ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Nouvelles Du Front   

Metallica va nous enivrer


Metallica et le reste du Big 4 (Megadeth, Slayer et Anthrax) seront de passage au Sonisphere qui se déroule ce vendredi et samedi du côté d’Amnéville (57). Les Mets se produiront le samedi à 23h sur la scène Appolo pour un show de deux heures. La venue de Metallica en France est toujours un événement parce que Metallica est tout simplement l’un des plus grands noms (le plus grand ?) de notre style musical favori.

Le combo s’est récemment produit en Suède, au Ullevi Stadium de Göteborg, le 3 juillet dernier. La chaîne SVT1 a filmé en intégralité, et de manière professionnelle (cela va de soi), la performance de la bande à Lars Ulrich (batterie) qui s’est déroulée devant très exactement 55 696 fans. Ce concert constitue une mise en bouche idéale pour les chanceux qui, parmi vous, auront le privilège d’assister au show des Mets ce samedi. Mais si l’on vous parle de ce reportage de SVT1 dans nos colonnes aujourd’hui et qu’on a choisi de le mettre en ligne à la fin de cet article, c’est parce qu’il va plus loin que la « simple » retransmission d’un concert.

Lire la suite…



Interviews   

Turisas: Olli, Def Leppard, goldfish and The Space Byzantinian Varangians


Some days you just know from the very first words expressed with the artist that the interview is going to be interesting. This is when it is compelling from the very beginning. Bumblefoot (Guns N’Roses) told us about his dream, David Coverdale (Whitesnake) talked about his ejaculatory fantasies, Turisas violinist Oli Vänskä taught us his techniques for picking up French girls. To be honest, I am pretty sure that with a little coyness and an awkward approach providing sweetness, the cat is in the bag.

Their latest album, Stand Up And Fight, is a quality blockbuster. It’s awesome in every way: Orchestra, chorus etc, however, despite the packaging the inspiration is still there. The album is cinematic, filled with influences and preciously arranged. It was worth the wait and worth pushing the release date back a few times. In fact, we admire the way the band were able to put the situation into perspective. Olli claims that after months of hard work, it is fair to say « ok we’ve done for like 5 months already so let’s just get it over with » for the good of our mental and physical health or be a perfectionist until the end risking a nervous breakdown and saying « because you have spent so much time on it already, you want to finish it well whether it takes a few months more or whatever, it doesn’t really matter anymore ». We discussed these long days and sleepless nights working on the album with him. The hard work paid off and notably even good Hollywood soundtrack fans can appreciate it.

Besides from this, all that the band have to say about the importance of extra-musical visuals, history as a cycle or even the expression of life through all types of art is well-grounded.

This album and the interview will prove when needed that Turisas is successful on every point (musically and extra-musically) in the Folk/Viking scene which Ollie described as « flooded and repetitive ».

Click here to read the interview…



Interviews   

TELL US EVERYTHING, PROFESSOR VOLK-MAN


Volk-Man (Die Apokalyptischen Reiter) could pretty much teach history, sociology or geopolitics. Basically, he has knowledge, eloquence and is able to captivate and maintain your attention. It is for this reason that this interview flows easily from one subject to the next : from philosophy to open-mindedness in music to the latest political events taking place in North Africa. In fact, he has quite strong opinions about the Occidental attitude towards Egyptian and Tunisian affairs.

At the end of the interview, the discussion was largely about the relationship between rock music and the German language, as well as their sad heritage that the Nazis left on the German music culture.

Click here to read the interview…



Interview   

Turisas : Olli, Def Leppard, les poissons rouges et Les Varègues byzantins de l’espace


Il y a des jours comme ça, où l’on sait dès les premiers mots échangés avec l’artiste que l’interview sera intéressante. Tout est dans l’accroche. Alors que Bumblefoot (Guns N’Roses) raconte son rêve, que David Coverdale (Whitesnake) nous parle de ses fantasmes éjaculatoires, Oli Vänskä, violoniste dans Turisas, lui, nous fait partager sa technique pour draguer des Françaises. Et le pire, c’est que je suis sûr que le coup du poisson rouge, avec un regard embarrassé, une démarche gauche laissant apparaître une touchante fragilité, ça peut marcher.

Stand Up And Fight, le dernier album, est un blockbuster de qualité. Ça pète dans tous les sens : orchestres, chœurs, etc. Mais sous l’enrobage, l’inspiration reste là. L’album est cinématique, riche en influences et minutieusement arrangé. Cela valait le coup d’attendre et d’en repousser plusieurs fois la date de sortie. Nous saluons d’ailleurs l’effort qu’a fait le groupe pour relativiser cette situation : comme Olli nous l’explique, après plusieurs mois de travail intensif, on peut soit se dire « cela fait déjà cinq mois qu’on est là-dessus, finissons-en au plus vite », pour le bien de notre santé mentale et physique, soit être perfectionniste jusqu’au bout, quitte à risquer la crise de nerfs et se dire « cela fait déjà cinq mois qu’on est là-dessus, alors deux mois de plus, qu’est-ce que c’est ? ». Nous avons donc abordé avec lui ces longues journées et ces nuits blanches passées à travailler sur l’affinage du disque. Le résultat est là et plaira notamment aux amateurs de bandes originales de bons films hollywoodiens.

A côté, ce qu’ils ont à dire, que ce soit sur l’importance de l’univers visuel extra-musical, l’analyse de l’histoire en termes de cycles ou encore sur l’expression de la vie dans tout son ensemble à travers l’art, est tout aussi solide.

Un album et un discours qui vous prouvera, si besoin est, que Turisas tire en tous points (musicaux et extra-musicaux) son épingle du jeu dans une scène Folk/Viking qu’Olli nous décrira comme « inondée et répétitive ».

Cliquez ici pour lire l’interview…



Interview   

Dis-nous tout, professeur Volk-Man


Volk-Man (Die Apokalyptischen Reiter) pourrait enseigner l’histoire, la sociologie ou la géopolitique. Il en a les connaissances, l’éloquence et sait capter et maintenir l’attention de son auditoire. Ainsi, cet entretien fleuve se lit facilement, naviguant naturellement d’un sujet un autre : de la philosophie à l’ouverture d’esprit en musique en passant par les récents évènements politiques en Afrique du Nord. Il porte d’ailleurs un regard sévère sur l’attitude occidentale dans les affaires égyptiennes et tunisiennes.

En fin d’interview, la discussion se portera en grande partie sur le rapport de l’univers du rock à la langue allemande ainsi qu’au triste héritage laissé par les nazis sur la culture musicale allemande.

Cliquez ici pour lire l’interview…



  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3