ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Mantar : 1 – Univers : 0


Pain Is Forever And This Is The End : derrière ce titre exagérément dramatique et cynique se cache en réalité l’album qui a bien failli mettre un coup d’arrêt à Mantar. Entre un genou cassé à deux reprises, une déprime, le « syndrome de l’imposteur » et des crises de rage, ça n’aura pas été une partie de plaisir de venir à bout de ce cinquième opus. Toujours est-il que les épreuves ont été surmontées et Pain Is Forever And This Is The End voit désormais le jour, et il pourrait bien déstabiliser les habitués du groupe qui a légèrement revu sa formule : plus rock, plus mélodique, plus dynamique, plus varié.

C’est en substance ce dont nous parlons ci-après avec Hanno Klänhardt, chanteur-guitariste du duo, qui explique notamment l’influence de l’album de reprises Grungetown Hooligans II sur les nouvelles compositions et sur certaines prises de conscience. Il revient également sur la thématique générale de l’album – la peur de notre propre finitude – pour digresser sur des sujets plus socio-politico-spirituels. Comme d’habitude : la conversation s’est avérée particulièrement riche. Pas mal pour un groupe qui, finalement, n’a d’autre prétention que « divertir »…

Lire l’interview…



News Express   

MANTAR dévoile le clip de la nouvelle chanson « Grim Reaping »


Le duo de sludge/black metal allemand MANTAR a sorti son nouvel album, intitulé Pain Is Forever And This Is The End, le 15 juillet 2022 via Metal Blade Records. En savoir plus …



Chronique   

Mantar – Pain Is Forever And This Is the End


« No pain, no gain », telle est la philosophie de Mantar selon le compositeur Hanno Klänhardt, fermement décidé à ne pas se reposer sur ses lauriers alors que le duo a acquis un certain niveau de notoriété en l’espace de dix ans. Il aurait été confortable après trois albums – sans compter l’album de reprises Grungetown Hooligans II de 2020 –, qui ont tous été bien reçus par la critique et par le public, de se conformer au son qui a fait leur succès. Surtout que The Modern Art Of Setting Ablaze était déjà éprouvant pour le duo et symbolisait une forme d’accomplissement en soi, plus massif et accrocheur et toujours en dehors des étiquettes stylistiques dont Mantar s’affranchit volontiers. Sauf qu’avec Pain Is Forever And This Is the End, les Allemands souhaitent renoncer à certains acquis et cela passe donc par beaucoup d’efforts et de labeur, au point que le travail demandé par leurs propres exigences a failli pousser le groupe à s’arrêter. Mais après une période difficile faite de sueur, de douleur et d’incertitudes, le quatrième opus qui porte bien son nom, délibérément excessif, voit bien le jour.

Lire la suite…



News Express   

MANTAR dévoile le clip de la chanson « Odysseus »


Le duo de sludge/black metal allemand MANTAR sortira son nouvel album, intitulé Pain Is Forever And This Is The End, le 15 juillet 2022 via Metal Blade Records. En savoir plus …



News Express   

MANTAR : les détails du nouvel album Pain Is Forever And This Is The End ; clip vidéo de la nouvelle chanson « Hang ‘Em Low (So the Rats Can Get ‘Em) » dévoilé


Le duo de sludge/black metal allemand MANTAR sortira son nouvel album, intitulé Pain Is Forever And This Is The End, le 15 juillet 2022 via Metal Blade Records. En savoir plus …



News Express   

MANTAR signe chez Metal Blade Records


Le duo de sludge/black metal allemand MANTAR a annoncé sa signature chez Metal Blade Records aujourd’hui 9 mars 2022. Le groupe termine actuellement le travail sur son quatrième album studio, pour une sortie prévue à l’été 2022. Le nouvel opus succèdera à The Modern Art of Setting Ablaze paru en 2018. En savoir plus…



News Express   

MANTAR a terminé l’enregistrement de son nouvel album


Le duo de sludge/black metal allemand MANTAR a annoncé sur ses réseaux sociaux avoir terminé l’enregistrement de son quatrième album. Il succèdera à l’opus The Modern Art Of Setting Ablaze paru en 2018 et à l’album de reprises Grungetown Hooligans II (2020). Voir l’annonce…



Interview   

Mantar : ode aux années 90


Hanno Klänhardt est un enfant des années 90. Il parle avec une telle passion de cette décennie, qu’il a vécue en tant qu’adolescent et qui a inauguré de nombreuses premières pour lui, qu’on imagine sans mal ses yeux pétiller à l’autre bout du fil. Rien qu’en matière de musique, c’est la décennie où il a découvert le metal, puis le punk, le grunge, le noise rock, etc. C’est celle où il a fait ses premiers concerts. C’est celle de son tout premier groupe. C’est celle de sa rencontre avec son ami et batteur Erinç Sakarya, avec qui il fondera bien années plus tard Mantar et trouvera enfin une forme de succès.

C’est en hommage à ces années-là que le duo a sorti l’album de reprises Grungetown Hooligans II, en indépendant et en pur DIY. Car si Mantar a été largement adopté par la scène et la communauté metal, ses véritables racines sont davantage ancrées dans le rock sale et agressif des années 90, dont il hérite également la sincérité, l’attitude de trublion et l’esprit libre, qui font son charme, sa fraîcheur, et participent à n’en pas douter à sa réussite.

C’est pour qu’il nous explique leur démarche avec Grungetown Hooligans II, sorte de respiration et de césure dans la routine professionnelle avant de partir sur un nouveau chapitre, que nous avons longuement échangé avec Hanno ci-dessous. C’est aussi pour nous immerger dans ses souvenirs des années 90, ses origines et celles de Mantar, ou encore rentrer plus en profondeur dans sa personnalité et sa vision de certaines notions, comme celle du terme « heavy », du féminisme ou de la politique.

Lire l’interview…



News Express   

MANTAR dévoile le clip vidéo de la reprise « Can I Run » (L7)


MANTAR a sortira son nouvel album de reprises, intitulé Grungetown Hooligans II, aujourd’hui 26 juin 2020 en indépendant. En savoir plus …



Chronique   

Mantar – Grungetown Hooligans II


La carrière de Mantar s’accélère à une vitesse fulgurante. En à peine six années depuis Death By Burning (2014), les Allemands ont réussi à faire leur trou grâce à un rythme de production effréné : trois albums, un EP et un album live. Si en 2014 les musiciens n’envisageaient pas réellement de faire de la musique leur principale occupation, son audience continue de les convaincre. Mantar se trouve ainsi confronté à la routine du groupe qui fonctionne, enchaînement mécanique de concerts et de trajets en minibus. Un quotidien qui aurait de quoi le dégoûter de sa pratique pour peu que Mantar ne trouve pas d’échappatoire ou de quoi briser la routine. Grungetown Hooligans II joue précisément ce rôle (la légende voudrait qu’ils aient supprimé la première version par erreur, d’où le « II » dans le titre). Il n’a pas d’autre prétention qu’un rôle récréatif, revisitant les titres marquants qui ont influencé Mantar (principalement des groupes rock des années 90 menés par des femmes) en dehors des sempiternels classiques.

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Arch Enemy @ Lyon
    Slider
  • 1/3