ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Dream Theater domine la situation


« Vu la situation avec la pandémie, le fait qu’on ne puisse plus tourner, etc., nous avons décidé d’avancer notre planning et de retourner en studio cette année. L’album sur lequel nous sommes en train de travailler sortira fin 2021 », , nous disait John Petrucci il y a un an. Il est clair qu’avec un rythme de sortie d’un album tous les deux ou trois ans, il aurait été surprenant de ne pas voir le quinzième opus de Dream Theater sortir en cette période où les artistes n’ont pas eu grand-chose d’autre à faire que de créer. C’est donc réglé comme du papier à musique que le combo de metal prog sort, comme prévu, A View From The Top Of The World en cette fin d’année 2021.

Un album qui a profité du tout nouveau Dream Theater HQ, où le groupe a pu se retrouver pour composer et enregistrer ses nouvelles musiques, s’inspirant en partie de l’expérience réussie de Distance Over Time. A une contrainte près : le chanteur James LaBrie, bloqué au Canada, a dû se résoudre à participer à l’écriture via l’outil de téléconférence Zoom. Le bassiste John Myung nous raconte ci-après cette expérience, évoquant sa place entre un John Petrucci qui est passé à la huit cordes pour l’occasion et le « maître du temps » Mike Mangini à la batterie.

Lire l’interview…



Interview   

Dream Theater réduit les distances


Dans le milieu de la musique, et du metal en particulier, il est clair que l’on vit une époque allant toujours plus vite, où la compétition fait rage entre des groupes de plus en plus nombreux, et qui impose aux artistes de tourner de plus en plus, et donc de passer de moins en moins de temps en studio à créer des disques. On peut comprendre comment, dans une telle spirale infernale, on peut en venir à s’y perdre et surtout à perdre de vue les raisons initiales qui ont motivé à être un artiste ou un groupe de musique. Il faut donc un certain recul, une prise de conscience, afin de se recentrer sur le sens de la camaraderie et l’essence même d’un groupe, soit « un petit club de gars ou de filles », pour reprendre les mots du guitariste John Petrucci.

Car telle a été la démarche de Dream Theater pour son quatorzième album, conçu à la vieille école, en groupe, isolé à la campagne, en mangeant et buvant des coups. Une conception aux antipodes de celle, méticuleuse et fastidieuse, de l’imposant The Astonishing, qui s’était essentiellement partagée entre deux membres. A vrai dire, Distance Over Time fait tout l’inverse de son prédécesseur, opérant une sorte de retour à ses fondements, un metal progressif heavy et accrocheur, rapprochant passé et présent, anciens et nouveaux fans, les membres du groupe eux-mêmes, l’humain et la technologie… James LaBrie et John Petrucci nous racontent.

Lire l’interview…



  • Arrow
    Arrow
    The Old Dead Tree @ Savigny-Le-Temple
    Slider
  • 1/3