ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Chronique   

Nightmare – The Aftermath


« Des cauchemars comme celui-ci, on rêve d’en faire chaque nuit. »

En février dernier, le groupe français ADX tirait les marrons du feu en lançant sur la place publique son « Ultimatum ». Ce mois-ci, c’est Nightmare, une autre légende de la scène française qui devrait créer l’événement à son tour et assainir le parterre d’une nouvelle ogive, avec The Aftermath. Fort d’une honorable carrière débutée en 1979 mais stoppée nette en 1987, c’est un come-back gagnant que les Grenoblois ont opéré en 1999. Quinze ans plus tard, d’une extrême régularité et une progression quasi constante, Nightmare reste une valeur sûre. Son nouvel album, The Afterman, l’atteste plus que jamais.

Lire la suite…



Galerie Photos   

Motocultor Festival @ Theix, France – 19/08/2012




CR De Festival   

Motocultor 2012 : fil rouge du dimanche 19 août


Suivez dès maintenant via nos trois plate-formes éditoriales – le site de Radio Metal (sur lequel vous êtes actuellement, donc), notre page Facebook et notre compte Twitter – pour savoir tout du Motocultor Festival 2012 et obtenir nos impressions à brûle-pourpoint.

Nous vous conseillons de recharger cette page régulièrement car nos informations sont mises en ligne en temps réel.

Par ailleurs, sachez que les live reports de ce fil rouge seront enrichis quelques jours après le festival et nous vous proposerons également, a posteriori de l’événement, des galeries photos entièrement consacrées aux prestations des artistes.

Lire notre fil rouge de cette troisième journée…



CR De Festival   

Hard Rock Session 2012 : la concurrence a du bon


Le Festival de la Foire aux Vins de Colmar se termine demain 15 août avec Gossip et Moriarty. Depuis le début du mois d’août, le festival éclectique aura proposé de très belles affiches pour tous les amateurs de musique. Du rap/rnb avec Sean Paul + Orelsan, de la variété avec Benabar + The Pogues, du rock énervé avec Iggy & The Stooges + Shaka Ponk et nous pourrions continuer ainsi longtemps…

Par conséquent, on peut sentir que les plateaux du festival ne sont pas choisis au hasard et il n’est donc pas étonnant que ses soirées attirent chaque année de plus en plus de monde. La Hard Rock Session qui se tenait le dimanche 5 août aura ainsi fait le plein en mettant en avant cinq artistes : Nightwish, Within Temptation et Epica – soit les trois groupes les plus importants de la scène communément appelée « metal à chanteuse » – sans oublier les artistes français Nightmare et Lonewolf.

Après la mise en ligne des comptes-rendus du Power Prog And Metal Fest, du Sonisphere Espagnol, du Nancy On The Rocks, du Download, des Métallurgicales, du Hellfest, du Graspop, du Main Square, du Sonisphere France, du Rock d’Ay, de l’Amphi Fest, du festival Léz’Arts Scéniques et de celui de Carcassonne avec Alice Cooper (ouf !), RM vous propose son live report de la Hard Rock Session qui s’est tenue dans la cadre du Festival de la Foire aux Vins de Colmar.

Lire la suite…



Galerie Photos   

Hard Rock Session @ Foire Aux Vins, Colmar, France – 05/08/2012




Live Report   

Sabaton et son power


Sabaton se produisait au Ninkasi Kao de Lyon vendredi dernier. 250 personnes étaient présentes sur place mais elles ont (presque) fait autant de bruit que 600 âmes, la capacité maximale du Kao. Sabaton a ce pouvoir de susciter l’adhésion immédiate. C’est dû à son entrain et à la bonne humeur de tous ses membres. Ces derniers ont constamment le sourire aux lèvres et le groupe a réellement été surpris par l’accueil du public lyonnais. Joakim Brodén, le chanteur, reviendra sur le sujet à plusieurs reprises durant le show : « tous les publics ne sont pas là à frapper dans les mains sans qu’on leur demande… alors du fond du cœur merci ! ».

Revenons ensemble sur cette soirée.

Lire la suite…



Nouvelles Du Front   

Ne me faites pas ce coup-là


Si certaines dates de la tournée française de Sabaton sont annulées, vous allez en prendre plein la figure ! Car Sabaton a des compositions taillées pour le live, oui je dis bien TAILLEES POUR LE LIVE, donc vous n’avez pas le droit de louper ça sur scène. Alors bien sûr Sabaton c’est ultra kitsch, on est tous d’accord là-dessus… mais ce n’est sûrement pas une raison pour rester chez vous. Et regardez, moi qui suis bien tout sauf un fan de heavy… eh bien j’irai quand même ! Pourquoi ? Eh bien tout simplement parce qu’assister à un spectacle de Sabaton, c’est l’assurance de passer une moment plein de bonne humeur avec des zicos qui ont la flamme et qui avaient vraiment assuré au Hellfest 2010.

La formation se produira à Eloyes, Paris et Lyon les 4, 5 et 11 mars prochain. Alors ne me faites pas le coup de « oh non il y a trop de concerts en ce moment, il faut faire des choix » à l’instar des « oh non chéri pas ce soir, j’ai affreusement mal à la tête » car ce genre d’excuses est littéralement in-ex-cu-sa-ble. Et si, à cause de vous, une seule date française – et je dis bien « une seule date française » – de Sabaton est annulée faute de préventes alors ça va mal aller pour vos petites fesses. En plus le groupe est accompagné pour l’occasion de Nightmare, un combo reconnu de la scène heavy, donc je crois que vous avez maintenant tous les outils à disposition pour faire le bon choix.

A bon entendeur !



Nouvelles Du Front    Song For The Deaf   

Et Ronnie James Dio revit


Depuis quelques mois, les hommages à Ronnie James Dio ont remplacé les slims et le metalcore dans les phénomènes de mode. Autant que le fait de parler de Chinese Democracy quand un album met du temps à sortir. Tout le monde s’invente soudainement une passion pour Dio histoire de pouvoir passer pour un musicien au grand coeur.

Plus globalement, les célébrités qui meurent, on adore ça. Parce-ce que ça fait un sujet de discussion (la preuve, ça m’a donné un thème d’article pour ce matin) et parce ce que l’on adore prétendre qu’on est touché par cette tragédie. De tous ceux qui ont dit « ça me fait mal » à propos du décès de Peter Steele, combien le pensaient sincèrement ? « Très touchant » me dit-on à propos de mon article sur Leonard Skinner. Alors que je n’en ai rien à cirer. La preuve que je joue le jeu, moi aussi.

Rien qu’en disant ça, je viens de me faire perdre toute la sympathie que je m’étais attirée avec l’article sur Leonard. Pfff… c’est pas ce soir que je vais accrocher, moi…

Mais passons et parlons d’un hommage qui, lui, est véritablement pertinent et sincère. Il y a quelques semaines, les français de Nightmare se produisaient au Motocultor Fest. Vous remarquerez d’ailleurs sur la vidéo ci-dessous la présence de Kikou, batteur de Benighted, remplaçant à titre exceptionnel David Amore et ce, admirablement bien. Pour rendre hommage à Ronnie, les grenoblois ont repris le génial « Holy Diver ».

Jo Amore est l’un des meilleurs chanteurs de heavy français, si ce n’est le meilleur. Si besoin était, cette reprise le prouve. C’est l’évidence même, il est le plus à même de reprendre du Dio, tant la ressemblance vocale (et physique !) est frappante. Il n’y a qu’un pas, mais un pas de géant, entre reprendre un titre à l’identique et faire revivre une chanson. A l’origine, les timbres de Ronnie et de Jo sont proches. Le titre n’est pas particulièrement retravaillé non plus. Et pourtant, à l’instar d’un Airbourne qui n’invente rien par rapport à AC/DC, Jo y apporte sa personnalité et fait la différence.

Et Ronnie James Dio revit.



CR De Festival   

Motocultor Fest : journée du dimanche 29 août


Dernier jour de festival et logiquement le moins rempli. C’est que vos serviteurs commencent à ne plus se sentir bien ! Marre de la taurine inefficace pour nos pauvres cerveaux et corps de caféinomanes, nous avons donc décidé de venir squatter le site bien plus tard cette fois, préférant privilégier une mission café dans le bourg de Séné. De toute manière, on ne pouvait pas dire que les premiers groupes de l’affiche de ce dimanche étaient les plus alléchants sur le papier et, à ce que l’on en a entendu par la suite venant des grands courageux présents, nous n’avons pas raté de moments forts du Motocultor Fest.

Et nous n’avons pas été absents pour rien puisque nous avons eu l’occasion de rencontrer la population locale. Nous avons donc appris que les riverains avaient accès au site du festival gratuitement et que notre grande sauveuse qui nous a servi nos cafés était très emballée par les concerts qu’elle a eu l’occasion de voir la veille. Et elle n’avait rien d’une metalleuse… en phase de le devenir dans les temps à venir vu son enthousiasme. Comme quoi… Littéralement requinqués par une bonne dose de caféine et un semblant de vrai repas, nous sommes donc prêts à en découdre vers 16h40 avec un groupe hexagonal plutôt intéressant et qui n’est pas forcément inconnu au bataillon.

Lire la suite…



Interview   

AVENGED SEVENFOLD : L’INTERVIEW CAUCHEMAR



Avenged Sevenfold depuis le 28 décembre 2009 c’est l’histoire d’une tragédie. Une histoire qui a meurtrie des milliers de cœurs en acier. C’est aussi une histoire de mains tendues, de compassion et de soutien. C’est l’histoire d’une bande de potes qui ont voulu honorer un autre pote, tragiquement disparu, en finissant le travail qu’ils avaient commencé tous ensemble. C’est aussi l’histoire d’une idole qui dé cide d’inverser les râles, d’emprunter le siège que son admirateur a laissé vacant, de s’assoir dans son ombre pour, à son tour, admirer.

On dit souvent que de la douleur naissent les chefs-d’œuvres. Même si le terme est fort dans le cas pré sent, force est de constater qu’Avenged Sevenfold a accouché de sa meilleure œuvre, une œuvre à jamais marqué e d’une aura que seule la douleur est capable de créer.

Il y avait tant de sujets que l’on aurait pu aborder avec Zacky Vengeance, guitariste rythmique, fondateur du groupe et surtout ami de James « The Rev » Sullivan. Une interview qui aurait pu être profondément captivante là où il n’a été possible que de survoler un gouffre. En effet, les conditions de notre rencontre avec Zacky furent catastrophiques : report de l’interview de deux heures, puis retard de quinze minutes, une friture abominable sur la ligne, des coupures de communication à trois reprises et un manager qui annonce plus que deux minutes d’entretien après à peine neuf laborieuses minutes. C’est ça aussi, parfois, les grosses machines : un abattoir.

N’ayons pas peur des mots, cet entretien fut un véritable cauchemar. Tiens, ça tombe bien, c’est justement la ligne directrice de l’album d’Avenged Sevenfold : Nightmare. Donc, en fin de compte, on peut dire qu’on a bon !

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Deftones @ Lyon
    Slider
  • 1/3