ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

L’appel à la hyène


« [Nous n’avons] rien à vendre, […] tout à donner [et] pas de pression » déclarait Denis Barthe au milieu des années 2000 lorsqu’il avait finalement accepté que son groupe The Hyènes fasse quelques concerts. Monté au départ pour réaliser la bande originale du film Enfermés Dehors (avec Albert Dupontel), ce groupe notamment composé de Barthe et de Jean-Paul Roy, tous deux connus pour être respectivement batteur et bassiste de Noir Désir n’avait donc pas plus de plan de carrière que ça. Finalement, le groupe a fini par sortir en 2009 un premier album éponyme et s’apprête à en sortir un second en octobre prochain, produit par Ted Niceley, que Barthe et Roy connaissent déjà puisqu’il a notamment produit les excellents Tostaky et 666.667 Club de Noir Désir. Ils ont aussi mis en ligne récemment un nouveau titre, « Nazillon De Nuit », écrit en réaction au résultat du premier tour des élections présidentielles. Personnage bon vivant et décontracté, Denis Barthe n’en est pas moins quelqu’un de très engagé politiquement et le fait très rapidement savoir. Il partage ses opinions avec fermeté et sévérité.

Depuis que la page Noir Désir s’est définitivement tournée, laissant chez le batteur une perceptible rancœur, The Hyènes a pris de l’ampleur et a pour ambition « d’envahir le monde » avec un rock n’roll pur et décontracté dont, selon les dires de Barthe, l’engagé « Nazillon de Nuit » ne restera qu’une incartade.

Lire et réécouter l’interview…



Interview   

Dis-nous tout, professeur Volk-Man


Volk-Man (Die Apokalyptischen Reiter) pourrait enseigner l’histoire, la sociologie ou la géopolitique. Il en a les connaissances, l’éloquence et sait capter et maintenir l’attention de son auditoire. Ainsi, cet entretien fleuve se lit facilement, naviguant naturellement d’un sujet un autre : de la philosophie à l’ouverture d’esprit en musique en passant par les récents évènements politiques en Afrique du Nord. Il porte d’ailleurs un regard sévère sur l’attitude occidentale dans les affaires égyptiennes et tunisiennes.

En fin d’interview, la discussion se portera en grande partie sur le rapport de l’univers du rock à la langue allemande ainsi qu’au triste héritage laissé par les nazis sur la culture musicale allemande.

Cliquez ici pour lire l’interview…



  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3