ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Vide(o)rdure   

Murp, déjà très « Roots »


Hier soir, 24 février, Sepultura (do Brasil !) faisait à Lyon sa première date en France de sa tournée européenne Mediatour. Et bien sûr, parmi le florilège de titres issus de la majeure partie de la discographie du groupe, au moins de Beneath The Remains jusqu’à leur petit dernier sorti il y a quelques mois, il ne pouvait manquer le classique parmi les classiques : « Roots Bloody Roots ».

Mais tout cela, nous vous en parlerons plus précisément plus tard dans un live report complet. Ce que vous pouvez déjà savoir, cependant, c’est que malgré son physique colossal et sa tête à pas donner envie de lui marcher sur les pieds, Derrick Green (chanteur) est un mec à l’air heureux, impressionnant mais pas inquiétant. Et même moins que l’expression de la petite Aaralyn, 7 ans, vocaliste du groupe Murp, dont l’actualité c’est un peu tassée depuis l’été dernier, quand elle reprend à sa façon la célèbre chanson des Brésiliens.

A voir dans la suite…



Vide(o)rdure   

Murp a mis une dernière fois les pieds dedans


Ce n’est pas à partir de crottes de bichon qu’un groupe pourra pondre une chanson de metal. Par contre, en la matière (métallique ou fécale), on peut compter sur la qualité germanique. C’est donc grâce à leur berger allemand Chloé que, selon la légende, Murp a écrit « Dog Poop » (caca de chien), la chanson qu’Aaralyn et Izzy ont présentée à America’s Got Talent (équivalent américain de La France A Un Incroyable Talent) pour une dernière représentation.

Car passé le premier choc, remis de sa surprise d’il y a trois semaines, le jury a finalement coupé la route de Murp. Fin du conte de fée ? Que nenni, Aaralyn a beau être une jolie petite fille qui aime jouer à la poupée ou aux jeux vidéos avec son grand frère, il ne faut pas la prendre pour une banale princesse des podiums. On ne lui colle pas une robe de toutes les couleurs et un diadème, en la plantant devant un décor fleuri en espérant qu’elle ne fera que chanter une comptine. « Je ne supporte pas la pop, je ne supporte pas Justin Bieber » et « Je vais crier un peu plus fort », a prévenu cette graine d’Angela Gossow, donc place au metal qui tache ! On est là pour s’éclater.

A voir dans la suite…



Vide(o)rdure   

L’Amérique est-elle mûre pour Murp ?


Tant qu’il y aura Internet, on aura au moins une bonne raison de faire des gosses. C’est l’idée fondamentale qui accompagnait la découverte du duo Murp en septembre 2012. Mais le fait est que même si le web est la toile (ha, pléonasme !) qui lie ce monde aujourd’hui, la télévision reste ce noyau vers lequel chacun se tourne systématiquement depuis plus d’un demi-siècle et détermine encore grandement la vision qu’on a de ce qui se trame à la surface du globe (voire au-delà).

Par conséquent, les enfants du Net continuent de chercher à gagner l’attention et l’affection de Grand-Mère Télé. Ainsi, après avoir obtenu la reconnaissance et l’approbation de la web-sphère metal l’an dernier, il était temps pour le duo Aaralyn (6 ans) au chant et Izzy (9 ans), son grand-frère, à la batterie, alias Murp (expression argotique utilisée pour montrer sa satisfaction, ou pour réagir à une question sans donner de réponse), de se faire remarquer par la téléphage Amérique dans ce qu’elle produit de plus populaire : les shows de téléréalité et de découverte de talents.

Lire la suite…



Vide(o)rdure   

Internet : la nouvelle raison de faire des enfants


Aujourd’hui, les pays occidentaux flirtent dangereusement avec un taux de fécondité inférieur au taux minimum pour le renouvellement des générations ce qui entraîne, avec la hausse de l’espérance de vie dans ces pays, un vieillissement croissant des populations créant un tas de problèmes qui ne nous concernent pas ici (on n’est quand même pas sur Radio Démographie). Comme il faut bien avoir conscience que l’époque de l’état-providence (les plus jeunes d’entre vous comprendront un jour ou peuvent déjà faire des recherches), ça ne peut plus durer, et qu’il faut trouver de nouveaux moyen d’inciter les gens à faire des petits, vivons avec notre temps, le temps d’internet !

Dans les années 1980 et la démocratisation du caméscope, heureusement qu’il y avait Vidéo Gag et L’École des Fans pour justifier le fait d’avoir des gosses. Mais tout ça, les gros caméscopes de quinze livres et ces émissions sont obsolètes. On a une caméra implantée au creux de sa main… Non, ne regardez pas votre main comme si vous veniez de vous transformer en cyborg, je vous parle de votre téléphone portable et de ces caméscopes numériques de plus en plus petits… Et la télévision n’est plus le média dominant aujourd’hui… en tout cas, c’est un média qui ne peut pas rivaliser longtemps face au potentiel d’internet. Un potentiel allant jusqu’à justifier le fait d’avoir des gosses… mais pas trop non plus, on est déjà plus de 7 milliards sur Terre…

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Mass Hysteria @ Transbordeur
    Slider
  • 1/3