ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Manigance : de l’ombre à la lumière


Il y a vingt ans sortait Ange Ou Démon, premier véritable album de Manigance passé à la postérité comme un classique du heavy français bourré de tubes, à la fois traditionnel et moderne, avec une sensibilité prog tout en restant concis et accrocheur. Un tremplin qui aura permis à Manigance de se construire d’emblée une identité forte et d’entretenir un élan – malgré une carrière ayant connu son lot de doutes et de tensions – jusqu’à aujourd’hui.

Et cette année de 2002 est d’ores et déjà un nouveau jalon, presque aussi important dans la carrière de Manigance, puisqu’elle voit la sortie d’un septième album, Le Bal Des Ombres, le premier sans la voix emblématique de Didier Delsaux. La tâche de sa successeuse Carine Pinto était forcément pharamineuse, mais elle a l’avantage d’être une fan avant tout. Ça et l’arrivée de Lionel Vizerie à la seconde guitare (Bruno Ramos étant parti vers de nouveaux cieux au sein de Sortilège) et l’absence désormais de clavier attitré suite au départ non remplacé de Jean Lahargue, c’était aussi l’occasion d’apporter un vent de fraîcheur, de réviser voire rénover la formule de Manigance, tout en conservant les fondamentaux. Nous en parlons en détail ci-après avec Carine Pinto et François Merle, chacun racontant l’expérience du changement et de la conception de l’album, mais aussi de l’histoire de Manigance, sous leurs angles de vue complémentaires.

Lire l’interview…



Interview   

Manigance vers une nouvelle ère


Coup de tonnerre chez Manigance : Didier Delsaux, membre fondateur de la formation, chanteur et parolier emblématique, jette l’éponge alors que le nouvel album vient tout juste de sortir. Plus surprenant encore, le choix du groupe de le remplacer par une femme, encore inconnue du public, Carine Pinto. Mais en échangeant avec François Merle, les tenants et aboutissants de ce changement et des choix de chacun deviennent beaucoup plus clairs.

Nous avons donc discuté avec le guitariste pour répondre à toutes ces questions que sans doute les fans se posent et entrevoir ce que l’avenir de Manigance peut nous réserver dans ce nouveau chapitre qui s’ouvre. Mais pas que, puisque les Palois ont un disque à défendre : Machine Nation. Un sixième album qui a en parti mûri sur scène et accueille les retrouvailles entre François et son ancien collègue batteur des années Killers Patrick Soria. Un album encore une fois bourré de mélodies (mais pas que) qui porte un regard lucide sur l’état de notre société.

Lire l’interview…



  • Arrow
    Arrow
    Deftones @ Lyon
    Slider
  • 1/3