ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Thunder : dopés au rock n’ roll


Début 2021, nous parlions avec Luke Morley de Thunder de leur nouvel album. Début 2022, nous parlons avec Luke Morley de Thunder de leur nouvel album. Le premier s’intitulait All The Right Noise, avait été conçu avant la pandémie et proposait un simple disque de musique. Le second s’intitule Dopamine, a été conçu pendant la pandémie et est un double disque. Un an à peine d’écart, mais la différence est de taille.

Dopamine est un pur produit de son époque, pour sa musique, conçue dans un élan créatif au long cours, avec son lot de nuances stylistiques et de surprises, si bien qu’ils n’ont su réduire la sélection des morceaux en deçà de seize, mais aussi pour ses thématiques. Les réseaux sociaux, en particulier, n’ont jamais été aussi populaires que pendant les confinements et les longs mois de restrictions, garants d’un maintien du lien social et de notre dose de distraction facile, au point de rendre une bonne partie d’entre nous dépendants… comme drogués à la dopamine.

Ce sont ces deux aspects que nous creusons avec le guitariste-compositeur, qui a fêté dernièrement les cinquante ans de son amitié avec le chanteur Danny Bowes avec la sortie d’un livre, The First 50 Years. De quoi poursuivre la remontée dans le temps initiée lors de notre dernière entrevue et discuter de l’évolution du monde, notamment sous l’influence d’internet.

Lire l’interview…



Interview   

Thunder : le bruit anglais qui fait du bien


L’objectif assumé du hard rock est simple : faire du bien, donner de l’énergie, permettre de s’évader et oublier les tracas du quotidien. Et tout ça, il faut reconnaître qu’on en a bien besoin en ce moment. C’est bien ce que propose toujours Thunder, sauf qu’après trente ans de carrière, si la forme reste gorgée d’ondes positives, le fond aborde des choses parfois un peu plus sérieuses. Forcément, on n’est pas le même à soixante ans qu’à vingt ans. All The Right Noises est ainsi le témoin d’un groupe qui a accepté de devenir adulte et de vieillir, sans pour autant oublier de vivre.

Sans non plus oublier ses racines : « Nous nous voyions comme étant la nouvelle génération de rock n’ roll anglais », se rappelle Luke Morley. La fibre British reste une composante essentielle du son de Thunder. Il est d’ailleurs intéressant d’entendre le guitariste comparer la scène de Los Angeles – en particulier celle de la fin des années 80 – au rock anglais, deux univers cousins mais aux approches finalement très différentes.

Lire l’interview…



  • Arrow
    Arrow
    Deftones @ Lyon
    Slider
  • 1/3