ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Tankard : la fête est loin d’être finie


Seize albums et plus de trente ans de carrière : l’alcool ça conserve vous dira Tankard et son frontman Andreas « Gerre » Geremia ! Seize albums de thrash des familles sans grande déviation musicale, à honorer le houblon et ses bienfaits sociabilisants, entre autres. Car ce que l’on retient des musiciens de Tankard, c’est avant tout ça, des types fêtards et sympathiques à qui l’on prend plaisir à offrir une bonne bière au détour d’un festival. D’ailleurs, lorsque nous demandons à Gerre si, finalement, le groupe dépense plus d’argent en bière qu’en matériel de musique il répond : « tu sais, lorsque nous jouons avec le groupe, partout où nous allons, nous nous faisons offrir des bières gratuites, donc on ne dépense pas tant d’argent là dedans. [Rires] Je dirais donc que l’on dépense davantage d’argent dans nos instruments. Tu sais, c’est le seul [but] de Tankard : voyager partout dans le monde pour goûter gratuitement différents types de bières. [Rires] »

Lire la suite…



Interviews   

Tankard : a band who has cut its eyeteeth


It is hard not to put in the key words list, summing up the main themes dealt with this interview, the word “beer” for a Tankard’s interview. We won’t lie to you saying that we tried not to speak about it because it is not true. This interview with Andreas Geremia, better known as Gerre (vocals), is introduced, punctuated here and there and ended with the theme and some anecdotes dealing with alcohol. And it is so even though the band has things to tell in a more serious field.

However, as the vocalist, who had his famous beer belly amputated, tells us, they asked for it: “those kind of things do not bother us because we are to blame.” It is their raison d’être: Tankard’s confessed purpose playing music is not having groupies (Remember, Gerre has on the opposite known how to keep his starry-eyed side in his vision of seduction far from the traditional industrial groupies sequence.) but having free beer and speaking very unpretentiously with fans from all over the world.

Click here to read the interview…



Interview   

Tankard : un groupe qui a de la bouteille


Difficile, dans la liste des mots-clés résumant les thématiques principales abordées dans l’interview, de ne pas mettre « bière » dans une interview de Tankard. Nous ne vous mentirons pas en vous disant que nous avons essayé de ne pas en parler car ce n’est pas le cas. Cette interview de Andreas Geremia, alias Gerre (chant), est introduite, ponctuée ici et là et clôturée par la thématique et des anecdotes à propos de l’alcool. Et ce malgré le fait que le groupe ait des choses à dire dans un registre plus sérieux.

Mais, comme le vocaliste amputé de son emblématique bidoche nous le dit, ils l’ont bien cherché : « Ce genre de choses ne nous agace pas parce que c’est de notre faute ». C’est leur raison d’être : l’objectif avoué de Tankard en faisant de la musique est, non pas d’avoir des groupies (Souvenez-vous, Gerre a, au contraire, su rester très fleur bleue dans son approche de la séduction, loin de l’enchaînement industriel traditionnel des groupies), mais d’avoir de la bière gratuite et d’échanger, en toute simplicité, avec les fans des quatre coins du monde.

Cliquez ici pour lire l’entretien…



  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3