ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Pat O’May en famille nombreuse


Pat O’May célébrait il y a peu ses vingt-trois ans de carrière à l’occasion d’un concert jubilé retraçant une bonne partie de sa carrière studio avec une partie des musiciens qui y avaient contribué. On pourrait attendre d’un tel rassemblement une ambiance nostalgique et pourtant il n’en est rien. Comme en témoigne le travail que son équipe a fourni pour moderniser certains titres pour ce concert, Pat O’May regarde toujours vers l’avant et compte bien « faire chier le monde jusqu’à la fin » et réaliser toujours plus de fantasmes de composition. Si les disques et les artistes sont pour lui ce qui se rapproche le plus d’une famille, Pat O’May a évité de transformer ce concert en une de ces réunions de famille interminables où l’on raconte un peu trop les mêmes histoires.

Dans cette interview, nous avons donc évoqué le passé mais pour mieux le mettre en perspective avec le présent et l’avenir de sa carrière ainsi que de l’industrie audiovisuelle.

Lire l’interview…



News Express   

Le nouvel album de Pat O’ May sortira à la fin du mois


Le nouvel album de Pat O’ May, Behind The Pics, sortira le 28 novembre prochain. Ce disque sera le huitième opus du chanteur/guitariste. « La voix et la guitare de Pat O’ May garde un coté celtique en rajoutant une touche un peu plus metal et rock progressif » évoque le communiqué du label Keltia Musique. Ce nouvel opus a par ailleurs été masterisé dans les célèbres studios d’Abbey Road à Londres par Alew Wharton.



CR De Festival    Live Report   

Nancy On The Rocks : Réunion de famille… en deux temps


Parler de la météo est quelque chose de très français et de très classique, mais on ne peut nier qu’elle a contribué à faire de cette première édition du Nancy On The Rocks un excellent souvenir. Elle était idéale, avec un ciel dégagé, un très beau soleil et une chaleur estivale sans être étouffante. Et elle a épargné aux quelques milliers de spectateurs, à quelques heures près, une belle averse qui s’est abattue sur la région au lendemain du festival.

Là où la plupart des grands festivals européens sont un feu d’artifice de groupes et une expérience particulièrement physique puisque sans temps morts, le Nancy On The Rocks a été pensé pour être plus aéré. Chaque prestation est séparée de la suivante par une vingtaine de minutes de pause. Il n’y a pas de chevauchement, les groupes jouent à la suite. Afin que les premiers groupes aient du public, l’accès à la scène principale du Zénith où se déroulent les shows des tête d’affiche n’ouvre qu’après la fin des concerts de la petite scène. Ce qui n’aura néanmoins pas empêché les fans de Scorpions d’ignorer totalement les premiers groupes et de préférer s’entasser devant la grille fermée donnant accès à la scène principale dès le début de l’après midi. Honnêtement, était-ce vraiment nécessaire, surtout compte tenu du grand nombre d’occasions ?

Le cadre est très agréable et espacé, les membres de la sécurité sont particulièrement souriants et détendus et la scène principale fait face à une arène de gradins entourée d’une grande forêt. S’installer tout en haut en attendant le début du concert des Scorpions tandis que le soleil se couche est une expérience vivifiante pour l’esprit.

Question atmosphère, le Nancy On The Rocks avait donc tout pour plaire. Côté programmation aussi, le festival proposant une affiche axée hard/heavy composée de gros noms (Gamma Ray, Koritni, Uli Jon Roth), des découvertes et clôturé par ce que devait être la réunion de la grande famille des Scorpions avec tous les anciens membres du groupe.

Lire le compte rendu du festival…



  • Arrow
    Arrow
    The Night Flight Orchestra @ Lyon
    Slider
  • 1/3