ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Mayhem : le retour du démon


2019 est une année particulière pour Mayhem : après une longue tournée consacrée au légendaire De Mysteriis Dom Sathanas, un film apocryphe qui évoque l’histoire agitée du groupe, Lord Of Chaos, et un nouvel album, Daemon, qui prouve que le combo a su préserver la flamme de ses jeunes années, le groupe semble plus légendaire que jamais. Pionniers du true Norwegian black metal, il revient de deux albums particulièrement cryptiques – Ordo Ad Chao et Esoteric Warfare – avec un disque agressif et enflammé, à la fois fruit d’un travail particulièrement collaboratif et de tensions internes plus ou moins bien canalisées. Bref, autant dire qu’on avait beaucoup de questions à poser aux membres du groupe : ça tombe bien, on a pu le faire en deux fois, d’abord en nous entretenant avec le fantasque Attila Csihar, tout en accent hongrois et en éclats de rire tonitruants, puis en discutant avant un concert avec le même Attila accompagné des guitaristes Teloch et Ghul.

Beaucoup de questions donc, auxquelles le trio a répondu avec franchise et générosité, abordant tant l’actualité brûlante que l’historique accidenté de Mayhem. Un voyage dans le temps de trois décennies où le trio évoque la tournée marathonienne qu’il a consacrée à De Mysteriis De Sathanas, la genèse de Daemon, mais aussi les tout débuts de Mayhem et Tormentor, et le black metal contemporain. Hail Satan !

Lire l’interview…



Live Report   

La chaleur de Mayhem


Les fans du style le savent, le black metal connaît depuis ces dernières années un regain d’intérêt qui encourage nombre de musiciens à composer leurs propres albums, pour les diffuser ensuite sur des Bandcamp fraîchement ouverts ou des chaînes YouTube désormais bien repérées, comme celle de Black Metal Promotion. Si l’avantage de telles démarches est de pouvoir découvrir quelques rares formations de qualité, grâce à un accès direct à l’information, le nombre croissant de groupes a néanmoins tendance à dévaluer le genre en présentant des productions de plus en plus normées et aseptisées. C’est la raison pour laquelle il est toujours intéressant (et réjouissant !) de revenir parfois à de bons vieux classiques comme Mayhem !

Direction La Machine du Moulin Rouge qui accueille ce groupe culte de la scène, accompagné d’une autre figure incontournable du black metal : Gaahl et son projet Gaahls Wyrd, qui présente ce soir son album intitulé GastiR – Ghosts Invited.

Lire la suite…



News Express   

MAYHEM dévoile le clip vidéo de la chanson « Falsified And Hated »


MAYHEM a sorti son nouvel album, intitulé Deamon, le 25 octobre via Century Media Records. Voir les détails…



News Express   

MAYHEM : le nouvel album Deamon en écoute intégrale


MAYHEM a sorti son nouvel album, intitulé Deamon, le 25 octobre via Century Media Records. Voir les détails…



News Express   

MAYHEM dévoile la nouvelle chanson « Falsified And Hated »


MAYHEM sortira son nouvel album, intitulé Deamon, le 25 octobre prochain via Century Media Records. Voir les détails…



Chronique   

Mayhem – Daemon


Près de trente ans après ses débuts, le black metal « de la deuxième vague » a encore de beaux restes : après Darkthrone qui, il y a quelques mois, sortait son dix-huitième (!) album, Old Star, c’est au tour de Mayhem de sortir un nouveau disque. On ne présente plus le légendaire combo norvégien qui s’est fait connaître tant par ses titres iconiques (« Freezing Moon » ou « Pure Fucking Armeggedon ») que par ses frasques (incendies d’églises, têtes de porcs, suicide, meurtre ; de quoi inspirer un best-seller puis un film, Lord of Chaos, sorti en début d’année). Plus de vingt-cinq ans, plusieurs changements de line-up et diverses expérimentations artistiques plus tard, Mayhem s’est assagi mais sa créativité est intacte. Après Ordo Ad Chao et Esoteric Warfare, deux albums complexes pour ne pas dire alambiqués (dans la forme pour le premier, dans le fond pour le second), Daemon, son sixième album, sonne comme un retour aux sources. Il est tentant de faire un parallèle avec Darkthrone à nouveau : tout comme Old Star semble puiser dans les premiers Celtic Frost, Daemon semble renouer avec le fameux De Mysteriis Dom Sathanas que le combo a d’ailleurs joué dans son intégralité en live pendant une récente tournée. Après plus de trois décennies d’existence, les Norvégiens céderaient-ils aux sirènes de la nostalgie ?

Lire la suite…



News Express   

MAYHEM dévoile la lyric vidéo de la chanson « Of Worms And Ruins »


MAYHEM sortira son nouvel album, intitulé Deamon, le 25 octobre prochain via Century Media Records. Voir les détails…



News Express   

MAYHEM dévoile la nouvelle chanson « Worthless Abominations Destroyed »


MAYHEM sortira son nouvel album, intitulé Deamon, le 25 octobre prochain via Century Media Records. Voir les détails…



News Express   

MAYHEM : les détails du nouvel album Daemon


MAYHEM sortira son nouvel album, intitulé Deamon, le 25 octobre prochain via Century Media Records. Voir les détails…



Interview   

Jonas Åkerlund : aux origines du chaos


La trajectoire de Jonas Åkerlund ne ressemble à aucune autre : batteur de Bathory dans les années 80, il abandonne vite son instrument pour se consacrer à la réalisation de clips musicaux. Travaillant d’abord pour des musiciens suédois, il collabore rapidement avec des musiciens internationaux, et réalise de nombreuses vidéos désormais mythiques, du fameux clip de « Ray Of Light » de Madonna à l’inénarrable « Pussy » de Rammstein en passant par « Telephone » de Beyoncé et Lady Gaga, « Fuel For Hatred » de Satyricon ou « Canned Heat » de Jamiroquai. Depuis Spun en 2002, le réalisateur s’est attaqué aux longs métrages : mentionnons Polar, réalisé pour Netflix il y a peu, et surtout Lords Of Chaos, que l’on peut voir en ce moment en salles à Paris et partout en VOD. Si ce titre vous semble familier, c’est bien normal : il s’agit de celui du célèbre livre de Michael Moynihan et Didrik Søderlind, Vulgate qui retrace l’histoire houleuse de la scène black metal norvégienne du début des années 90, entre meurtres, suicide et églises en flamme. À rebours du livre qui se plaît à retrouver en Varg, Dead et consorts un feu sacré quasi mythologique, Åkerlund les décrit plus prosaïquement comme une bande d’adolescents aux prises avec des événements qui les dépassent très vite.

C’est à l’occasion de la sortie de ce film que nous avons pu échanger avec lui sur ce projet qui, comme il nous l’explique, lui tenait particulièrement à cœur, de ses prémices de longue haleine au travail sur la musique, et de sa vision de la scène norvégienne à un certain clip de Metallica. Impossible de ne pas en profiter pour évoquer sa carrière de réalisateur de clips : de Candlemass à Madonna, il n’y a pas à dire, le Suédois a fait du chemin…

Lire l’interview…



  • Arrow
    Arrow
    Mass Hysteria @ Transbordeur
    Slider
  • 1/3