ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Amaranthe : le metal en mode extraverti


Amaranthe a eu de la chance. Alors que 2020 restera dans les annales comme une année désastreuse pour la vaste majorité des groupes, contraints d’annuler leurs tournées et de repousser leurs nouvelles galettes aux calendes grecques, les Suédois ont réussi à éviter, presque par miracle, le plus gros de la tempête. Enregistré en mode « confinement », leur sixième opus, Manifest, ne sort finalement qu’avec deux petits mois de retard sur le planning d’origine, et même s’il leur sera impossible de défendre l’album sur scène avant l’an prochain, leur nouvelle écurie, Nuclear Blast, a mis les petits plats dans les grands en termes de marketing.

Ainsi, c’est en face à face (et avec la distanciation sociale qui s’impose) que nous avons pu nous entretenir avec les deux principaux moteurs du groupe, Elize Ryd (chant) et Olof Mörck (guitare). De la journaliste ou des artistes, difficile de dire qui se réjouissait davantage de cette ébauche de retour à la normale après plusieurs mois de pause forcée ! Avec beaucoup d’enthousiasme, les deux musiciens sont revenus pour nous sur la conception épique de Manifest, les angoisses et la culpabilité qui ont parfois accompagné l’enregistrement, ainsi que sur l’évolution d’Amaranthe et la place du groupe au sein de la scène metal.

Lire l’interview…



Interview   

Amaranthe assume son ADN


En termes de genre musical et de public, Amaranthe a un positionnement difficile, puisque le groupe allie la pop/eurodance et le metal. D’aucuns diraient même qu’il s’agit d’un choix antinomique sur le plan idéologique entre le metal qui, pour certains, cultive son anticonformisme et la pop qui, pour d’autres, fédère, voire rassure. La question d’assumer ce choix se pose donc naturellement. Et si la chanteuse Elyse Ryd se l’est posée, c’est avec fierté qu’elle affirme sa personnalité et sa différence. Elle fait aussi partie des rares artistes à assumer de s’inspirer des tendances du moment et à défendre ce positionnement artistique, comme celui d’opter pour une production plus digitale.

Plus qu’une interview d’actualité à propos du nouvel album Helix et du changement de line-up qui l’a accompagné, découvrez, par le biais de cette interview de celle qui aurait pu être chanteuse de Nightwish, une manière différente, mais finalement tout aussi authentique et passionnée, de penser la musique.

Lire l’interview…



Interview   

Le metal digital d’Amaranthe


Amaranthe fait partie de ces nouveaux groupes résolument tournés vers le monde digital, avec un mélange de metal, au sens générique du terme, de metalcore, de pop et même d’eurodance pour les sonorités les plus « technologiques ». Un renouveau pour certains (souvent les plus jeunes), une dégénérescence pour d’autres (généralement les anciens). Force est de constater qu’Amaranthe ne laisse pas indifférent, et c’est déjà une victoire pour le groupe qui en à peine trois albums et cinq années est déjà en mesure de vivre de ses activités musicales ; fait plutôt rare.

L’une des têtes pensantes du groupe, le guitariste – qui se charge aussi des claviers en studio – Olof Mörck nous parle du nouvel album des Suédois, le bien nommé Massive Addictive où tout semble avoir été mis en oeuvre dans un but d’accroche. Il évoque en sus l’une des particularité du groupe, celle d’accueillir pas moins de trois chanteurs en ses rangs, dont désormais Henrik Englund, nouveau venu pour remplacer Andreas Solveström parti vivre une vie « normale », et la manière dont ils gèrent cette hydre à trois têtes.

Lire l’interview…



  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3