ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Gamma Ray : l’empire heavy metal à l’épreuve des flammes


Quel album de musique peut-être plus metal que celui qui sort directement des flammes de l’enfer ? N’en déplaise aux adorateurs de Satan, avérés ou simulés, c’est bel et bien le groupe de heavy/speed allemand Gamma Ray qui a accouché l’année dernière d’un tel opus, dénommé Empire Of The Undead et prévu pour le 28 mars prochain. « Cher Kai, s’il te plait rappelle-moi immédiatement, le studio est en train de brûler et ce n’est pas une putain de blague ! », voilà le message que le leader Kai Hansen a reçu depuis sa chambre d’hôtel en Amérique du Sud, alors que la majorité de l’album venait d’être mis en boite aux Hammer Studios de Hambourg. Au-delà de son contenu dont il peut être fier, voilà un album qui risque particulièrement de rester dans la mémoire du groupe.

Et c’est Kai Hansen lui-même qui nous explique dans l’entretien qui suit la conception d’Empire Of The Undead, l’incendie des studios et comment la musique a pu y survivre. L’occasion également de revenir sur le départ du batteur Dan Zimmerman, recevoir des nouvelles d’Unisonic – son second groupe en compagnie de son ancien compère dans Helloween Michael Kiske – qui prépare son second album et le titiller sur les accusations de plagiat qui circulent sur internet au sujet de certaines chansons de Gamma Ray.

Lire notre entretien.



On Nous Prend Pour Des Cons   

One Direction ôte le sucre de la bouche de Def Leppard


Un phénomène se caractérise principalement par l’activité qui l’entoure et qu’il génère. Dans le monde de la musique, l’activité entourant et générée par un artiste « phénomène » s’avère généralement d’ordre médiatique. Preuve en est avec le phénomène (tout aussi éphémère que celui l’ayant précédé) One Direction qui l’été dernier a beaucoup fait parler de lui dans la catégorie « plagiaires de l’année ».

En effet, après avoir été accusés d’avoir plagié les Who sur leur tube « Best Song Ever » (avec ensuite de surréalistes réactions de jeunes fans de One Direction), les 1D ont remis le couvert. Et ce coup-ci, le boys band va au-delà du faux sample/échantillon réinterprété placé en introduction d’un de leur titre. Car pour le coup ce « Midnight Memories » est étrangement inspiré du « Pour Some Sugar On Me » de leur compatriotes anglais de Def Leppard. Et pas qu’un peu. Contrairement à « Best Song Ever », le morceau est cette fois « inspiré » (pour le dire joliment) d’un bout à l’autre de ce classique du hard rock des 80’s.

A découvrir dans la suite…



Nouvelles Du Front   

Van Halen : gare aux gaffes !


Le retour de Van Halen ne se sera pas fait sans remous. Inutile de revenir sur la polémique maintes fois évoquée dans nos colonnes concernant la curieuse manière du groupe de communiquer au sujet de son come-back.

Cependant, deux nouvelles affaires, plus ou moins discutables, concernant directement le nouvel album du groupe ont émergé. La première, tout d’abord dénoncée par les fans du groupe mais aussi alimentée par l’ancien chanteur du groupe lui-même Sammy Hagar, concerne la ressemblance entre le (très sympathique au demeurant) nouveau single « Tattoo » et des démos du groupe datant des années 70. Déjà, dans une interview qu’il a accordée en novembre dernier à Rolling Stone, il accusait ses anciens collègues de ne pas avoir écrit d’album, mais d’avoir simplement réenregistré de vieilles démos. Nous avons commenté avec lui ses propres propos dans un entretien qui paraîtra d’ici quelques jours et il n’en démord pas, déclarant que « Van Halen n’avait pas le choix car ils n’ont plus aucune inspiration ».

Lire la suite…



Nouvelles Du Front   

Dream Theater passe au rouge et se fait griller


Dream Theater n’en est pas à une coïncidence près. Utilisant la méthode de l’Inspiration Corner qui consiste à s’enfermer en studio avec une série de disques représentant les principales sources d’inspiration d’un futur album, le groupe a souvent été décrié pour avoir utilisé ses influences récentes de manière trop grossière et pas assez personnelle. « Never Enough » aurait très bien pu avoir été écrite par Muse, alors que « Repentance » aurait pu l’être par Opeth. Ce dont le groupe ne s’est d’ailleurs jamais caché, considérant probablement (à tort ou à raison, à vous de vous faire une opinion) que ce qui compte, c’est que la chanson soit bonne.

Puis il y a ces plans repris à l’identique concernant lesquels on se demande comment il est possible que les artistes originaux n’aient pas porté plainte.

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3