ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Galerie Photos   

Temple @ Hellfest, Clisson, France – 23/06/2018




CR De Festival    Live Report   

Hellfest 2018 : fil rouge de la journée du samedi 23 juin


2018 ne déroge pas à la règle : une fois de plus, le staff de Radio Metal débarque en grande pompe au Hellfest Open Air armé de ses rangers, sa crème solaire et une bonne dose d’endurance pour vous faire vivre en direct ce rendez-vous incontournable pour tous les fans de metal de France et d’ailleurs. Black, death, thrash, hardcore, hard, prog, doom, sludge, folk, fusion… La recette du festival est comme à son habitude des plus variées et ajustée aux goûts de toutes et tous. De Judas Priest à Neurosis en passant par Marilyn Manson ou encore Watain, notre équipe va tout faire pour vous retranscrire au mieux les faits marquants de ces dizaines de concerts et l’ambiance qui règne à Clisson Rock City.

Comme nous avons pu le faire ces dernières années, vous allez pouvoir suivre le festival en direct via ce fil rouge qui sera fréquemment mis à jour de l’ouverture des hostilités vers 10h30 jusqu’à la fin des derniers concerts vers 2h du matin. Si les dieux de la 4G s’avèrent cléments et nous laissent faire notre travail, vous trouverez la majorité des informations sur le site donc, mais vous pourrez également suivre les festivités sur notre galerie Instagram, notre compte Twitter et notre page Facebook. N’hésitez d’ailleurs pas à recharger fréquemment nos différentes plateformes afin de ne rien louper ! Enfin, sachez que ce fil rouge sera enrichi dès notre retour afin de corriger les éventuelles imprécisions et rajouter quelques détails plus ou moins croustillants.

Vous trouverez ici le compte-rendu de la journée du vendredi. Bonne lecture !

Lire la suite…



CR De Festival    Live Report   

Le Roadburn repousse les limites


Si les festivals orientés doom/stoner semblent proliférer ces dernières années, ça ne semble pas entamer le succès de celui qui leur a ouvert la voie : le Roadburn Festival, qui se déroule chaque avril depuis 1999 à Tilbourg, aux Pays-Bas, ne semble pas faiblir, et ce n’est pas cette édition 2017 qui va le démentir. Après quelques années de croissance effrénée, la formule semble s’être équilibrée sur le plan quantitatif – on reste sur cinq scènes/quatre jours –, et s’échine à être toujours à la hauteur sur le plan qualitatif : ainsi, les groupes sont toujours plus nombreux, plus variés, et les événements périphériques (expositions, conférences, projections) plus diversifiés. Concrètement, pour cette année, ça a donné plus de cent groupes couvrant quarante ans d’histoire de la musique, des pionniers de Magma ou de Coven aux coqueluches très contemporaines que sont Deafheaven ou Zeal & Ardor, et dessinant un spectre musical exceptionnellement large, du doom ultra traditionnel de The Doomsday Kingdom et du black industriel de Mysticum aux échappées electro de Perturbator, ou hip hop de Dälek.

Impossible de résumer une expérience aussi large et roborative en quelques lignes ; voici donc un aperçu de ce qu’a été l’édition 2017 du Roadburn en 10 coups de cœur, soit 10 choix cornéliens nécessairement subjectifs et présentés de manière chronologique.

Lire la suite…



News Express   

SINMARA et MISÞYRMING : les premiers détails du split EP Ivory Stone / Hof


Les groupes islandais de black metal SINMARA et MISÞYRMING sortiront un split EP en vinyle 10″, intitulé Ivory Stone / Hof, cet hiver via Terratur Possessions. Voir les détails…



Interview   

Misþyrming : la fureur islandaise


Misþyrming

Le futur du black metal se trouverait-il en Islande ? Au vu des sorties dont nous a gratifié la scène locale (Svartidauði, Wormlust, Sinmara…) ces dernières années, et l’enthousiasme que les-dites sorties ont suscité (rappelons aussi que Sólstafir a sorti deux demos de black metal au milieu des années 90), on serait tentés de le croire, et nous ne sommes pas les seuls : le Roadburn festival, réputé pour la qualité et l’exigence de sa programmation, a non seulement programmé, mais nommé « artiste en résidence » Misþyrming, les fers de lance de la scène, qui se sont vus ainsi attribuer trois sets et succéder à Enslaved ou Neige (Alcest), rien que ça.

C’est à cette occasion que nous avons pu nous entretenir avec trois des membres du groupe, à quelques rues de l’agitation du festival, et pendant l’un des rares moments d’accalmie de leur planning serré. Au programme : jusqu’à six sets joués avec des groupes et des combinaisons d’artistes différentes, dont le clou du spectacle se nomme Úlfmessa et réunit pas moins d’une dizaine de musiciens. Bref, une activité foisonnante, prétexte idéal pour passer en revue bien des aspects saillants de la scène islandaise, de son fonctionnement à ses influences en passant par sa quasi consanguinité (!).

D.G., H.R.H. et T.Í., qui, en plus de Misþyrming, jouent entre autres dans Naðra, Carpe Noctum et NYIÞ, font preuve autant d’enthousiasme que de contrôle, d’humilité que d’ambition. Une chose est sûre : nous n’avons eu pour le moment qu’un avant-goût de tout ce qu’ils ont à offrir. Présentations :

Lire l’interview…



  • Arrow
    Arrow
    In Flames @ Lyon
    Slider
  • 1/3