ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Deep Purple : explorateur du rock


Ce qu’il y a de bien avec les musiciens de rock ayant une cinquantaine d’années de carrière, c’est qu’ils ont vécu tant de choses qu’ils peuvent parler des heures sans qu’on s’ennuie une seule seconde. Don Airey, claviériste de Deep Purple, qui a pris la suite de Jon Lord lorsque ce dernier a pris sa retraite du groupe en 2002, électron libre à la carrière bien fournie, ayant travaillé avec Black Sabbath, Rainbow, Gary Moore, Ozzy Osbourne (pour qui il a créé la mythique intro de « Mr. Crowley » il y a tout juste quarante ans), Michael Schenker, etc., en est un exemple.

Don Airey a si souvent croisé le chemin de membres de Deep Purple qu’avec le recul, sa présence depuis près de vingt ans dans le groupe semble aujourd’hui être une évidence. Et s’il a fallu qu’il s’adapte au début à une marque de fabrique parmi les plus reconnaissables du rock, il a su se faire sa place et apporter sa personnalité, comme en atteste le nouvel album Whoosh! particulièrement marqué par sa créativité. Un album presque inespéré, d’ailleurs, tant on avait cru qu’Infinite serait un adieu…

C’est donc d’abord pour parler de cette vingt et unième œuvre studio, et troisième en collaboration avec le formidable producteur Bob Ezrin, que nous avons eu Don Airey au téléphone, et ensuite pour l’écouter religieusement partager avec nous ses nombreuses anecdotes, son regard sur les collaborateurs et expériences qu’il a connus et ses éclairages sur le métier de musicien professionnel.

Lire l’interview…



News Express   

Un nouvel album live de Gary Moore pour septembre


Le label Eagle Records annonce la sortie d’un nouvel album live de Gary Moore, intitulé Live At Bush Hall 2007 et prévu pour le 23 septembre prochain. Il s’agit de l’enregistrement d’un concert qui s’est tenu au Bush Hall de Londres le 27 may 2007 et qui avait à l’origine été diffusé par la radio Planet Rock. Voir la tracklist et l’illustration…



Interviews   

Pat McManus in perfect honesty


Although he’s a talented guitarist, a charismatic person and a musician worth seeing on stage, Pat McManus was never extremely successful. His career has been punctuated by several strokes of bad luck that made him lose hope.

Walking Through Shadows is an album title that symbolizes the mountain of obstacles that life unfairly puts in the way of many an artist, despite a colossal investment. In terms of transparency, Pat goes even further, and the song “Walking In The Shadows Of Giants” is an admission of jealousy towards those who came before him and found success. We can only bow to such honesty.

But don’t be mistaken: Pat McManus is not one of those embittered musicians who spit on the big guns, hiding their jealousy behind dubious artistic opinions. The guitarist’s respect and admiration for Jimi Hendrix, for example, never faltered. Pat McManus is not blasé. His disappointment made way to a pragmatic acceptance of his situation, and his (typically Irish, or so he says) patience and composure allow him to smile whatever the circumstances. In the end, those qualities are the reason he never gave up.

Click here to read the interview…



Nouvelles Du Front   

Gary Moore nous a quitté


Il n’y a pas de série noire, pas de maladie génétique ciblant exclusivement les rockeurs. Il n’y a qu’un simple mais bien triste hasard. Une autre figure – et pas des moindres – du rock n’roll nous a quitté hier. Gary Moore, ancien guitariste de Thin Lizzy et prolifique en tant qu’artiste solo, est décédé hier dans sa chambre d’hôtel de la Costa Del Sol en Espagne, où il était en vacances. Il avait 58 ans.

Edit 7 février 17h26 :
Il y a des morts plus glorieuses. Le site The Sun rapporte que Gary Moore a été retrouvé en sous vêtements, étouffé dans son vomi, suite à, d’après un ambulancier, une « consommation sévère » d’alcool.

Les premières réactions n’ont pas tardé. De Anette Olzon (Nightwish) qui le remercie pour avoir été la bande son de ses premiers slows à Mikael Akerfeldt (Opeth), horrifié par la nouvelle.

Mais Thin Lizzy a aussi rapidement pris la parole :

Brian Downey, batteur et fondateur du groupe, déclare : « Je suis très choqué. Il sera toujours dans mes pensées et mes prières et je n’arrive tout simplement pas à croire qu’il est parti ». Eric Bell, que Moore avait remplacé dans Thin Lizzy n’y croit pas non plus, d’autant plus qu’il était « robuste et en bonne santé ». Il est des personnages tellement emblématiques que l’on en oublie qu’ils sont des êtres vivants et donc mortels. Nous avons été nombreux à ne pas croire au décès de Ronnie James Dio. Et il est également fort probable qu’à l’instar de Brian Downey et Eric Bell, beaucoup aient eu du mal à envisager un possible décès de Gary Moore. Et pourtant.



  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3