ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

News Express   

Vince Neil (MÖTLEY CRÜE) avance sur son album solo


Vince Neil (MÖTLEY CRÜE) avance sur son album solo qui devrait sortir cette année. Le chanteur et son groupe sont actuellement en phase de composition et devraient tester certaines de ces nouvelles chansons en live prochainement. Ce nouveau disque succédera à Tattoos & Tequila sorti en 2010.



News Express   

MÖTLEY CRÜE : Le film ‘The Dirt’ devrait sortir mi-2016


Vince Neil, le chanteur de MÖTLEY CRÜE, affirme dans une nouvelle interview accordée à Las Vegas Magazine que le film ‘The Dirt’ devrait sortir mi-2016. Cette sortie sera l’adaptation cinématographique de la biographie du groupe, ‘The Dirt – Confessions Of The World’s Most Notorious Rock Band’, produite par Focus Features. En savoir plus…



Nouvelles Du Front   

Mick Mars : tambours, Mötley, cinéma et Vince Neil


Avant même de commencer à écrire cet article, je le regarde : le paysage est plutôt désolé, avec tous les morceaux pour l’écrire éparpillés ne demandant qu’à s’assembler en un beau papier bien construit. Comment rendre ces infos somme toute intéressantes dans le fond aussi intéressantes sur la forme ? Ce n’est pas comme si j’avais encore sous le coude une pub pleine de bimbos et de sandwich géant pour attirer le chaland… Bon, on va se dire que, comme ça concerne Mötley Crüe, ces trois nouvelles devraient bien se suffire à elles-mêmes…

Mick Mars a été interviewé par le site Ultimate Classic Rock et il nous en a ainsi appris un peu plus sur son album solo toujours à l’état fœtal : « Je suis en train de l’écrire ; j’ai à peu près quatre ou cinq bonnes chansons avec du potentiel. Je ne sais pas si j’en suis content, je dois encore les écouter. […] J’essaie de beaucoup expérimenter aussi, avec des rythmes de différentes cultures et un mélange de pulsations – disons, prenons quelques vieux Grecs qui jouent des rythmes grecs traditionnels sur leurs tambours, ou les Japonais avec ces gros tambours [ndlr : odaïko] qu’ils utilisent, on lance ça, on mélange et voyons ce qui en ressort. » Ça, c’était pour la première info vraiment intéressante.

Lire la suite…



Interviews   

SOME NEWS FROM MÖTLEY CRÜE WITH MICK MARS


Sometimes interviewing the most discreet member of a band might be an interesting move. “He doesn’t talk much, but it doesn’t mean he doesn’t think a lot”, you might tell yourself, hoping to deal with a lively character who will show you another side of their band. Unfortunately, it doesn’t work every time.

In the present case, Mick Mars, Mötley Crüe’s guitarist, is neither the most talkative, nor the most committed of musicians when it comes to interviews. When we ask him the meaning or the reason behind the sudden re-release of the band’s albums, his answer is a terse: “I don’t know”. He couldn’t even tell us what the atmosphere’s like during his own band’s tours, since, on his own admission: “When I’m on tour, what I do is, I come in, I play, I leave”. In this instance, we wanted to know more about the atmosphere during the shared Mötley Crüe/Poison tour, given that the relationships between the various members of the band were a little tense. Most notably, Nikki Sixx, bassist for the former, and Bret Michaels, vocalist for the latter, had violently bashed one another on Internet in the months leading up to the announcement of this shared tour.

But we’ll forgive his answer to the next question, regarding Vince Neil’s (the Crüe’s singer) strong presence in the media in the past year, due to his legal setbacks and sometimes violent love affairs. “How are the other members of the band living this situation? Do they talk together about that? Aren’t they a little upset about being associated with all those problems?” Mick Mars’ answer: “No comment”.

Nevertheless, we did manage to learn a few things regarding the band’s future, as well as his own current affairs.

Click Here To Read Next…



Nouvelles Du Front   

C’est l’histoire de Vince Neil qui est sur un bateau et qui pense « sérieusement » à quitter Mötley Crüe


J’aurais préféré ne pas avoir encore à écrire un article sur Vince Neil. Cela fait trop longtemps que je suis le dossier du chanteur de Mötley Crüe et, sournoisement, pendant quelques heures, j’ai tenté de refourguer le bébé à un de mes collègue, en vain.

A cinquante ans, Vince Neil a encore l’attitude d’un p’tit gars de L.A. de quinze ans et la plupart de ses apparitions médiatiques conduisent chaque fois à la même réaction : le fait-il exprès ou est-il stupide ? Finalement, la meilleure réponse est probablement celle de son comparse Mick Mars, idéale car elle parvient à ne pas être trop vexante et renvoie certains termes grossiers dans le tiroir : « No comment ».

Mais comment se taire et de ne pas réagir quand Vince Neil avoue à un journaliste – et peut-être (et cela ne serait guère étonnant de la part d’un tel phénomène) avant d’en avoir jamais parlé avec les autres membres de son groupe – qu’il pense quitter Mötley Crüe en 2012.

Lire la suite…



Interview   

Quelques nouvelles de Mötley Crüe avec Mick Mars


Il est parfois un bon calcul que d’interviewer le membre d’un groupe le plus discret médiatiquement. « Il ne parle pas beaucoup, mais il n’en pense probablement pas moins » se dit-on, espérant avoir affaire à un personnage bouillonnant intérieurement et pouvant apporter un regard extérieur intéressant sur son groupe. Mais cela ne peut pas marcher à tous les coups.

Dans le cas présent, Mick Mars, guitariste de Mötley Crüe, n’est pas le plus bavard ni le plus impliqué en interview. Lorsqu’on lui demande la raison ou la signification de la soudaine vague de rééditions des albums du groupe, celui-ci nous répond : « Je ne sais pas ». Il n’est même pas à même de nous parler de l’ambiance des tournées de son propre groupe puisque, de son propre aveu : « Quand je suis en tournée, je me contente de me pointer et de jouer, et puis je repars ». En l’occurrence, nous aurions aimé en savoir plus sur l’atmosphère de la tournée de Mötley Crüe avec Poison, connaissant les relations électriques entre les membres des deux formations, notamment entre Nikki Sixx, bassiste des premiers, et Bret Michaels, chanteur des seconds, s’étant vigoureusement critiqué sur Internet au cours des mois qui ont précédé l’annonce de cette tournée commune.

On lui pardonnera sa réponse, en revanche, dès la question suivante concernant la forte présence médiatique du chanteur du Crüe, Vince Neil, au cours de l’année écoulée, en raison de ses problèmes avec la justice et de ses frasques amoureuses (parfois violentes) révélées au grand jour. « Comment les autres membres du groupe vivent-ils cette situation ? En parlent-ils ensemble ? Ne sont-ils pas un peu contrariés d’être associés à tous ces problèmes ? » Et Mick Mars de répondre : « No Comment ». On le comprend.

Nous en avons néanmoins appris un peu sur l’avenir du groupe ainsi que sur son actualité personnelle.

Lire la suite…



On Nous Prend Pour Des Cons   

Pourquoi je n’ai pas voulu parler de la dernière connerie de Vince Neil


Si vous suivez scrupuleusement les News Express, vous n’avez donc pas manqué hier cette brève rapportant les propos de Vince Neil au sujet de son récent passage par la case prison. Une nouvelle intrinsèquement corrompue dès la base par le fait que le chanteur était interviewé par sa petite amie du moment.

La première réaction de mon humble personne au moment où j’ai appris cette info qu’il allait falloir relayer (ce qui fut fait par l’Homme de l’Espace) a été : « qu’il crève ! » Oui, c’est pas gentil. Ouh, le vilain Animal !

Plusieurs éléments se trouvent aux racines de cette réaction vive et viscérale. Premièrement : le calvaire d’avoir lu l’autobiographie de l’intéressé – la pire chose que j’ai eu à lire au cours des derniers mois – m’avait convaincu que le blondinet défraichi ne méritait pas qu’on s’intéresse autant à lui. Deuxièmement : ce que j’y ai trouvé.

Lire la suite…



Ta Page Nocturne   

Vince Neil : trop de formes, peu de fond.


Je vous avais fait le serment il y a trois mois de ne plus parler des frasques et autres gamineries de Vince Neil. Ainsi je vous ai évité d’apprendre que le glameur s’est ramassé à Skating With The Stars dès la troisième semaine du show, qu’il doit un million de dollars d’impôts impayés au fisc américain et qu’il a été reconnu coupable de conduite en état d’ivresse, ce qui lui coûtera quinze jours au ballon. Avec des infos pareilles, je doute que vous regrettiez de ne l’avoir pas appris plus tôt.

Et puis est venu le jour où on m’a proposé de chroniquer l’autobiographie du chanteur de Mötley et là, je vous avoue que je me suis fendu d’un sourire sadique, à moins que ce fut l’expression anticipée d’un plaisir masochiste que j’étais prêt à m’infliger. De toute manière, c’était une expérience que je ne pouvais laisser m’échapper. Vince Neil n’allait pas m’échapper. Il allait payer.

Puis, une fois passées ces cruelles velléités, je repris mon rôle de chroniqueur rigoureux et, droit comme la Justice, soumettais à mon analyse ce « Tattoos & Tequilas – Descente aux enfers et retour en grâce d’une bête de scène ».

Lire la critique…



On Nous Prend Pour Des Cons   

O.V.E.V.N.A.S.P.S.I.C.D.N.P.L.A.M.A.D.T.C.


Mais quel mystère se cache derrière ce sigle d’une longueur déconcertante ? Le nom d’une nouvelle association « bienveillante » souhaitant mettre à bas le monde du metal en raison des obscénités qu’il diffuse ? Il y a un peu de ça mais ce n’est pas le cas. En réalité, il s’agit surtout de la version acronymique de la phrase que j’ai prononcé quand nous nous sommes demandés si nous parlerions de la dernière nouvelle au sujet de Vince Neil (Mötley Crüe).

La phrase complète était : « On va égorger Vince Neil avec ses patins s’il n’arrête pas de nous pourrir l’actu metal avec de telles conneries ». Il faut dire qu’on en a gros de toutes ces infos sur cet énergumène dont le peu d’intérêt frôle justement l’obscénité et que nous essayons de rendre un minimum croustillantes grâce à nos plumes trempées dans l’encrier du génie.

Alors ce coup-ci nous n’allons pas nous laisser embobiner et lui rendre la monnaie de sa pièce avec une petite compilation de tout ce que Vince nous fait endurer depuis seulement deux mois. Compilation dont nous vous avons déjà rapporté certains événements pour nous donner une bonne conscience professionnelle à l’instar d’autres que nous refusions de vous imposer.

Lire la suite…



Potin   

Pas si facile d’être une rock star


Blague à part, cela peut être dur parfois. Prenez Gene Simmons de Kiss dont on a parlé mille fois dans ces colonnes. Comme c’est une star, il suscite forcément la convoitise. Je ne suis pas en train de vous dire péremptoirement que Victoria Jackson est une folle doublée d’une affabulatrice mais le fait est que chiper quelques dollars à Gene Simmons ne lui déplairait sans doute pas…

Victoria Jackson est une maquilleuse qui travaille pour la célèbre chaîne de télévision ESPN et elle porte plainte contre l’homme à la longue langue pour… harcèlement sexuel bien sûr ! Selon Musik Universe, « la femme affirme que le chanteur est entré dans la salle de maquillage, s’est immédiatement dirigé vers elle et a commencé à se frotter sur elle, toujours vêtu de son costume de scène de Kiss. Elle allègue que ce frotti-frotta était si intense que depuis, elle se sent « émotionnellement, très triste, nerveuse, anxieuse et honteuse. C’était comme se faire violer tout habillée. » »

Elle souffrirait depuis de problèmes de sommeil. Bon, le loup là-dedans c’est que se frotter à une fille avec le costume en photo paraît quand même un peu absurde vous ne trouvez pas ? Evan Seinfeld partage d’ailleurs notre avis j’imagine. Gene affirme de son côté n’avoir jamais vu Victoria Jackson. Récemment on peut noter que Vince Neil (le fameux Vince Neil) avait été relaxé après avoir été soupçonné d’agression sur une femme. Cette dernière ayant inventé toute une histoire dans le but de toucher d’éventuelles dividendes de l’opération…



  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3