ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

La magie de Sorcerer


Il n’y a pas de doute, la carrière de Sorcerer est désormais bel est bien lancée et dessine actuellement une trajectoire ascensionnelle remarquable. Il était temps ! Oui, car malgré un premier album, In The Shadow Of The Inverted Cross (2015) sorti il y a à peine cinq ans, Sorcerer a été fondé… en 1988 ! La carrière des Suédois est pour le moins atypique mais à bien y regarder, elle était nécessaire. Sorcerer devait se séparer en 1992, après deux démos, pour que le bassiste et gardien du son de Sorcerer Johnny Hagel et le chanteur Anders Engberg vivent d’autres expériences musicales et étoffent leur savoir-faire, pendant qu’une fan base amoureuse des deux premières démos se développait dans l’underground. Nécessaire aussi pour, quand le groupe a enfin été rappelé à la scène en 2010, trouver les bons musiciens qui sauraient à la fois respecter l’héritage de Sorcerer et le propulser plus loin.

Aujourd’hui, Sorcerer sort son troisième album, Lamenting Of The Innocent, construit sur les bases du déjà classique The Crowing Of The Fire King (2017), tout en étendant ses horizons. Nous avons joint Anders Engberg mais aussi le guitariste-compositeur Kristian Niemann – tous les deux des ex-Therion, entre autres – pour nous parler de cet album, de sa thématique conceptuelle et de la trajectoire artistique et de carrière du groupe, revenant sur les mouvements de line-up et levant le voile sur les « mystères » de son histoire.

Lire l’interview…



Interviews   

There’s hope left for Evergrey


« We’re in a happy mood! », vocalist/guitarist/leader Tom S. Englund and bassist Johan Niemann of Evergrey tell us before the following interview. We shudder to think what it must be like when they’re feeling gloomy! Who the hell uses words like “illness”, “stress” and “internal struggle”, or says they’ve lost “all hope or will and all inspiration to do anything, except sitting in a sofa” and that their “mental health [is] really on the verge of breaking”, when they’re feeling good? There’s not much happiness to be found in their description of Everygrey’s body of work in general, and in the latest album, Hymns For The Broken, in particular.

But it would be unfair to these two likeable musicians to remember only the gloomy aspects of this interview. After all, they also talked about their reunion with drummer Jonas Ekdahl and guitarist Henrik Danhage, the hope said reunion aroused, the band’s new-found strength, and the experience of shooting a video from the top of a structure several hundred meters high when you’re afraid of heights – not to mention the review of a Sting concert that will probably spark off some debate.

Read the interview…



Interview   

Evergrey retrouve l’espoir


« Nous sommes d’humeur joyeuse ! » nous disent Tom S. Englund et Johan Niemann, respectivement chanteur-guitariste-leader et bassiste d’Evergrey, avant de débuter notre entretien qui suit. Alors qu’est-ce que cela doit être lorsqu’ils sont d’humeur morose ! A parler de « maladie », de « stress », de « lutte intérieure », de perte d’« espoir ou de volonté et d’inspiration pour faire quoi que ce soit, excepté rester assis dans un canapé », de « santé mentale au bord de la rupture »… On ne peut pas dire que la joie soit dans ces mots qui décrivent le contenu introspectif de l’oeuvre d’Evergrey et en particulier son nouvel album Hymns For The Broken.

Mais c’est un peu les charrier que de ne retenir que ça de notre échange et de leurs personnalités pleines de sympathie, notamment lorsqu’ils racontent les retrouvailles avec le batteur Jonas Ekdahl et le guitariste Henrik Danhage, l’espoir que celles-ci ont suscité, la force retrouvée du groupe et aussi l’expérience qu’a constitué le fait de tourner un clip vidéo du haut d’une structure de plusieurs centaines de mètres, en particulier lorsque l’on souffre de vertige… Sans compter l’expérience relatée d’un concert de Sting qui prêtera sans doute à débat.

Lire l’interview…



  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3