ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

News Express   

Le batteur Ben Graves (ex-DOPE, MURDERDOLLS) est décédé


Le batteur Ben Graves (ex-DOPE, MURDERDOLLS) est décédé ce mercredi 9 mai à l’âge de 46 ans des suites d’un cancer.



Interview   

Wednesday 13 fait de la musique pour se fendre la gueule


2013 s’annonce comme une année riche pour Wednesday 13, de son vrai nom Joseph Poole. Le musicien fête là ses dix années de carrière solo et prévoit, pour le coup, son cinquième opus. C’est la première fois que l’homme s’entoure d’un véritable groupe pour l’un de ses albums solo. Et, The Dixie Dead, se veut sans conteste être la synthèse de l’ensemble de son œuvre. Car indéniablement, l’homme a toujours été un artiste actif, croulant sans cesse sous un amas d’idées diverses et variées.

On fait le point sur tout ça ci-dessous avec Wednesday 13. L’homme nous parle également de son amour pour les films d’horreur qu’il retranscrit dans sa musique ainsi que ses projets divers, y compris, bien évidemment, Murderdolls. A ce sujet, comme nous vous le rapportions il y a quelques semaines, le musicien nous explique avec franchise que son tandem avec Joey Jordison s’est mis en veilleuse prolongée et risque, probablement, de ne jamais se rallumer.

Lire l’interview.



News From The Front   

Murderdolls: a book about to end


On the 21st of February, we talked on the phone with Wednesday 13, Murderdolls’ singer, for the release of his solo album, The Dixie Dead. An interview soon available on our website in which Murderdolls, his other band with Joey Jordison from Slipknot, was inevitably mentioned. And it appears that the news isn’t good at all for all the fans of this “side-project”, whose second album Women And Children Last took already eight years to emerge, before its recording and release in 2010.

Here’s what Murderdolls’ vocalist said to us concerning the band’s health status: « Murderdolls went on a hiatus in 2011 and that’s pretty much it. I don’t have anymore news, there’s no info going on. To be honest I see that this will be for eternity. But I’m glad we got to do our second record. After that we were on the high note, but there is no income so and I’ll be surprised if it ever happen again » So, when asked “Then do the Murderdolls stop ?”, here’s his answer: « I don’t like to say that, I don’t want to disappoint my fans, but I also have to be honest with them and tell them there’s no coming back before a very long time if it ever does. I don’t like to say ‘never’, but it’s looking that way. »

Read more.



Nouvelles Du Front   

Murderdolls : un livre qui se ferme


Hier, 21 février, nous avons pu nous entretenir par téléphone avec le chanteur Wednesday 13 à l’occasion de la récente sortie de son nouvel album sous son seul nom : The Dixie Dead. Une interview que vous pourrez lire dans son intégralité dans nos colonnes dans les semaines à venir et dans laquelle le sujet de Murderdolls, son autre groupe avec Joey Jordison (Slipknot), a forcément été évoqué. Et il s’avère que les nouvelles ne sont pas très bonnes pour les fans de ce « side-project » qui avait déjà mis huit ans avant de retrouver le chemin des studios pour apporter à son public un deuxième opus, Women And Children Last, en 2010.

Voici ce que nous a dit le vocaliste concernant l’état de santé de cette formation : « Murderdolls s’est mis en pause en 2011 et honnêtement, je pense que c’est pour l’éternité. C’est bien que nous soyons revenus en 2011, mais il n’y a rien de prévu bientôt et je ne pense pas que cela changera. » Puis en réponse à la question « Donc, les Murderdolls, c’est fini ? », il répond : « Je ne veux pas décevoir mes fans donc je ne dirai pas ça, mais je dois être honnête, mais s’il y a un jour quelque chose, cela n’arrivera pas avant très longtemps. Il ne faut jamais dire jamais, mais cela y ressemble malgré tout. »

Lire la suite…



Interviews   

WEDNESDAY 13 evokes the Murderdolls’ new birth


What a shame this interview was carried out before the events of late january leading to the premature termination of a show in Bordeaux (France), and to a succession of shady explanations as we can see in some american movies, with mean and unethical politicians; and those explanations are evidently supported by some brainless fools : the blind fans of the band (the fans, indeed).
It would have been the opportunity to know more about that. Anyway, it’s a safe bet that Wednesday 13 wouldn’t bring up the upsetting topics. Following in the footsteps of the very kind Will Hunt (Black Label Society / Evanescence, etc.)), he’s pragmatic (you can just count how many times he says « who knows ? »), and peaceful. He’s not interested in conflicts and polemics – not at all, indeed – unlike a large group of people delighted with it, but without assuming it. Thereby, when the moment comes to answer the acerbic feedbacks of one of his old colleagues, Acey Slade; while denying, he doesn’t respond very much.

Though, he’s more talkative about the composition process of his duet with Joey Jordison and explains us why the new album « Women And Children Last » is that much apart for Murderdolls. Even if he hates having nothing to do, he never plans things more than 6 months ahead. Nevertheless, the matter of the band’s future, linked with the possibility of a Slipknot comeback, is real.

And last but not least, we couldn’t avoid to tackle this horridly not-funny video by Mad manager.

Here’s where it’s at!



Interview   

Wednesday 13 évoque la renaissance de Murderdolls


Dommage que cette interview ait été réalisée avant les évènements de fin janvier dernier ayant conduit à l’arrêt prématuré d’un concert de Murderdolls à Bordeaux et à une série de justifications douteuses dignes des méchants politiciens corrompus des films américains, soutenues par les larbins de service sans cervelle joués dans le cas présent par les fans aveugles (enfin, les fans quoi) du groupe. Cela aurait été l’occasion d’essayer d’en savoir plus. Cela dit, il y a fort à parier que Wednesday 13 ne serait pas rentré dans la polémique. A l’instar du très agréable Will Hunt (Black Label Society / Evanescence, etc.), il est pragmatique (amusez-vous à compter le nombre de fois où il dit « qui sait ? ») et pacifique. Les conflits et la polémique, ça ne l’intéresse pas – vraiment pas – contrairement à toute une frange de la population qui s’en passionne sans pour autant l’assumer. Ainsi, quand vient le moment de répondre aux virulentes critiques d’un de ses anciens collègues, Acey Slade, tout en se défendant, il ne réplique pas plus que ça.

Il est en revanche bavard sur le processus de composition du duo qu’il forme avec Joey Jordison et nous explique pourquoi le nouvel album Women And Children Last est à ce point à part pour Murderdolls. S’il déteste n’avoir rien à faire, il ne prévoit en général pas plus loin que six mois à l’avance. La question de l’avenir de Murderdolls, qu’il faut concilier avec l’éventualité d’un retour de Slipknot, s’est néanmoins posée.

Enfin et surtout, nous ne pouvions pas ne pas aborder avec lui cette épouvantablement pas drôle vidéo du Mad Manager.

C’est ici que ça se passe !



On Nous Prend Pour Des Cons   

L’affaire Murderdolls : Joey Jordison n’en sort pas grandi


Murderdolls s’est produit samedi soir à Paris pour un concert qui s’est déroulé, à l’instar du show lyonnais, sans troubles. Pourtant les dates de Bordeaux et même de Rennes – à Rennes c’est selon nos informations le batteur du groupe qui a quitté la scène au bout de 45 minutes ce qui a obligé Joey Jordison à prendre la batterie, le combo finissant sa prestation une nouvelle fois avec un seul guitariste – ont toutes les deux rencontré de grosses difficultés comme le prouvent les faits évoqués plus haut.

Avant-hier, Joey Jordison a fait un communiqué « personnel » – ce dernier terme étant entouré de jolis guillemets car il n’est pas impossible que ce soit son label qui l’ait rédigé à sa place – directement relayé par Blabbermouth, l’organe de presse de Roadrunner, et que nous avons traduit pour vous.

Lire la suite…



News From The Front   

MURDERDOLLS AT BORDEAUX: SHOW CUT SHORT


The Murderdolls show taking place yesterday evening at Bordeaux, France, was cut short. The set lasted about 40 minutes and Bordeaux’s audience was flabbergasted by what it has seen. 10 minutes into the show, Joey Jordison left the stage, with no warning! « The problem came from a big disagreement between Joey Jordison and his guitar technician » explained Karine Sancho, spokeswoman from Roadrunner France, this morning on the phone.

A problem which seems to have been opposing Joey Jordison to his guitar tech since the soundcheck, earlier that afternoon. We’re waiting for more information in the minutes to come; we’ll edit this article as soon as we know more.

Read more…



Nouvelles Du Front   

Murderdolls à Bordeaux : concert écourté


Le concert du groupe Murderdolls qui se déroulait hier soir à Bordeaux a été écourté. Le set a duré environ 40 minutes et le public bordelais a été franchement estomaqué par ce qu’il a vu. En effet, au bout d’approximativement 10 minutes de show, Joey Jordison a quitté la scène en prenant tout le monde de court ! « Le problème vient d’un gros différend entre Joey Jordison et son technicien guitare » nous a expliqué ce matin par téléphone Karine Sancho, du service promo de Roadrunner France.

Un problème qui a apparemment opposé Joey Jordison a son guitar tech dès l’après-midi du concert, notamment pendant les balances. Nous attendons plus d’infos sur ce sujet dans les prochaines minutes. Nous éditerons cet article dès que nous en saurons plus.

Lire la suite…



Blow Up Your Video   

Noir, c’est noir


Murderdolls sera de passage en France cette semaine : le 26 à Lyon, le 27 à Bordeaux et le 29 à Paris (en partenariat avec Radio Metal). Leur dernier clip pour le titre « Nowhere », extrait de leur dernier album Women And Children Last sorti l’année dernière, est visible sur la Toile depuis à peu près deux mois et si vous l’aviez manqué voici pour les fans et les curieux une session de rattrapage. Les autres, vous pouvez quand même lire l’article et vous passer la vidéo en coupant le son ; vous ne manquerez rien de plus qu’un tube aux sonorités skate-punk datées. En fait, il faut surtout VOIR cette vidéo pour ce qu’elle montre.

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3