ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interviews   

Timo Kotipelto and the new face of Stratovarius


Highly popular in the 90s, speed/power metal didn’t age as well as other genres. But there’s no way to say it will never be back in fashion, just like glam did – after all, it’s still a young style. At any rate, Stratovarius is one of those bands that have managed to put new life in their career, through a series of experimentations, trials and errors.

Since their album Polaris, the band convinces the major part of their audience, even though said audience is less numerous than it once was. Stratovarius have been building upon the foundations that made them famous in the first place, while instilling new, darker and less accessible elements into it. Because Polaris and Elysium were written almost simultaneously, the true test will be the new album, Nemesis – the first since drummer Rolf Pilve joined the band. The 26-year-old, a childhood fan of Stratovarius, was asked to fill the shoes of an emblematic member, Jörg Michael. The result is a very diverse album, by a band that’s decided to try out new things after two rather similar-sounding albums.

We talked to Timo Kotipelto, the band’s singer, of the difficult genesis of the record, and of the way Rolf lived his integration within the band.

Read the interview…



Interview   

Timo Kotipelto parle du nouveau visage de Stratovarius


Très populaire durant les années 90, le speed/power metal a eu plus de mal à vieillir que d’autres styles. Mais comme le glam, peut-être reviendra-t-il à la mode, le style est encore jeune. Quoi qu’il en soit, Stratovarius fait partie de ces groupes qui, non sans expérimentations et tâtonnements, ont su redonner un second souffle médiatique à leur carrière.

Depuis l’album Polaris, le groupe convainc en grande majorité son public, bien que celui-ci soit moins conséquent. Stratovarius a conçu une mouture fidèle à ce pour quoi les fans les avaient suivi au début, tout en réussissant à lui donner une couleur nouvelle, plus sombre et moins évidente. Polaris et Elysium ayant été écrits quasiment en même temps, le véritable test allait être ce nouvel album Nemesis, le premier avec le nouveau batteur du groupe Rolf Pilve. Ce jeune homme de 26 ans, qui plus est fan d’enfance de Stratovarius, a pour lourde tâche de remplacer un membre emblématique : Jörg Michael. Le résultat est un album varié pour un groupe qui s’essaie à de nouvelles choses après deux albums plutôt similaires.

Nous avons discuté avec Timo Kotipelto, chanteur du groupe, de la genèse apparemment difficile de ce disque ainsi que de la manière dont Rolf a vécu son intégration.

Lire l’interview…



Nouvelles Du Front   

Jörg Michael quitte Stratovarius


Jörg Michael, le batteur emblématique de Stratovarius, a annoncé son départ du groupe « pour raisons personnelles ». Timo Kotipelto, chanteur du combo, commente : « Nous autres avons dû accepter la décision de Jörg avec beaucoup de tristesse et lui souhaitons le meilleur pour le futur. Nous vous assurons que le groupe va poursuivre son aventure. […] Notre voyage de plus de quinze ans n’est pas encore fini. Jörg sera là en coulisses et nous ne pourrions pas être plus heureux à propos de ça. Il a été un grand batteur mais aussi un ami proche et un grand professionnel. ».

Dans un contexte de split ou de remaniement, il est toujours difficile de savoir quoi penser des encouragements des divers membres. Sont-ils une façade masquant les tensions personnelles ou sont-ils sincères ? Dans le cas présent, tout porte à croire que Timo Kotipelto est sincère. Les faits sont là : les dernières dates de la tournée du groupe se transformeront en en « Farewell Jörg Tour » du 18 novembre au 26 novembre : « Nous sommes impatients de mettre le feu avec notre ‘Rouleau compresseur allemand’ une dernière fois. Ces concerts seront inoubliables pour chacun de nous ». De plus, Michael et Stratovarius continueront d’interagir via Twisted Talent Concerts, l’agence de booking que gère le batteur.

Il n’y a donc visiblement pas de l’eau dans le gaz. Les raisons détaillées de ce départ restent inconnues, on ne peut donc que spéculer. La théorie la plus folle, mais après tout plausible serait que, malgré l’annonce d’un état de santé bien meilleur suite à son cancer annoncé en fin d’année dernière, Jörg Michael n’aille pas si bien que ça, qu’il ne puisse plus jouer derrière les fûts mais qu’il ne souhaite pas communiquer là dessus. Mais il ne s’agit encore une fois que de pure spéculation sans aucun fondement concret.

Quoi qu’il en soit, nous pouvons nous satisfaire que le groupe continue l’aventure malgré le départ d’un de ses membres phares. Ce rebondissement arrive pile au moment où Stratovarius venait de se relever de sa période de doute et de ses déboires avec Timo Tollki. Ainsi, que le groupe s’effondre à nouveau aurait été compréhensible et injuste.



Interviews   

STRATOVARIUS ARE REBORN


The fact that Jörg Michael, who is currently recovery from cancer, is back, is enthusiastic. The same goes for Stratovarius’s return to the stage with their cleverly evolved music. Jörg was able to discuss the band’s new development with us without any restraint (notably concerning some of their legal issues); he mentions the genesis, their difficulties and their fears. He also honestly admits that the band struggled through a period of doubt after the departure of Timo Tolkki, as well as with the start of the new line-up. The band, who are now stronger than ever, fought through these difficult situations and according to the drummer himself: this is a promising new beginning allowing for many more years to come.

Cliquez ici pour lire l’interview…



Interview   

Stratovarius renaît


Le retour de Jörg Michael, actuellement en cours de guérison de son cancer, est enthousiasmant. Comme, dans une moindre mesure, l’est le retour de Stratovarius sur le devant de la scène avec une évolution musicale intelligente. Une évolution dont Jörg nous relate sans tabous (notamment concernant certains problèmes légaux) la genèse, les difficultés, les peurs. Il avoue en toute honnêteté que le groupe a traversé une période de doutes suite au départ de Timo Tolkki ainsi que durant les premiers instants de vie du nouveau line-up. Une situation dont le combo, plus remonté que jamais, est sorti : dans la bouche du batteur, il s’agit d’un nouveau départ promettant un avenir encore bien long.

Cliquez ici pour lire l’interview…



Concours   

Exclusif : gagne ton plot de signalisation « Plot-Laris » dédicacé par Stratovarius !


Radio Metal poursuit sa collection d’objets insolites dédicacés par lesartistes. Les meilleures histoires étant celles qui ont pour origine un coup de tête, cette nouvelle tradition n’avait rien de calculé ni de prémédité. Simplement une idée stupide comme j’en lance à longueur de journée aux studios. Il n’a suffi que d’un paquet de jambon qui traînait par là et la tradition était lancée.

Objet : Plot de signalisation
Artiste : Stratovarius
Contexte : Séance de dédicace du groupe chez le disquaire Gibert Joseph de Lyon

A la place du traditionnel texte vous relatant comment l’objet a été sélectionné puis vous contant l’épopée qui en a découlé, nous nous sommes dits qu’une vidéo du périple serait plus attendue ! Vous noterez au passage les progrès significatifs du Doc’ en tant que cadreur. Visiblement son épilepsie s’est dissipée.


Pour gagner cet objet en série limitée à un exemplaire, rien de plus simple : il te suffit de laisser ton nom, prénom, adresse postale et numéro de téléphone dès maintenant à concours [at] radiometal.fr. Le gagnant sera tiré au sort dans Anarchy-X jeudi 20 janvier à 21h. Le tirage au sort sera effectué par les membres de The Oath qui seront nos invités dans les studios.

P.S. : Merci à Julien pour la suggestion du nom !



Nouvelles Du Front   

La force mentale fait des miracles


« La force mentale fait des miracles », c’est ce que Jörg Michael nous a dit par téléphone il y a de cela quelques minutes. Le batteur est en ce moment à Paris avec Stratovarius et retrouvera son siège dès demain. Il nous a confirmé qu’il allait beaucoup mieux et que la première partie de son traitement s’était avérée efficace. Une autre opération suivra dans quelques mois. Si sa voix au téléphone laisse transparaître un état de fatigue certain, les médecins ne sont pas contre son retour en tournée.

Le ton du communiqué annonçant sa maladie il y a quelques mois était extrêmement positif et suggérait de sa part une attitude de battant défiant la maladie ; ce qui a, d’après lui, joué dans sa guérison. L’esprit humain est donc bien capable de déplacer des montagnes comme le suggère le titre « Move The Mountain », extrait de l’extrêmement réjouissant dernier album du groupe, Elysium.

Un album qui nous montre un Stratovarius revigoré, un Stratovarius qui a enfin fait évoluer sa musique de manière intelligente et qui, par la même occasion, a apporté une pierre dans le speed metal, un genre connu pour son immobilisme depuis plus de dix ans. Avec ses mélodies plus complexes, moins kitsch et ses ambiances plus froides, ce disque rappelle d’ailleurs sur certains points les premiers efforts du groupe (Dreamspace ou Fourth Dimension).

Stratovarius sera de passage demain, 11 janvier, à Paris et mercredi 12 janvier à Lyon en compagnie de Helloween. L’occasion de découvrir les titres de cet album et notamment son morceau éponyme, le plus long de l’histoire du groupe, que le groupe nous a confirmé avoir l’intention de jouer.



Nouvelles Du Front   

Le cancer est atteint d’un Jörg Michael


On ne devrait même plus s’étonner. On a compris le message : l’année 2010 n’est vraiment pas cool (on trouve même sur des forums cette phrase : « vivement qu’on en finisse avec 2010 »). Et pour être honnête, on en a un peu marre, à Radio Metal, de la rubrique nécrologique et de faire des putain d’hommages toutes les semaines. Difficile, à force, de ne pas tomber dans le désenchantement et l’indifférence face à cette série noire. Il n’empêche que l’on n’a pas pu s’empêcher, signe rassurant d’une humanité persistante chez Radio Metal, de se dire « encore ?! c’est pas possible ! » à la lecture du communiqué suivant de Jens Johannsson, claviériste de Stratovarius.

« Jörg Michael (batterie) est atteint d’un cancer. Lors d’une opération, les médecins ont trouvé chez lui une tumeur maligne de la thyroïde et ont été obligés de lui enlever la thyroïde. Jörg va suivre un traitement de radiothérapie. […] C’est un battant. Nous avons tous parlé avec lui et il n’est pas abattu. Lui et son équipe de médecins allemands ont la rage. Je préfèrerai ne pas être à la place du cancer face à ces mecs là, croyez-moi. […]Avec cette opération, il est impossible que Jörg soit présent pour le début de notre tournée européenne avec Helloween. Jörg a été très clair : il est hors de question d’annuler le moindre concert à cause de ça. Il nous a suggéré de jouer temporairement avec mon frère Anders, mais celui-ci est occupé avec l’enregistrement du nouvel album de ce petit groupe indépendant appelé Hammerfall. :o) Finalement, c’est Alex Landenburg qui sera de la partie. Il joue bien, Jörg trouve que c’est un mec bien (c’est le plus important) et il avait même commencé à apprendre le set avant même qu’on ne décide ce qu’on allait faire. C’est vous dire à quel point il est dédié à la cause.[…]

Bref, l’information à retenir est que Jörg a un cancer et qu’il le battra. »

Conformément au souhait de Jörg, un des batteurs les plus précis et décontractés qu’il soit possible de voir sur scène, de ne pas s’apitoyer sur son sort, pas d’hommage larmoyant sur ces colonnes. Mais de l’espoir et de l’esprit combattif. Ainsi, la rédaction de Radio Metal souhaite un bon rétablissement au cancer. Comme l’annonce Jens, ce ne sera pas facile face à Jörg et l’équipe de médecins.

Elysium, le nouvel album de Stratovarius sortira le 14 janvier 2011. Un single sortira le 26 novembre prochain. Le groupe sera en concert le 11 janvier à l’Elysée Montmartre de Paris et le 12 au Transbordeur de Lyon, en compagnie de Helloween.



  • Arrow
    Arrow
    Tool @ Hellfest
    Slider
  • 1/3