ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Back In Backstage   

Back In Backstage, série 2


Traîner son flycase aux quatre coins du globe provoque des situations imprévisibles et parfois inoubliables. Car il y a le spectacle que le public voit sur scène et il y a aussi tout ce qui se passe hors scène, et qui représente la part la plus importante de la vie d’un artiste. Dans le cadre de la rubrique Back In Backstage, les artistes nous racontent leurs moments insolites passés en coulisse, que ce soit en festival, dans une grande salle ou dans un club miteux, qu’ils soient étranges, effrayants, drôles, ou qu’ils se soient gravés dans leur mémoire pour toute autre raison… et autant dire que ce n’est pas toujours glamour.

Note : certains des témoignages ci-après ont été originellement publiés dans le cadre des numéros 4, 5 et 6 du magazine Radio Metal, tandis que les autres sont inédits.

Lire l’interview…



Interview   

Pestilence : neuvième vague


Patrick Mameli est bien dans sa tête et dans son corps, vivant une vie saine alliant la pratique cérébrale de la musique et l’exercice physique, notamment via les arts martiaux. En conséquence, il sait ce qu’il veut et rien ne peut l’arrêter, pas même un grand renouvellement de line-up ou une pandémie. Avec Exitivm il tape du poing sur la table. Musicalement d’abord, avec des chansons techniques, virulentes et qui vont droit au but. Thématiquement ensuite, en dénonçant ce qu’il voit comme des doctrines et la destruction de tout ce qu’il y avait de bien dans le monde.

Dans l’entretien qui suit, il est donc forcément question de ce neuvième opus de Pestilence, des circonstances de sa création et des messages qu’il veut véhiculer, mais aussi du classique Testimony Of The Ancients paru il y a trente ans et que le groupe célèbrera avec une tournée, et plus largement de la psychologie de Patrick Mameli qui, au-delà de Pestilence, cumule les projets, à l’instar du dernier-né Drone-187 avec lequel il s’essaye à la musique électronique.

Lire l’interview…



Interview   

Pestilence : électron libre du death metal


Le second coup d’arrêt de Pestilence n’aura finalement pas duré aussi longtemps que le premier : à peine plus de deux ans se sont écoulés avant que le leader Patrick Mameli n’annonce la reprise des activités du groupe. Il aura tout de même encore fallu un an supplémentaire avant que la formation d’origine hollandaise ne stabilise son line-up, à nouveau totalement renouvelé, avec pour seule constante Mameli, la tête pensant et garant de la fibre artistique de Pestilence.

Et c’est cette fibre, intacte, que l’on retrouve dans le nouvel opus Hadeon, originellement composé pour un autre projet avant d’être transvasé. Plus encore, Mameli a pour l’occasion abandonné les accordages ultra-graves des guitares huit-cordes pour un rendu qui devrait satisfaire les anciens fans. Ce sont donc tous ces sujets, avec quelques détours, notamment du côté de la science, que nous abordons en profondeur avec un Mameli sans langue de bois et avec un brin de ce que certains pourraient prendre pour de l’arrogance, quand lui y voit sans doute de la détermination et une vision artistique.

Lire l’interview…



Interviews   

Pestilence: Patrick Mameli makes no compromise


Saying that Patrick Mameli, leader, guitarist and singer in Pestilence, knows what he wants for his band is an understatement. He only wants the very best for the band that has been his baby for more than twenty-five years; and he also wants Pestilence to reflect his vision in its purest form, to the point that he won’t even listen to any other music in order to avoid external influences. As it appears in the following interview, there is something egocentric, almost selfish, in the way Mameli leads his band. This leads him to a few contradictions, for example when he says he wants to gather a star lineup around him but at the same time admits that he has trouble accepting the fact that they could question his music.

The new Pestilence album, named Obsideo, focuses on the journey of a human soul after death. A journey set to music through brutal, heavy and technical songs. Because even though Mameli doesn’t want to be part of a band which only evolves towards something more brutal, and if Pestilence’s music seems to be heading towards this direction, this will only happen with a more technical side, better musicians; and for himself, the best level he can possibly reach at a given point within his progression and the one of his band. Indeed, just like his choice to start playing eight strings guitar shows, his ambition is first and foremost to “do a little bit more, better and different.”

Read the interview…



Interview   

Pestilence : Partick Mameli sans compromis


Dire que Patrick Mameli, leader, guitariste et chanteur de Pestilence, sait ce qu’il veut pour Pestilence est un euphémisme. Il veut le meilleur pour ce groupe qui est son bébé depuis plus de vingt-cinq ans et il veut aussi, et surtout, qu’il reflète de la manière la plus pure sa propre vision, au point de refuser d’écouter toute autre musique pour éviter toute influence extérieure. Il y a d’ailleurs quelque chose d’égocentrique, voire d’égoïste, dans la manière avec laquelle Mameli mène son groupe, tel qu’il nous en parle dans l’interview qui suit. Ce qui l’amène même à quelques contradictions, en particulier lorsqu’il dit vouloir s’entourer d’un line-up de « stars » mais en même temps avoue mal vivre le fait qu’ils puissent remettre en question sa musique.

Obsideo est le nom du nouvel album de Pestilence, centré sur le voyage de l’âme humaine après la mort. Un voyage mis en musique par des chansons brutales, lourdes et techniques. Car, même si Mameli ne veut pas être de ces groupes n’évoluant qu’en allant vers plus de brutalité, et si la musique de Pestilence semble partir dans ce sens, cela n’a lieu qu’avec plus de technicité, avec de meilleurs musiciens, et lui-même au meilleur niveau auquel il puisse se situer à un instant T de sa progression et de celle de son groupe. Car, comme dans son choix de se mettre à la guitare huit cordes, son ambition est avant tout de « faire un peu plus, mieux et différent ».

Lire l’interview…



Nouvelles Du Front   

Patrick Mameli (Pestilence) et le cas Blabbermouth


« – Et au final, si tu devais déglinguer une seule personne, ce serait qui ?
– Toutes les puta*ns de personnes sur Blabbermouth.
– Attends, les rédacteurs/ administrateurs du site ou les gens qui postent des commentaires ?
– Oh, les puta*ns de commentateurs sur le chat qui font tous ces puta*ns de commentaires ! »

Voilà l’échange qui termine l’entretien (que l’on vous conseille d’ailleurs car très drôle) entre Mike Sloan de Blistering.com et Patrick Mameli, le chanteur/guitariste de Pestilence. Pour être honnête avec vous, cela nous a bien fait rire de lire cette déclaration de Mike qui voterait probablement chaque semaine dans le No Comment si nous avions la volonté de traduire le contenu de cette rubrique en anglais ! Mais là où nous avons un peu déchanté, c’est quand Mike revient sur ses paroles et fait son mea culpa en taclant le journalisme web.

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Tool + Brass Against @ Paris
    Slider
  • 1/3