ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Tim Lambesis (As I Lay Dying) plaide coupable


Arrêté en mai 2013, accusé par les autorités de San Diego d’avoir fomenté une tentative de meurtre contre sa désormais ex-femme Meggan Lambesis, en s’adjoignant les services d’un tueur à gages, Tim Lambesis, chanteur d’As I Lay Dying et d’Austrian Death Machine, a finalement choisi de plaider coupable. Le chanteur a en effet reconnu son implication dans ce complot visant à assassiner son épouse, hier 25 février, devant le tribunal de San Diego, Californie.

Lambesis risque désormais jusque neuf ans de prison ferme, suivis de quatre ans de liberté conditionnelle après sa libération. L’axe initialement choisi pour sa défense n’aura pas évité cette direction : lors de son audience du 22 mai 2013, l’avocat du chanteur déclarait que ce dernier luttait actuellement pour sortir d’une addiction aux stéroïdes dont le complot de meurtre mené contre son épouse, avec qui il était en instance de divorce depuis septembre 2012, serait la conséquence, et que le chanteur était enclin à se faire aider. Malgré cette déclaration, le juge avait affirmé que l’accusé était toujours considéré comme un danger pour sa femme et la société. Désormais nul doute : Tim Lambesis va payer son erreur, même si pour le moment aucun jugement définitif n’a été rendu. Pour cela, il faudra attendre le 2 mai prochain.

Voulez-vous en savoir plus ?



Nouvelles Du Front   

Affaire Lambesis (As I Lay Dying) : les stéroïdes de la colère


Accusé d’avoir tenté d’engager quelqu’un dans l’optique d’assassiner sa femme, voilà deux semaines que le chanteur d’As I Lay Dying et Austrian Death Machine, Tim Lambesis, a été arrêté par les autorités de San Diego. Désormais tenu d’organiser sa défense, l’artiste californien a orienté celle-ci sous un angle plutôt inattendu. Selon les dires de son avocat, le complot de meurtre mené contre son épouse, avec qui il était en instance de divorce depuis septembre, serait la conséquence de son utilisation régulière de stéroïdes.

En effet, il est avéré que le chanteur usait fréquemment de cette substance depuis quelques temps. Visiblement conquis par le body-building (sa femme ayant même déclaré que c’était devenu une obsession, au point d’en oublier sa vie de famille), Tim Lambesis avait dernièrement développé à outrance sa masse musculaire, en prenant au passage plus de vingt kilos en l’espace d’un ou deux ans. Outre les effets néfastes sur le corps, l’avocat a soutenu que cette consommation fréquente de produits dédiés au culturisme avaient dévasté les capacités cognitives et émotionnelles de son client.

Lire la suite…



Nouvelles Du Front   

As I Lay Dying : le chanteur Tim Lambesis arrêté


On apprend avec une certaine incrédulité et tristesse que le chanteur d’As I Lay Dying et Austrian Death Machine, Tim Lambesis, vient d’être arrêté dans le comté de San Diego (Californie) pour avoir essayé d’enrôler quelqu’un dans le but de tuer sa femme dont il est séparé depuis 2012, et avec qui il est en instance de divorce.

Au-delà de la condamnation morale évidente d’un tel acte, c’est une réelle interrogation qui s’impose à propos de la prise de décision de tenter de recourir de manière hasardeuse à une tierce personne pour tenter d’en assassiner une autre, au risque que celui-ci aille bien évidemment tout balancer aux autorités compétentes. Quel cheminement de pensée a amené le leader d’As I Lay Dying pourtant habituellement porté sur les questions d’ordre moral (nous allons y revenir), à atteindre un tel point de désœuvrement qui l’a mené vers cette décision?

Lire la suite…



Nouvelles Du Front   

Limp Bizkit tue


En tout début d’année, Le Doc’ avait réclamé qu’on incorpore du Limp Bizkit dans la playlist de Radio Metal. Mais s’il insiste – et si en plus Spaceman est de mauvais poil ce jour-là – il risquerait de ne pas finir cette année. Qu’est-ce qui me fait dire ça ? Eh bien, c’est le fait que mettre du Limp Bizkit là où on ne veut pas qu’il soit peut entraîner des actes de violence extrême.

C’est ce qui est arrivé à Nambour, dans la région de Brisbane (Australie), quand Emmanuel McPherson, un homme de quarante-huit ans, a refusé que son coloc’, un certain James Albert Madden, vingt-quatre ans, mette un album des Biscuits Mous dans sa chaîne stéréo à lui, McPherson. S’en est suivi une bagarre dans laquelle Madden a littéralement battu à mort McPherson.

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Def Leppard @ Hellfest
    Slider
  • 1/3