ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Vide(o)rdure   

2001 : l’année où Lemmy (Motörhead) a fait un break


Le souci en écrivant un tel article, c’est de se placer dans la position du mec qui débarque, qui va se ramasser ce petit regard en biais limite méprisant, agrémenté de cette phrase : « Bin, quoi ? T’étais pas au courant ? » Eh oui, il est vrai que le monde entier a eu douze ans pour se nantir de cette connaissance, notamment parce que c’est écrit sur Wikipédia et que, par conséquent, tout individu ayant cherché sur la Toile à mieux connaître le patron de l’un des groupes de metal les plus respectés a pu déjà poser ses yeux là-dessus.

Mais l’avantage avec cet article, c’est de ne plus se sentir seul. Car si vous aussi vous n’aviez jamais vu cette vidéo de Lemmy Kilmister dans une pub pour les barres chocolatées Kit-Kat, alors l’Animal vous accueille à bras ouverts pour aller tous ensemble rejoindre la communauté des gens qui avaient déjà vu cette vidéo.

A commencer par les Anglais, puisque cette publicité s’adressait avant tout à nos amis d’outre-Manche, qui retrouvaient ainsi nombre de leurs compatriotes – le footballeur Roy Keane (pas le genre à faire de la broderie), le comique Bernard Manning, le mannequin Kelly Brook, le présentateur télé belle gueule Laurence Llewelyn Bowen – qui prenaient chacun, comme le conseille le slogan du produit, un break, loin de leurs habitudes. C’est ainsi que des icônes de la culture british, les terribles Daleks de la série britannique culte Doctor Who, réclament des câlins dans un centre commercial et que ce bon vieux Lemmy s’éloigne de sa devise « Everything louder than everything else ».

Voir la vidéo.



Vide(o)rdure   

Les 18 trous de la haine



Qu’y a-t-il de plus inquiétant (au moins pour votre maman) que le groupe ci-dessus ? Leur manager… quand il découvre que ces mecs se baladent en public avec leurs clubs de golf.

A voir ici.



Vide(o)rdure   

Ca, c’est le bon état d’esprit !


Une scène de conférence banale de la rédaction de Radio Metal :

Le Doc : Bon, il y a d’autres articles que vous prévoyez de sortir cet après-midi ?
Metal’O Phil : Bin, moi, rien…
Animal : Je peux faire un article sur la pub avec Mötley Crüe. Il y a de la bonnasse, un mec qui fait du rodéo sur un rhinocéros, un sandwich de la taille d’un séquoia, de l’Ultimate Fighting… Ouais, je vais faire un article là-dessus !
Le Doc : OK, tu fais ça.


Bon, histoire de vous apprendre quand même quelque chose : le mannequin qui tient le drapeau à damier s’appelle Adriana Lima, le kick-boxer Chuck Liddell, et le champion de rodéo Judd Leffew. Et puis Mötley Crüe, bien sûr. Par contre, on n’a pas pigé ce que vend la pub…

Animalement vôtre.



Potin    Vide(o)rdure   

Jusqu’à présent, Tampa Bay était le lieu de naissance du death metal…



Cette information n’a, en soi, aucune importance mais elle est drôle. Laissez nous vous raconter une histoire parlant de vendeurs de voitures d’occas’, d’un des principaux groupes de death metal floridien, Six Feet Under, et… d’un cheval !

Lire la suite…



Vide(o)rdure   

Metal et zombies en petite tenue : c’est pas de la provoc’ ça ?


Il y a environ trois semaines de ça, nous avions reçu un e-mail de Chloé, l’une de nos traductrices (nous les embrassons toutes, au passage) ainsi post-scripté : « Regarde ce que j’ai trouvé ce matin, ça pourrait vous servir si vous faites un article sur, euh, la pub et le metal, ou la lingerie et le metal, ou les zombies en petite tenue et le metal. » Et c’était bien vu parce que des articles sur la pub et le metal, on en fait ; sur la lingerie et le metal (sans même parler des Pin-Ups du Mois), on ne peut pas dire que ça n’arrive pas ; et les zombies et le metal, idem.

Par contre, pour trouver un moyen de caser la chose dont il était question dans un article précisément sur les « zombies en petite tenue et le metal », ça allait être coton ; je vous laisse deviner pourquoi. Et puis, cette vidéo, puisque c’est ce dont il s’agit, était assez sympa puisqu’il s’agit d’une pub pour une marque de lingerie (Agent Provocateur), il y a donc tout un tas de femmes en tenues (très) légères et ça se comprend mieux qu’un plan nichon complètement gratuit dans un film d’horreur (sinon pour exciter le public ado).

Lire la suite…



Vide(o)rdure   

Ouah, les éclairs !


Peut-être aviez-vous manqué cette info il y a un mois mais le chanteur Mike Vescera (Obsession), le guitariste Chris Impelletteri, le bassiste Rudy Sarzo (affichant un C.V. comportant des noms comme Blue Öyster Cult, Ozzy Osbourne, Whitesnake ou encore Dio) et le batteur de Judas Priest Scott Travis – pas vraiment les premiers venus, donc – forment ensemble le groupe Animetal-USA, adaptant avec des musiciens américains la recette déjà bien éprouvée du groupe japonais Animetal qui reprend à la sauce électrique des génériques d’animés.

Le premier album de cette formation doit sortir demain au Japon, et bien sûr, quand on veut vendre quelque chose, faire une pub n’est peut-être pas une mauvaise idée. Eh bien, quand on voit le résultat, on est forcé d’avouer que c’est une SUPER idée parce que , quand on voit une chose pareille, on trouverait presque Kiss un brin désuet. Allez-y, ça se regarde sans faim et sans fin.

EDIT du 12 octobre : Et si vous n’en avez pas eu assez, on vous conseille aussi de voir maintenant le clip !



Vide(o)rdure   

I’m going off the rails on a… S.U.V. ?!!!


Nous devrions pouvoir nous passer d’explications sur ce qui suit tant cette vidéo pourrait se suffire à elle-même. Mais il y a tout de même au moins cinq raisons qui font que la pub ci-dessous est intéressante :

1°) Ça nous permet de parler d’Ozzy Osbourne et ça fait toujours plaisir de parler du Madman.
2°) Ça nous permet de parler d’Ozzy Osbourne et de ne pas parler de sa femme ou ses gosses.
3°) Ça nous permet de parler d’Ozzy Osbourne et pas de la reformation dont on ne doit – de toute façon – pas parler de Black Sabbath.
4°) Ça nous permet de parler d’Ozzy Osbourne et de sa musique pour une fois.
5°) Ça nous permet de parler d’Ozzy Osbourne et de publicité et sans qu’il y ait sa femme et Justin Bieber dans le coin.

Alors, on se fait plaisir trente secondes :



Nouvelles Du Front   

Un beau gâchis


Que ceux qui voudraient s’offrir le spectacle du quarante-cinquième Super Bowl en différé ne lisent pas la suite : les Packers ont gagné. Les petits gars de Green Bay ont bien mis à mal les sidérurgistes des Steelers de Pittsburgh par 31 à 25.

Et on peut en dire autant de l’univers de la musique qui n’en est pas sorti en un seul morceau. D’abord avec une Christina Aguilera qui a allègrement massacré l’hymne national américain avec ses « yeah-eah-eah » et autres « woh-oh-oh » mais aussi en raison du spectacle de mi-temps traditionnel.

Cette année, c’était les Black Eyed Peas qui étaient chargés d’assurer le show et ils ont copieusement torturé le sens musical de quiconque dans l’audience possédait même le plus faible goût pour l’art en question. Et ce n’est pas l’apparition de Slash pour une prestation avec Fergie sur un extrait de « Sweet Child O’ Mine » qui allait nous faire oublier qu’on a cherché à masquer le vide mélodique intersidéral du quatuor pop sous un déluge d’effets visuels.

Lire la suite…



Vide(o)rdure   

Soft drink, soft Ozzy…


On peut être de grands enfants à Radio Metal. Quand ce n’est pas le Doc qui écoute du Dorothée ou Metalo qui se goinfre de pâte à tartiner, voici que débarque l’Animalus Infantilus.

On peut dire ce qu’on veut sur la forte présence médiatique d’Ozzy Osbourne, tout particulièrement depuis une dizaine d’années, mais on ne peut nier que cela a deux avantages : premièrement, cela augmente ainsi la présence médiatique du heavy metal (et tant pis pour la sacrosainte plus-value de l’underground) ; deuxièmement, c’est toujours une nouvelle occasion de se marrer. Il suffit de voir la liste de pubs loufoques dans lesquelles il a pu jouer pour tout de suite sentir au moins une petite contraction des muscles zygomatiques.

Et même si l’une des dernières en date ne m’avait pas spécialement fait m’esclaffer, la petite dernière a quand même réussi à toucher l’enfant qui se cache en l’Animal (à moins que ce soit celui qu’il a becqueté au petit-déjeuner).

Lire la suite…



Le Blog Du Doc   

Facebook tease sa toile


Facebook tease sa toile et toise le monde. Facebook c’est 500 millions d’utilisateurs et près de 4 millions d’euros qui transitent chaque jour (!) sur son site. Conséquence : Facebook est devenu la plate-forme web numéro 1 en termes de publicité. Le réseau social est en effet incontournable à plus d’un titre. A tel point que les grandes marques ne s’y trompent pas (ou plus). Exemple avec LG France.

C’est bien la première fois de ma vie que je vois ça. Une pub d’une marque 100% tournée vers une autre marque ! Mais en même temps pourquoi pas. Le week-end dernier pendant l’émission Canal Football Club sur Canal+ – programme entrecoupé de pubs toutes les 5 minutes que je regrettais de regarder en supportant la dictature économico-télévisuelle mais dont je ne parvenais pas à freiner le pouvoir qu’elle entretenait sur moi, fatigué de ma semaine que j’étais, et ce malgré la terrible superficialité de l’émission en question et de ses intervenants – je suis tombé sur une publicité que vous avez peut-être vu aussi.

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Def Leppard @ Hellfest
    Slider
  • 1/3