ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Mantar : une symphonie de destruction


Comme quoi, même une brute sait mettre de l’eau dans son vin : Mantar qui, en deux albums, a fait sa réputation sur une musique primitive, instinctive et rageuse revient avec The Modern Art Of Setting Ablaze, un album un brin plus réfléchi, accrocheur et mélodique. On peut y voir la conséquence du tube « Era Borealis » qui, depuis sa sortie, enflamme les concerts de Mantar ; tube qui, à l’origine, enthousiasmait peu Hanno Klänhardt, chanteur-guitariste du combo, et qui a failli ne pas apparaître sur le second album Ode To The Flame.

Toutefois, pas d’inquiétude : Mantar ne s’est pas mis à la pop pour autant, très loin de là, et conserve toute sa fureur et sa fascination pour la destruction. La bande son d’un monde moderne pas si moderne, d’une humanité incapable d’apprendre de ses erreurs, de peuples se faisant encore et toujours bernés… « La musique doit être inconfortable », nous dit Hanno, qui qualifie par ailleurs les concerts qu’il donne avec son compère batteur Erinç Sakarya de « rituel » et « catharsis hypnotique ». Toujours avec passion (on l’imagine parfois en train de postillonner dernière son téléphone en appuyant ses propos) et franc parler, Hanno discute de ce troisième album illustré par une oeuvre au passé sombre oublié, mais aussi de son aversion pour les leaders, de la beauté de la destruction, de funérailles et… de riffs, tout simplement.

Lire l’interview…



Chronique   

Mantar – The Modern Art Of Setting Ablaze


Mantar incarne dans son essence même l’esprit du rock le plus destroy. Des riffs incisifs, des mélodies tranchantes, un groove inébranlable et une lourdeur écrasante… Sans se soucier des barrières stylistiques et avec des influences aussi vastes que Darkthrone et Motörhead, le duo allemand s’est fait un nom en allant droit au but et en frappant fort, avec une spontanéité certaine et seulement deux albums et un EP depuis 2012. Si leur deuxième disque Ode To The Flame était une confirmation de ce qu’ils représentaient, c’est surtout leur furieuse énergie scénique qui a marqué les esprits ces dernières années en mettant un sacré coup de pompe à nombre de leurs congénères dans de multiples tournées à travers le monde. Mais ne nous méprenons pas, la musique de Erinç et Hanno n’est pas seulement un condensé de colère cathartique au service d’une musique organique et brutale… Avec The Modern Art Of Setting Ablaze, le groupe nous démontre que soigner son accroche musicale est également tout un art.

Lire la suite…



News Express   

MANTAR dévoile le clip vidéo de la chanson « Seek + Forget »


MANTAR sortira son nouvel album, intitulé The Modern Art Of Setting Ablaze, le 24 août via Nuclear Blast. En savoir plus…



News Express   

SKELETONWITCH et MANTAR de passage à Paris en décembre


Voir agenda concert.



News Express   

MANTAR dévoile le clip vidéo de la chanson « Age Of The Absurd »


MANTAR sortira son nouvel album, intitulé The Modern Art Of Setting Ablaze, le 24 août via Nuclear Blast. En savoir plus…



News Express   

MANTAR : les premiers détails du nouvel album The Modern Art Of Setting Ablaze


MANTAR sortira son nouvel album, intitulé The Modern Art Of Setting Ablaze, le 24 août via Nuclear Blast. En savoir plus…



News Express   

MANTAR annonce un nouvel album


Le duo allemand MANTAR a annoncé sur sa page Facebook avoir enregistré son troisième album. Le groupe nous informe que le successeur de Ode To The Flame devrait sortir dans quelques mois.

MANTAR sera par ailleurs de passage en France cet été au Download Festival et au Sylak Open Air.



Galerie Photos   

Kadavar + Mantar + Death Alley @ Krakatoa, Mérignac, France – 20/10/17




CR De Festival    Live Report   

Le Motocultor 2017 : l’édition des fans !


Le Motocultor est l’un des festivals metal les plus importants de France. Sa notoriété ne cesse de grimper et les affiches deviennent de plus en plus alléchantes. Cette année fêtait le dixième anniversaire du festival, néanmoins cette affiche a failli ne pas voir le jour. En effet, le festival a du mettre en place un système de financement participatif afin d’assurer l’édition 2017. L’appel a été entendu car plus que ce qui était nécessaire a été récolté, en conséquence le fest a pu se tenir. Et l’organisation ne s’est pas moquée de son public avec The Devin Townsend Project, Kreator, Opeth, Candlemass, 1349 et tant d’autres groupes pour trois jours de beau temps. Affrontant le froid de la nuit et la chaleur du jour, enchaînant les concerts sous les tentes, on a vécu un magnifique Motocultor avec des moments uniques.

La première journée de cette dixième édition ouvre sur un groupe que l’on aura le plaisir de voir régulièrement dans nos salles : Aluk Todolo. La formation de Grenoble nous avait déjà impressionné en première partie d’Oranssi Pazuzu en avril dernier et on les retrouvera en décembre en première partie de Wolves In The Throne Room. Toujours dans son optique de jouer leur album Voix en entier, l’ambiance du concert est hypnotique et la musique unique. Même si, c’est un fait, on était tout de même mieux dans l’obscurité d’une salle plutôt que sous un simple chapiteau à midi en Bretagne ! L’expérience dans une salle est en fait bien plus marquante que toutes autres expériences, même si dans les yeux du batteur et le jeu du guitariste on retrouve la même passion, les mêmes mouvements du corps et les yeux révulsés.

Lire la suite…



Live Report   

Mantar : un duo pour terrasser Paris


Imaginez-vous un groupe au son sludge alliant le punk, le doom et le black. Mantar est un jeune duo fêtant juste ses cinq ans et déjà fier détenteur de deux albums, dont Ode To The Flame qui a marqué les esprits l’an dernier. Ce projet d’une intensité inouïe et d’une passion folle, est la création de deux Hambourgeois, amis d’enfance, mettant toute leur énergie dans leur musique. Comme Inquisition, il est assez dingue à la première écoute de penser que le groupe est composé d’uniquement deux personnes. Et pourtant, faisant autant de bruit qu’un groupe entier, le duo arrive à Paris au Backstage, pour une soirée s’annonçant explosive.

Venant d’un univers plus sombre et crasseux encore que Mantar, Deathrite (également originaire d’Allemagne), ouvre violemment les hostilités. Pourtant le groupe pourrait avoir la stature d’une tête d’affiche, puisqu’il existe depuis plus longtemps et a plus d’albums à son actif que Mantar.

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Valley @ Hellfest - jour 2
    Slider
  • 1/3