ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

CR De Festival   

Motocultor 2014, le best-of de la rédac’


A l’instar de plusieurs autres festivals en France, le Motocultor fait partie de nos dates bloquées à l’avance. Chargés comme des fidèles sherpas, plusieurs membres de la rédaction ont donc une fois de plus traverser l’hexagone histoire d’aller prendre la (fraîche) température de Saint-Nolff. Aujourd’hui, autant dire le lendemain hein, nous revenons donc sur cette dernière édition à travers cet article, non exhaustif, qui vous propose notre « best-of » sur ces trois jours de décadence musicale. Attention, ce papier ne se veut pas purement objectif, il est fort possible que vous partagiez une vision différente de la nôtre et nous ne vous en tiendrons pas rigueur, tout le monde ne peut pas avoir aussi bon goût que notre équipe… Oui, c’est de l’humour, du calme. Au programme de ce pot-pourri concocté avec amour, des concerts, des anecdotes plus ou moins utiles et des décapsuleurs-pénis, alléchant n’est-ce pas ? Aussi n’hésitez-pas à nous donner votre ressenti personnel en commentaires et à partager vos souvenirs croustillants (ou pas).

Après notre analyse du succès du Motocultor, voici donc notre compte-rendu illustré.

Lire la suite…



News Express   

NAÏVE : l’album Remixes en téléchargement gratuit


NAÏVE a mis en libre écoute et en téléchargement gratuit l’album Remixes sur sa page Bandcamp. Cet opus est, comme son nom l’indique, composé de remixes de morceaux du groupe. En voir plus.



Nouvelles Du Front   

Laibach accuse la « Police Morale Française »


Laibach accuse. C’est, au fond, tout ce que les Slovènes ont toujours fait. Parfois par simple remise en question de certains fondements de la culture européenne, voire mondiale, par exemple par la reprise/détournement de ces tubes qu’on écoute sans rien en entendre (du « Life Is Life » d’Opus à l’album Let It Be des Beatles), ces hymnes nationaux (chansons « pop » ultimes) qu’on chante sans en connaître le sens (l’album Volk), ou la musique la plus noble revisitée par l’électronique (LAIBACHKUNSTDERFUGE). Parfois par l’usage de la provocation qui pousse le public à s’arrêter pour réfléchir, parvenir à la compréhension, mais pour cela, il faut aussi remettre en question ce que l’on sait.

Mais prendre le temps de s’arrêter, réfléchir, remettre en question soi et ses idées, comprendre, qui en a le temps aujourd’hui ? Plus de trente ans que Laibach existe avec sa musique indus martiale et son esthétique reprenant/détournant (oui, comme quand ils s’attaquent à la pop) celle des totalitarismes du XXe siècle. Plus de trente ans que Laibach est pris pour une bande de chemises brunes ( n’est-ce pas, Manu ?), et donc qu’on prend Hitler pour un peintre (« We are fascists as much as Hitler was a painter »). Trente ans d’incompréhension, il est peut-être trop tard pour réfléchir, le XXIe siècle peut bien commencer avec un sérieux retard au niveau de la faculté cognitive, il y en a toujours qui ne tenteront pas de le rattraper. Même dans la « France des Lumières », même s’ils doivent être payés pour cela.

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Judas Priest @ Vienne
    Slider
  • 1/3