ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Ta Page Nocturne   

Moi, Ozzy : journal d’un clown


Avant de m’attaquer à cet article, je devais m’assurer d’une chose : en suis-je digne ? Après quelques calculs pénibles, l’évidence prenait forme : depuis que je crache mes verbiages dans ces colonnes, plus du quart de mes articles comporte au moins une mention à Ozzy Osbourne ou à Black Sabbath, soit dans des articles entièrement consacrés aux pères du heavy metal, soit comme un exemple parmi d’autres, soit de façon totalement gratuite et futile.

Dans ce cas, deux choix s’offrent maintenant à moi. Primo : m’inscrire aux osbournoliques anonymes. Secundo : me purger de cette manie en pressant le jus de l’autobiographie du Prince of Darkness. Comme je préférerais laisser macérer encore un peu mes confessions de maniaque, je prends la deuxième option.

« Moi, Ozzy » a été publié le mois dernier par les éditions Camion Blanc, un an après sa sortie dans sa langue maternelle sous le titre « I am Ozzy ». Comme cela se fait souvent, l’autobiographie a été co-écrite avec l’assistance de Chris Ayres, reporter de guerre pour le Times. Et il ne fallait sans doute pas moins qu’un journaliste ayant connu l’Irak pour reconstituer l’immense champ de bataille qu’est la mémoire d’Ozzy Osbourne.

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Tool + Brass Against @ Paris
    Slider
  • 1/3