Les médailles de metal des Jeux Olympiques


Le plus grand des plus grands événements sportifs a commencé depuis quelques jours : les Jeux Olympiques, vous l’aurez remarqué, ça ne vous a pas échappé. Les meilleurs athlètes du monde concentrés en un lieu, pour la gloire du beau sport, sans égoïsme, basses ambitions personnelles, le bel esprit sportif qu’on aime le plus voir dans toutes compétitions. C’est un honneur d’être présents aux J.O., de représenter sa nation (et non un sponsor) et sa discipline. Et même si Pierre de Coubertin, père des Jeux Olympiques modernes, a affirmé que « l’important, c’est de participer » il n’en a pas moins dit : « Le succès n’est pas un but mais un moyen de viser plus haut. » Et donc, dans une telle compétition chacun cherche quand même à atteindre le sommet, mais surtout pour se dépasser car, quand on est au plus haut niveau, le dernier sommet à atteindre, c’est ses propres limites.

Mais bon, on n’est pas à Philo Mag, alors parlons un peu de metal puisqu’en fait, tous ces athlètes, ce qu’ils veulent, c’est mettre la main sur le plus précieux métal. Et du metal, nous, on en a à leur donner. Et du lourd ! Et on en a pour tout le monde… ou presque.

On s’est fait une liste de titres parfaits pour accompagner dix des épreuves de ces Olympiades de Londres. Bien sûr, il a été difficile de trouver des morceaux qui s’accordent parfaitement avec le pentathlon, le water-polo, le badminton ou encore le beach volley (même Steel Panther ne l’a pas encore fait) mais voilà le résultat.

Dix titres pour dix épreuves olympiques.



On Nous Prend Pour Des Cons   

Guns N’ Roses : Axl Rose ne peut vraiment pas encadrer Slash… même sur un T-shirt


En ce soir du 5 juin, les Guns N’ Roses débarqueront à Paris, au Palais Omnisport de Bercy, première date de leur tournée française, après une escale à Rotterdam qui, elle-même, suivait une série de huit concerts au Royaume-Uni. Et, bien sûr, tous les fans ressentent l’excitation des grands soirs, un sentiment jumeau, que dis-je ?, siamois, collé à celui d’appréhension puisque, au nom du rock’n’roll qui ne connaît ni limites, ni horaires, on peut déjà parier sur le temps de retard d’Axl Rose et son backing-band.

Pour vous faire une petite idée, à Manchester, le 29 mai dernier, alors que les organisateurs avaient demandé au groupe de finir à 23h, le groupe a commencé à… 23h. A priori, les Guns n’auraient accusé qu’une bonne heure de retard (on a connu pire) mais ça ne les a pas empêchés de faire un show de plus de trois heures, terminant ainsi à 2h15 du mat’, bien au-delà de l’heure du passage du dernier métro à Manchester. Ce qui fait que le groupe a fini en jouant devant seulement 6000 personnes alors que 10000 spectateurs occupaient au départ cette salle d’une capacité de 16000 personnes. Et à Bercy, le dernier métro, il passe à quelle heure ? 1h du mat’ ? On espère pour vous que vous pourrez quand même voir, au moins, le début des rappels.

Mais bon, c’est ça le rock, c’est jusqu’au bout de la nuit, « rock’n’roll all night ! », on est carrément des rebelles ! Et si on veut, pour déconner, on s’amène avec des T-shirts avec la gueule de Slash dessus parce que… Ha, non, m’sieur, là, vous allez pas pouvoir rentrer avec, c’est interdit.

Lire la suite…



Nouvelles Du Front   

Emeutes de Londres : les labels indépendants gravement touchés



En voyant les émeutes de Londres, comment ne pas penser, bien évidemment, à celles qui ont enflammé la banlieue parisienne en 2005 ? Même fait déclencheur, mêmes dérives : un habitant de la banlieue de Londres abattu par un policier entraîne d’abord un mouvement de révolte (justifié ou non, là n’est pas la question, nous laissons à chacun le choix de son opinion sur ce sujet) ensuite gangrené par une foule de casseurs qui ne sauraient sans doute même pas dire le nom de l’homme tué : Mark Duggan. Il reste très probablement dans les émeutes actuelles bien moins de personnes cherchant à dénoncer la mort de cet habitant de Tottenham, que de types cherchant surtout à profiter du chaos premier pour démolir et piller tout ce qui passe devant son regard.

Ils se prennent peut-être pour des rebelles, mettant le feu à une société qui se moquent d’eux. Et eux, de qui se moquent-ils ? Un entrepôt appartenant à Sony et contenant les stocks de plus de 150 labels indépendants a été incendié dans ces émeutes. Parmi ces labels, on trouve le nom de Nuclear Blast, mais aussi d’autres qui n’ont guère de places pour la moindre prise de risque, dont la moindre production est un pari, et qui ont vu leurs efforts partirent en flamme en quelques heures. Certains labels n’avaient certainement pas d’autre stock à part dans cet entrepôt et leur remplacement leur coûtera énormément, leur coûtera peut-être leur entreprise.

Le travail de nombreuses âmes qui espéraient par leurs efforts changer quelque chose dans la musique réduit à néant par de faux rebelles avec le faux prétexte de changer des choses dans leurs vies.



  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3