ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Twisted Sister : la retraite à quarante ans


Jay Jay French - Twisted SisterCa y est, c’est la dernière ligne droite pour Twisted Sister qui devrait, à l’issue de la tournée actuelle baptisée Forty And Fuck, raccrocher les gants pour la deuxième fois de son histoire – la première ayant été en janvier 1988, avant que le groupe ne se reforme en novembre 2001 pour un concert de levée de fonds à la suite des attaques sur le World Trade Center de New York, puis de façon plus permanente en 2003.

« L’idée d’arrêter était dans nos esprits depuis de nombreuses années, » nous explique le guitariste Jay Jay French, seul membre à avoir été dans le groupe depuis ses tout débuts en 1972. « Lorsque nous nous sommes reformés en 2003, nous pensions que ça n’allait durer que cinq ans, peut-être. Et maintenant, ça fait quatorze ans ! Ça a duré plus longtemps que nous le pensions. Mais ces dernières années, avant qu[e le batteur] A.J. [Pero] ne meure [le 20 mars 2015], la décision était que cette dernière année serait la toute dernière. Au cours de ma dernière conversation avec lui, j’ai dit à A.J. qu’après l’été dernier, ce serait fini et puis, ironiquement, il est décédé quelques heures plus tard d’une crise cardiaque. Ensuite, environ quatre jours après ça, après ses funérailles, nous nous sommes retrouvés et avons décidé que nous jouerions tous les concerts l’année dernière et que nous décidions plus ou moins d’arrêter. Ma petite amie a dit : ‘Vous devriez juste dire ‘forty and fuck it’ (NDT : quarante ans et puis merde).‘ Parce que c’est ça, c’est le quarantième anniversaire depuis que moi, Eddy [Ojeda] et Dee [Snider] jouons ensemble, donc c’était le bon moment pour dire au revoir. »

Lire la suite…



News Express   

Dee Snider (TWISTED SISTER) affirme que le « comportement irresponsable » d’A.J. Pero est à l’origine de sa mort


Au cours d’un entretien accordé à TMZ, le chanteur de TWISTED SISTER Dee Snider renvoit la faute du décès du batteur A.J. Pero sur le « comportement irresponsable » de ce celui-ci qui connaissait ses prédispositions par rapport aux problèmes de cœur. En savoir plus…



News Express   

La petite-amie du batteur A.J. Pero lance un appel aux dons


Michele Agnello, la petite-amie du batteur A.J. Pero (ADRENALINE MOB, TWISTED SISTER), lance un appel au don. Suite au récent décès du musicien qui partageait sa vie depuis dix-neuf ans, Michele Agnello et sa fille Brianna (âgée de quatorze ans) se retrouvent dans une situation financière extrêmement délicate. « Je demande votre aide pour que nous puissions garder notre maison, pour que je puisse nourrir ma fille et lui acheter des vêtements jusqu’à ce que je trouve un travail pour nous faire tenir » explique Michele Agnello qui est au chômage depuis des années à cause d’un accident.



News Express   

Dee Snider à propos du décès de A.J. Pero : « TWISTED SISTER continuera probablement à jouer »


X17 s’est entretenu avec le chanteur de TWISTED SISTER Dee Snider à l’aéroport de Los Angeles, où le couple Snider était de retour de vacances, concernant le décès du batteur du groupe Anthony Jude « A.J. » Pero survenu le 20 mars dernier. Dans la vidéo disponible ci-dessous, le frontman explique : « [A.J.] était en tournée avec ADRENALINE MOB et il a succombé à une grosse attaque cardiaque dans son sommeil et on l’a perdu. Il est le premier membre du groupe à mourir, et c’est vraiment triste. Tu ne peux pas remplacer quelqu’un comme Pero. Je veux dire… Est-ce qu’on va continuer à jouer ? Probablement, pour la famille d’A.J. Parce que ça profitera à la famille qu’on joue, financièrement parlant. » Voir la vidéo…



News Express   

Décès d’AJ Pero, batteur de TWISTED SISTER


TWISTED SISTER a annoncé hier, vendredi 20 mars 2015, le décès du batteur AJ Pero à l’âge de 55 ans. Le musicien était en tournée avec ADRENALINE MOB (qu’il avait intégré en 2013) et, si les causes exactes de sa mort ne sont pas encore connues, un message sur la page Facebook du groupe donne au moins à croire qu’il est mort paisiblement dans son sommeil dans le bus de tournée. Lire la suite…



Interviews   

Adrenaline Mob: honor in family


When Russell Allen talks about Men Of Honor, Adrenaline Mob’s latest album, with his three-year-old son Jack banging away on his drums in the background, things get a little complicated. But it also proves a fact: Adrenaline Mob is a family, a united spirit, a binding mafia with its own honor code. It therefore comes as no surprise that this album should, from its very introduction, be inspired by the image of the mafia. Despite Mike Portnoy’s rather sudden departure, Adrenaline Mob has never once considered giving up – on the contrary. Those musicians are totally committed to the band, love what they do (as the vocalist is keen to remind us), and felt the need to reassert their cohesion after the drummer left.

Russell Allen explained to us what the Mob really entails, in its substance as well as in its shape. The writing process, which is his responsibility as well as Mike Orlando’s, takes place in the shed-studio built in the backyard and is going at high speed – after all, big engines are just another passion in the Allen clan! The following interview is rich, sometimes funny and often friendly, and we even remembered to talk about his original band, Symphony X. So dive in!

Read the interview…



Interview   

Adrenaline Mob : l’honneur de la famille


Quand Russell Allen nous parle de Men Of Honor, le nouvel album d’Adrenaline Mob, avec son jeune fils de trois ans, Jack, cognant, derrière, sur sa batterie en même temps, cela complique évidemment les échanges mais démontre un fait : Adrenaline Mob, c’est une histoire de famille, un esprit solidaire, une mafia unie qui a son code d’honneur. Il n’est d’ailleurs pas étonnant d’apprendre que cette image de la mafia soit retranscrite à travers ce nouvel opus, voire dès son ouverture, qui tire ainsi son inspiration de l’image renvoyée par ce milieu. Et malgré le départ assez soudain de Mike Portnoy, Adrenaline Mob n’a jamais songé à baisser les bras. Au contraire : ces musiciens ont un fort engagement vis-à-vis de ce groupe, aiment ce qu’ils font, comme nous le rappelle le chanteur, et se devaient de réaffirmer leur cohésion après ce départ du batteur.

Ainsi, Russell Allen nous explique ce qu’est l’identité de ce Mob. Tant par son fond, que sur sa forme et notamment sur le procédé d’écriture du groupe qui avance en duo avec Mike Orlando à vive allure, dans le studio-cabane au fond du jardin, d’Allen, tel un bolide – la passion des gros moteurs étant encore une affaire de gènes dans le clan Allen ! Un entretien riche, dans lequel nous n’oublions pas d’évoquer aussi Symphony X, son groupe d’origine, parfois drôle et souvent convivial à savourer dans la suite.

Lire l’interview…



  • Arrow
    Arrow
    Trivium @ Villeurbanne
    Slider
  • 1/3