ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Concours    News Express   

Concours : remportez des rééditions des albums et DVD de MOTÖRHEAD


A l’occasion de la réédition des albums et DVD de MOTÖRHEAD par BMG, Radio Metal vous permet de gagner les huit albums studio, trois albums live et deux DVD représentant la carrière du groupe entre 1995 et 2008. Il s’agit de rééditions BMG issues du back catalogue de MOTORHEAD anciennement chez SPV et qui n’étaient plus disponibles depuis plusieurs années. En savoir plus…



Interview   

Sodom : le général renouvelle son armée


Quand Tom Angelripper veut du changement, il ne fait pas semblant. C’était le grand ménage en janvier : le frontman a remercié ses acolytes Bernd « Bernemann » Kost (guitare) et Markus « Makka » Freiwald (batterie), pour quelques semaines plus tard accueillir une toute nouvelle brigade composée de Yorck Segatz (guitare), Stefan « Husky » Hüskens (batterie) et surtout du revenant Frank « Blackfire » Gosdzik (guitare). Sodom non seulement voit le retour d’un musicien qui a marqué son histoire, avec les emblématiques Persecution Mania (1987) et Agent Orange (1989), mais passe également de trio à quatuor pour la première fois de sa carrière.

Premier témoin de ce nouveau Sodom, cherchant à la fois à se renouveler et à se rapprocher de ses racines, sort aujourd’hui un EP baptisé Partisan. C’est à cette occasion que nous avons longuement échangé avec Angelripper, afin de tout savoir sur les motivations derrière ce grand chamboulement, l’état d’esprit du nouveau line-up et ses ambitions sur l’avenir de Sodom. Forcément, avec le retour de Blackfire, nous n’avons pu nous empêcher de soulever quelques questions d’ordre plus historique sur la formation, tandis que le frontman profite des thématiques des nouvelles musiques pour partager son inquiétude sur le monde actuel.

Lire l’interview…



Interview   

Soulfly : le temps de la synthèse


Il y a vingt ans, un Max Cavalera tout juste remis d’une dépression suite à son départ de Sepultura sortait le premier album de son nouveau groupe : Soulfly. Obligé de tout recommencer et de remonter pas à pas la pente, n’ayant rien à perdre, s’offrant toutes les libertés, il s’engouffre corps et âme dans la brèche du metal tribal qu’il avait lui-même ouverte quelques années plus tôt. Vingt ans plus tard, Max Cavalera et Soulfly font plus que jamais partie des incontournables dans le paysage des musiques extrêmes. Le groupe a évolué pour réintégrer le thrash dans son équation et mettre en pratique l’amour du frontman pour la brutalité. Après trois albums où la facette tribale avait presque totalement disparu, le temps est venu pour une forme de synthèse.

Max Cavalera parle de « death tribal » pour qualifier Ritual, nouvel album qui regarde autant l’avenir que le passé, remontant jusqu’aux influences primordiales de Motörhead et des débuts de Sepultura. Surtout, grâce au concours du producteur et fan Josh Wilbur, Soulfly retrouve en partie le sens du groove tribal qui a fait son succès. Ainsi, ci-après, Max Cavalera nous parle de sa démarche. Mais pas uniquement, puisque nous discutons également de rituels, de spiritualité et même de son penchant masochiste !

Lire l’interview…



Interview   

Vulcain fait de la résistance


Comme le format vinyle, Vulcain représente une autre époque, insouciante, où le rock n’ roll était plus que de la musique mais un état d’esprit, où on faisait la fête tous les soirs mais une fois sur scène, « ça ne rigolait plus », un âge d’or de certaines des personnalités les plus charismatiques du rock qui, aujourd’hui, petit à petit, se meurent. Mais comme le format vinyle, Vulcain résiste, increvable, garant d’un savoir-faire humain. Bientôt trente-cinq ans que leur premier album, le classique Rock N’ Roll Secours, est sorti et pourtant voici qu’ils débarquent avec leur neuvième album, intitulé Vinyle.

A l’occasion de cette sortie, nous avons joint par téléphone le chanteur-guitariste Daniel Puzio pour nous en parler et faire quelques retours dans le passé, à leurs début, à l’époque du vinyle, justement, mais aussi rendant hommage à Motörhead et Lemmy qui ont marqué la carrière de Vulcain. On vous laisse découvrir tout ceci, et plus encore, ci-après.

Lire l’interview…



Interview   

Orange Goblin montre les crocs


Orange Goblin en a gros. A la fois contents d’une situation où ils sont en mesure de faire vivre le groupe sans avoir à trahir leurs principes et céder aux pressions, mais aussi forcément un peu déçus que la tentative de vivre du groupe ces dernières années ait échouée. Surtout un peu frustrés, comme le répète le frontman Ben Ward, de ne pas avoir encore obtenu la reconnaissance qu’ils estiment mériter. Sans même parler d’une exaspération certaine face à l’évolution du monde. Voilà pourquoi avec leur nouvel album The Wolf Bites Back, Orange Goblin montre les crocs !

Un album qui se veut sombre et agressif, mais surtout tâtant différents terrains où le groupe montre un bel éventail de couleurs, avec toujours en ligne de mire son espace de prédilection : la scène. Voilà de quoi nous parle le loquace et passionné Ben Ward, mais pas que, puisque nous discutons également des maîtres parmi les maîtres : Motörhead et Black Sabbath. Deux influences majeures dont Orange Goblin devient le direct héritier depuis leur disparition du paysage, et au sujet desquels il partage quelques anecdotes.

Lire l’interview…



Le Son D'Histoire    Nouvelles Du Front   

Fast Eddie Clarke, le dernier Mercenaire


Eddie Clarke, alias Fast Eddie pour beaucoup d’entre nous, est parti le 10 janvier dernier. La fin d’une époque et par la même occasion celle du dernier rescapé d’un groupe incarnant la folie de la période charnière de la fin des années 70 enfumées et le début électrique et revigoré des années 80 pleines de promesses. Son nom sifflant comme un coup de fouet restera à jamais associé à Motörhead et sera adoubé par un nombre incalculable de jeunes guitaristes. Le musicien, bien qu’étant le plus discret des trois membres du line-up classique du trio légendaire, était tout aussi essentiel que l’était Phil Taylor de par sa technique si particulière. Son jeu unique très bluesy, groovy voire feutré sur certains morceaux en faisait un six-cordiste inimitable.

Dès le départ, le gars a la dégaine qui colle parfaitement à l’image que le groupe veut afficher, le plus souvent avec une stratocaster marquée d’une feuille de cannabis et plaquée sur des fringues noires, le visage masqué par ses cheveux longs donnant une impression d’éternelle nonchalance. Qui d’autre pouvait occuper le poste du groupe le plus bruyant de la planète en cette fin des années 70 ?

En savoir plus…



News Express   

L’ancien guitariste de MOTORHEAD Fast Eddie Clarke est décédé


Le guitariste Edward Allan Clarke, plus connu sous le nom de « Fast » Eddie Clarke – le dernier membre survivant du line-up original de MOTORHEAD -, est décédé à l’âge de 67 ans après une pneumonie.
Voir les détails…



News Express    Non classé   

Phil Campbell (MOTORHEAD) organisera une série de concerts hommage à Lemmy Kilmister


Le guitariste Phil Campbell affirme être en cours de planification d’une série de concerts hommage à Lemmy Kilmister mettant en vedette des musiciens invités. Voir les détails…



News Express   

Streaming : le concert inédit de MOTORHEAD capté en Allemagne en 1996 est disponible


Un concert inédit de MOTORHEAD donné à Bonn (Allemagne) a été diffusé ce samedi 23 décembre sur le site du groupe. En savoir plus…



News Express   

Un concert inédit de MOTORHEAD en Allemagne sera diffusé ce samedi 23 décembre


Un concert inédit de MOTORHEAD donné à Bonn (Allemagne) sera diffusé ce samedi 23 décembre sur le site du groupe. En savoir plus…



  • Arrow
    Arrow
    Slash @ Paris
    Slider
  • 1/3