ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Tarja a tourné la page


Je vous parlais, il y a quelques semaines, de sincérité en interview et de réponses toutes faites. Tarja Turunen n’est pas une artiste commode à interviewer tant il faut par moments la relancer pour qu’elle réponde vraiment à la question posée plutôt que par une langue de bois préconçue et à côté de la plaque. Dans sa manière de s’exprimer, de se comporter, dans quelques réponses trop positives, trop consensuelles pour être crédibles, la chanteuse nous rappelle l’horripilant politiquement correct de certains artistes de variété que l’on verrait dans « Vivement Dimanche ».

Cette désagréable impression mise à part, l’entretien (conclu, rappelons-le, par la signature d’un paquet de jambon inaugurant notre collection d’objets insolites dédicacés par les artistes) s’est avéré intéressant. Tarja est bavarde et confie volontiers quelques anecdotes personnelles sur sa rencontre avec les Scorpions, ses goûts musicaux (saviez-vous qu’elle est fan de Slipknot ?), etc.

Si elle laisse la porte ouverte à l’opportunité de refaire partie d’un projet de groupe, une chose est sûre : avec Nightwish, c’est fini pour de bon (comme s’il était possible d’en douter encore) et, par sa visible volonté de détourner le sujet, elle refuse de rentrer dans le jeu du lynchage médiatique commencé par ses anciens collègues et refuse désormais d’avoir quoi que ce soit à voir avec eux.

Cliquez ici pour lire l’entretien.



Interviews   

Rudolf Schenker : rock is an attitude !


Do we really need to introduce Rudolf Schenker, the tall blond, sixtyish and –incidentally – rhythm guitarist and founding member of legendary band Scorpions? Right in the middle of their farewell tour, and just two hours before getting on stage, we met him backstage to ask him a few questions. It seems he’s as down-to-earth as ever and admits he’s glad to be back in France, and to see their shows still sell. This cool and collected man has such an aura, even a hyperactive kid from hell would be left speechless.

The Scorpions getting closer to retirement, Rudolf is thinking back on everything that’s happened to them over the years, and wonders how to best finish this adventure. But, rest assured, between this three-year tour, and the 800-plus hours of live and studio footage the band has been keeping, the adventure is far from finished. Nevertheless, Scorpions is a popular band which hasn’t shied from its share of risk-taking and innovating experiences, music and stage-wise, like playing rock-‘n’-roll in Asia or in high altitudes! Rudolf is far from nostalgic, and doesn’t believe rock is dead at all. Indeed, Rudolf keeps an optimistic eye on the evolution of our genre and on its future which he believes to be full of promise, especially with bands such as… Nightwish, Angra or Linkin Park!

Click Here To Read The Interview…



Interview   

Rudolf Schenker : Le rock est une attitude !


Inutile de vous présenter Rudolf Schenker, ce grand blond, la soixantaine épanouie mais aussi, accessoirement guitariste rythmique et fondateur du groupe légendaire Scorpions. C’est en pleine tournée d’adieux et seulement deux heures avant de monter sur scène qu’il nous reçoit dans sa loge afin de répondre à quelques questions. Il semble être resté quelqu’un de très simple et confie qu’il est heureux d’être de retour en France tout en étant satisfait de voir que les places de concerts se vendent aussi bien. Très serein, l’homme dégage une telle aura que même le plus hyperactif des gosses resterait sans voix.

A l’approche de la fin de la carrière des Scorpions, Rudolf dresse un bilan généreux en anecdotes et s’interroge sur comment conclure au mieux cette aventure. Et, rassurez-vous, entre cette tournée de trois ans et les quelques 800 heures d’archives live ou studio que possède le groupe, elle est loin d’être finie. Scorpions est un combo populaire qui a néanmoins pris quelques risques et tenté des expériences innovantes, tant sur le plan musical que scénique comme aller jouer du rock en Asie ou donner un concert de rock en haute altitude ! Rudolf est loin d’être un nostalgique et ne considère pas que le style est mort, tel un Alain Delon qui nous rabâche sans cesse son horripilant « le cinéma est mort ». C’est effectivement un regard plein d’espoir qu’il porte sur l’évolution du style et son avenir, qu’il voit radieux, notamment grâce à des groupes tels que… Nightwish, Angra ou Linkin Park

Cliquez ici pour lire l’interview…



On Tour With   

On tour with the Scorpions


Inspired by a certain slogan of a certain brand, Radio Metal took the road last May to carry out a 2-in-1 report. Because squatting the backstage together with Karelia also allowed yours truly (and his pretentiousness) to follow the Scorpions

Features: backstage anecdotes, private parties as well as strange revelations on Rudolf Schenker’s eating habits.

Read the article…



Nouvelles Du Front   

Chouette, encore un !


Oh que si, vous y avez pensé. En tout cas, nous oui. Faut dire que la mort, c’est notre gagne-pain. Un artiste qui meurt et boum, on a de quoi faire un buzz entre un bon article bien larmoyant, une émouvante émission spéciale avec des anecdotes personnelles de la part d’un animateur hypocrite nous contant la larme à l’œil sa première découverte de l’artiste grâce à une émission de radio enregistrée sur une K7 de circonstance ou encore une playlist spéciale. A l’instar d’une entreprise de pompes funèbres, la mort, pour nous, c’est du chiffre.

Humour noir mis à part, cette année, les métalleux sont à bout. La vague de décès a épuisé et génère aujourd’hui une paranoïa certes humaine, mais absurde : « qui sera le prochain ? » se demande-t-on comme s’il s’agissait d’autre chose qu’un simple mais tragique hasard. Pas impossible que l’importante mobilisation des fans en soutien à Nergal – mobilisation ayant d’ailleurs fortement impressionné ce dernier – s’explique en partie par ce sentiment de ras-le-bol général de voir nos icônes partir les unes à la suite des autres cette année. Comme quoi, c’est le bon moment pour tomber malade ! Quel calculateur, ce Nergal…

Bref, l’info du jour : Klaus Meine a une laryngite aigue. Ce qui, fatalement, pose problème pour chanter. D’où l’annulation du concert des Scorpions à Athènes. Rien de bien méchant, quoi. Mais il faut être honnête, à la simple évocation des termes « maladie » ou « annulation », on a très certainement tous pensé à la même chose, que ce soit avec cynisme, désespoir, effroi ou lassitude.

Mais, malheureusement pour nous, tout va bien et le concert du groupe à Sofia, le 9 octobre dernier, a bien eu lieu.



En Tournée Avec   

En tournée avec Scorpions


S’inspirant d’un certain slogan d’une certaine marque, Radio Metal est parti en mai dernier réaliser un reportage deux en un. Car parasiter dans les coulisses en compagnie de Karelia a permis à votre prétentieux serviteur d’être également dans le sillage des Scorpions.

Au programme : anecdotes backstage, soirées privées ainsi que d’étranges révélations sur le rythme culinaire de Rudolf Schenker.

Lire la suite…



Titre À Titre   

En Avant, Asia !


Il faut se méfier des séances de pré-écoute exclusives. L’excitation de la nouveauté, la rareté intrinsèque du fait de ne pas réellement avoir accès à l’objet, ont tendance à fausser les émotions et vous font idéaliser le moment.

Surtout avec un album aussi dense que ce nouvel Avantasia. Pour cet ultime opus, Tobias Sammet ne souhaitait avoir aucun regret et a tout donné. L’accomplissement de toute une vie, comme il nous l’avouera plus tard en interview, triste et heureux à l’idée de tourner cette page et quelque peu inquiet de ne pas savoir quoi faire après. The Wicked Symphony/Angel Of Babylon se veut donc comme un festival, compilant toutes les facettes musicales de la saga depuis 10 ans. Si vous souhaitez ne pas gâcher la surprise, ne cliquez surtout pas sur ce lien (Spoiler inside).



News From The Front   

Do not read this article !


It’s always wise to be wary of pre-listening exclusive events. The excitement of hearing something new and the intrinsic rarity of having access to an object that is not yet available, can often create falsify your emotions and make you idealise the moment more than necessary.

This is especially the case with an album as dense as Avantasia’s new album. For this latest release, Tobias Sammet didn’t want to have any regrets and he gave it his all. As he admitted in the interview taking place afterwards, this album represents the greatest accomplishment of his life, despite appearing somewhat sad and happy at the fact of turning a new page, yet slightly worried about not knowing what to do next. Wicked Symphony/Angel Of Babylon is like a festival, compiling all musical aspects of the saga for the past 10 years. If you don’t want to ruin the surprise, do not click on this link (Spoiler inside).



  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3