ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

News Express   

Mike Orlando (ADRENALINE MOB) rejoint le groupe brésilien NOCTURNALL


Le guitariste d’ADRENALINE MOB Mike Orlando a rejoint le groupe brésilien de rock-metal NOCTURNALL. En savoir plus…



Interviews   

Adrenaline Mob: honor in family


When Russell Allen talks about Men Of Honor, Adrenaline Mob’s latest album, with his three-year-old son Jack banging away on his drums in the background, things get a little complicated. But it also proves a fact: Adrenaline Mob is a family, a united spirit, a binding mafia with its own honor code. It therefore comes as no surprise that this album should, from its very introduction, be inspired by the image of the mafia. Despite Mike Portnoy’s rather sudden departure, Adrenaline Mob has never once considered giving up – on the contrary. Those musicians are totally committed to the band, love what they do (as the vocalist is keen to remind us), and felt the need to reassert their cohesion after the drummer left.

Russell Allen explained to us what the Mob really entails, in its substance as well as in its shape. The writing process, which is his responsibility as well as Mike Orlando’s, takes place in the shed-studio built in the backyard and is going at high speed – after all, big engines are just another passion in the Allen clan! The following interview is rich, sometimes funny and often friendly, and we even remembered to talk about his original band, Symphony X. So dive in!

Read the interview…



Interview   

Adrenaline Mob : l’honneur de la famille


Quand Russell Allen nous parle de Men Of Honor, le nouvel album d’Adrenaline Mob, avec son jeune fils de trois ans, Jack, cognant, derrière, sur sa batterie en même temps, cela complique évidemment les échanges mais démontre un fait : Adrenaline Mob, c’est une histoire de famille, un esprit solidaire, une mafia unie qui a son code d’honneur. Il n’est d’ailleurs pas étonnant d’apprendre que cette image de la mafia soit retranscrite à travers ce nouvel opus, voire dès son ouverture, qui tire ainsi son inspiration de l’image renvoyée par ce milieu. Et malgré le départ assez soudain de Mike Portnoy, Adrenaline Mob n’a jamais songé à baisser les bras. Au contraire : ces musiciens ont un fort engagement vis-à-vis de ce groupe, aiment ce qu’ils font, comme nous le rappelle le chanteur, et se devaient de réaffirmer leur cohésion après ce départ du batteur.

Ainsi, Russell Allen nous explique ce qu’est l’identité de ce Mob. Tant par son fond, que sur sa forme et notamment sur le procédé d’écriture du groupe qui avance en duo avec Mike Orlando à vive allure, dans le studio-cabane au fond du jardin, d’Allen, tel un bolide – la passion des gros moteurs étant encore une affaire de gènes dans le clan Allen ! Un entretien riche, dans lequel nous n’oublions pas d’évoquer aussi Symphony X, son groupe d’origine, parfois drôle et souvent convivial à savourer dans la suite.

Lire l’interview…



Metalanalyse   

Adrenaline Mob : des rockeurs issus de groupes de prog


« Ce type est un batteur de rock dans un groupe de prog ! ». Voilà comment Russell Allen décrit Mike Portnoy. Des propos qui en ont fait bondir plus d’un. Cependant, même si Mike Portnoy n’est pas Phil Rudd (AC/DC), ces propos sont-ils si aberrants ? Tout complexe, alambiqué et démonstratif qu’est Dream Theater, le groupe a toujours conservé une part importante d’accroche, d’où un travail sur le potentiel des refrains et un nombre de ballades et de titres courts plus important qu’on pourrait le penser. Côté scène, Mike Portnoy était incontestablement le plus dynamique et communicant de la formation. Et musicalement, de son propre aveu, au sein de cette alchimie, il était « le métalleux » de la bande. Plus globalement, son affinité pour des formations au registre musical plus direct n’est un secret pour personne.

Une analyse similaire peut d’ailleurs être faite à l’égard de Russell Allen lui-même. Il est principalement connu pour être le vocaliste – et la bête de scène – de Symphony X, un groupe de metal progressif qui, lui aussi garde un potentiel d’accroche et des compositions axées metal. Et quand il a le temps, Allen s’adonne à des projets plus « allégés » comme son album solo de hard rock Atomic Soul (2006) ou son projet heavy/rock/FM avec Jorn Lande. Par ailleurs, aux dernières nouvelles, celui-ci prépare son second album solo depuis des années, un album lui aussi éloigné des contrées progressives de Symphony X.

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3