ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interviews   

Ghost: its face-covered crusade


Ghost strives to conquer. As a result If You Have Ghost, the band’s new cover EP, comes at the right time. After noteworthy performances this summer at Sonisphere and Hellfest, this new promo allows the band to push their new phenomenon, especially in Europe where Ghost still needs to reach the same popularity it has already acquired in America. This is why, five months only after our previous interview, we meet up again with one of the Nameless Ghouls.

It is for us the occasion to understand how this cover EP and the collaboration with drummer Dave Grohl have been initiated. But it was also the occasion to dig a little deeper within Ghost’s concept, where our previous encounter had only enabled us to clear out the way. Regarding this, he tells us that the band has started preparing for the new album, which shouldn’t however see the light of day before 2015. Ghost is a band whose career is carefully thought through, anticipated, and it is interesting to learn how much what the band experiences on stage today influences the music it’ll produce tomorrow.

In the Ghost concept, anonymity obviously plays a big part for the curiosity it triggers. Such a state is difficult to maintain when one aspires to being popular, as he admits. And it is amusing to see him take his time to think before answering any question when we tease him on this topic.

Anyhow, it is always nice to catch up with this sympathetic ghoul…

Read the interview…



Interview   

Ghost : sa croisade à visage couvert


Ghost est en pleine conquête. Et donc If You Have Ghost, le nouvel EP de reprises du groupe, tombe à point nommé. Après des prestations remarquées cet été au Sonisphere puis au Hellfest, cette nouvelle promo permet d’appuyer ce nouveau phénomène, particulièrement en Europe où Ghost doit encore égaliser sa popularité avec celle acquise outre-atlantique. Voilà pourquoi à peine cinq mois après notre dernière interview nous remettons le couvert avec l’une des Nameless Ghouls.

L’occasion de comprendre comment l’EP de reprises et cette collaboration avec le batteur Dave Grohl ont été initiés. Mais aussi de creuser un peu plus loin dans le concept Ghost, là où la dernière fois nous avions défriché le terrain. A cet égard, il nous révèle qu’ils sont dès aujourd’hui en train de préparer le prochain album, qui ne devrait pourtant pas voir le jour avant 2015. Ghost est un groupe dont la carrière est mûrement réfléchie, anticipée, et il est intéressant d’apprendre à quel point ce que le groupe vit sur scène aujourd’hui, influence la musique qu’il produira demain.

Dans le concept Ghost, l’anonymat joue évidemment un grand rôle dans la curiosité qu’il suscite. Un état difficile à tenir quand on aspire à la popularité, comme il l’avoue lui-même. Et il est amusant de le voir prendre le temps de la réflexion avant de répondre lorsque nous le titillons sur le sujet.

En tout cas, il est toujours aussi agréable de tailler le bout de gras avec cette sympathique goule…

Lire l’interview…



Interviews   

Ghost : the Divine Comedy of a Nameless Ghoul


Chatting with one of Ghost’s “Nameless Ghouls” is bound to be an unusual experience. Even though Ghost are not the first band whose members hide behind costumes, talking to a person whose eyes and lips you can’t see is extremely strange. Also, Ghost are not the first band to offer a musical world like the one they evolve in – a world filled with influences from the 60s and 70s, with typical doom elements and popish melodies you’d swear you’ve heard before. But the way they mix and present all these elements is highly original, and that’s probably one of the reasons the band is currently gaining success.

One of the things that seems clear when you listen to this Nameless Ghoul (who confessed to being a guitarist) is that Ghost are determined to do all they can to offer the audience the full version of the show they have in mind one day. And they’re not exactly short on ideas. The financial means they’ve gained thanks to the success of their first two albums and of their tours should allow them to present a show that will live up to their ambition – that is to say, something substantial. We also wanted to know how anonymity was lived on the other side of the mask, and whether the French audience will ever have the opportunity to see the band as a headliner. Not everything will be unveiled, and that’s good, for knowing what is hiding behind Ghost’s magic could break the spell. And who would want that, really?

Read the interview…



Interview   

Ghost : la divine comédie d’une Goule sans nom


S’entretenir avec l’une des « Nameless Ghouls » (Goules Sans Nom) de Ghost est une expérience qui sort forcément de l’ordinaire. En dépit du fait que Ghost n’est pas le premier groupe dont les membres restent anonymes sous des costumes, parler à une personne dont on ne voit ni les yeux, ni les lèvres bouger, à tout d’une expérimentation plutôt étrange. Ghost n’est, également, pas le premier groupe à offrir un monde musical tel que celui dans lequel il évolue, rempli d’influences des années 60 et 70, contenant des éléments de doom caractéristiques et des mélodies pop qu’on jurerait avoir déjà entendu… Mais le mélange et la façon de mettre cet univers en avant sont eux originaux et c’est sûrement de là qu’il faut tirer une partie de l’important et croissant succès que connaît actuellement le groupe.

Si une idée transparaît clairement de l’esprit de cette « Nameless Ghoul », guitariste de son état comme il nous l’a confié, c’est bien que Ghost est déterminé à tout faire pour pouvoir proposer un jour au public une version quasi exhaustive du show Ghost qu’ils ont en tête. Et des idées, à les croire, ils en ont. Les moyens acquis grâce au succès de leurs deux premiers albums et de leurs tournées vont leur permettre d’offrir au public un show à la hauteur de leurs ambitions. Un spectacle conséquent, donc. Nous avons également essayé de savoir comment cet anonymat était perçu de l’autre côté du masque. Et si le public français aurait l’opportunité de voir enfin le groupe jouer en tête d’affiche dans l’Hexagone. Tout ne sera donc pas dévoilé, et c’est tant mieux : savoir ce qui se cache derrière le tour de magie Ghost pourrait rompre le charme. Et de cela, qui en a envie ?

Lire l’interview…



  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3