ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview    Ta Page Nocturne   

Pure Fucking People 4 : la seconde vie des festivaliers


Pour beaucoup, festival est synonyme d’échappée belle. La routine, les convenances, les problèmes, on laisse tout derrière, on lâche prise, la place est au plaisir sous toutes ses formes et au diable le reste. A l’instar des trois précédents tomes, ce nouveau Pure Fucking People a pour but de replonger son lecteur dans cette ambiance toute particulière, souvent excessive mais tellement authentique, des grands rassemblements metal. Tantôt drôles, tantôt touchants, souvent les deux, les dessins de Will Argunas constituent une galerie de souvenirs qui, au delà d’être agréables à regarder, offrent une vision simple et sincère de moments de vie captés sur le vif.

En réalisant ses croquis sur la base de photos, souvent les siennes mais pas seulement, le dessinateur fait passer ses sujets de festivaliers à personnages, renforçant ainsi noir sur blanc le caractère symbolique et intemporel de l’instant capturé. Fin et sans artifices, le trait retranscrit bien l’humanité qui se dégage des scènes, aussi décalées et coquasses puissent-elles être parfois. Si ces dernières se révèlent souvent familières de celles vues dans les volumes antérieurs, elles n’en restent pas moins uniques et très personnelles. Jesus, Alien, Mr Bricolage, le recueil n’est pas avare en pépites et se renouvelle suffisamment pour éviter la redite. En plus des textes qui avaient fait leur apparition sur le troisième tome et un plus grand espace donné aux dessins sur les doubles pages, Will Argunas met désormais quelques mots dans la bouche de certains des personnages pour donner encore davantage vie à son recueil, mettant un pied dans l’autre univers de l’auteur, celui de la bande dessinée, et faisant définitivement de Pure Fucking People un recueil hybride libre et atypique.

Ce nouvel ouvrage, bien qu’intéressant en tant que tel, parlera bien sûr beaucoup plus aux amoureux de festivals qu’aux non-initiés. A l’image d’un album de photos de famille, Pure Fucking People s’adresse en premier lieu aux principaux concernés, ceux qui sous la canicule ou sous la pluie s’élancent dans le mosh-pit avec fracas, ceux qui savent qu’ils boiront plus qu’ils ne dormiront au camping, ceux qui passeront deux heures dans le merch à chercher un nouveau patch pour leur veste en jean, et accessoirement mêmes ceux qui iront tranquillement et simplement voir leurs concerts ! Du Hellfest au Motocultor en passant par le Sylak et les Arts Bourrins, la nouvelle ballade de Will Argunas est belle.

Mais laissons désormais l’auteur lui même nous parler de ce quatrième volume.



Potin   

Hellfest et bière, ça rassemble !



Tout rebelle qu’il est, tout opposé qu’il est au démon de la société de consommation, le metalleux est toujours partant pour payer pour au moins deux choses : la musique (ce public étant le plus friand d’objets musicaux : disques ou merchandising) et la bière. Et quand le metalleux part chaque année en weekend à Clisson, on ne le trouve qu’à trois endroits : au Hellfest devant l’une des six scènes (et parfois même aux buvettes aux alentours), aux terrasses des bars de la ville, ou dans les rayons du Leclerc proche du site du festival.

Ci-dessus vous pouvez voir une photo publiée par l’artiste Will Argunas sur sa fan-page Facebook, où il montrait avec fierté l’installation de sa propag… de ses kakemonos illustrés avec ses Pure Fucking People qui décorent actuellement le Leclerc. Une photo qui, vous vous en doutez probablement, connaît un grand succès.

Et même un très grand succès…



Ta Page Nocturne   

Pure Fucking People 3 trouve les mots et la formule


« Pure Fucking People, le livre que peut-être tu es dedans ! » Surtout si tu es allé traîner tes baskets au Hellfest, au Raismes Fest ou au Sonisphere en 2012.

Depuis 2010, le dessinateur, sérigraphiste (on lui doit certaines affiches pour Lofofora, The Arrs ou pour le festival MFest à Tours) et auteur de bandes dessinées (In The Name Of, Missing, etc) Will Argunas arpente les festoches français pour en ramener quelques beaux portraits de cette faune sauvage (mais pas trop) et bigarrée (mais avec une préférence pour les tissus noirs) que forment les metalleux et sa sous-espèce : les festivaliers. Sont ainsi nés les recueils d’illustrations devenus annuels Pure Fucking People, artbooks se voulant « un hommage aux festivaliers », en même temps qu’une « sorte de reportage silencieux, du documentaire en dessin ». Et après une campagne Ulule lancée en janvier (comme il l’avait fait en 2012 pour le volume 2) et bouclée en quarante jours pour financer ce livre entièrement auto-édité (toujours trop à part pour les maisons d’édition), voici le numéro 3 disponible depuis quelques jours, imprimé à 500 exemplaires, dont certains sont déjà partis orner les bibliothèques de tous les donateurs qui ont offert vingt euros ou plus dans cette campagne de crowdfunding.

Lire la suite…



Interview    Ta Page Nocturne   

Les Pure Fucking People se démultiplient


« Pensez bien que, maintenant que Radio Metal l’a remarqué, on ne va pas le lâcher » écrivions nous en septembre 2010 après être tombé sur le premier volume de Pure Fucking People du dessinateur Will Argunas. Et c’est vrai qu’on ne l’a pas lâché le bougre ! Depuis lors Will est devenu l’auteur de la plus part des designs que vous voyez dans notre boutique. Une belle collaboration avec un artiste qui gagne à être (re)connu qui, on l’espère, perdurera.

Toujours est-il que Will Argunas nous présente aujourd’hui son second volume de Pure Fucking People. Pour rappel, il s’agit d’un artbook (recueil de dessins) dans lequel l’artiste a figé noir sur blanc les festivaliers de notre Hellfest national, au cœur de la campagne clissonaise. Des scènes de vie immortalisées en 64 pages et qui ravivent dans nos mémoires l’ambiance des festivités. Une belle réussite, d’autant plus que le trait de crayon affuté de son auteur lui confère, au-delà du caractère de recueil de souvenirs, une belle dimension artistique à admirer encore et encore.

Après le Hellfest 2010, c’est donc au tour de l’édition 2011 d’être mis en page selon le même procédé. On y découvre la version 2011 du festivalier infernal, qui, il faut l’avouer ne se démarque pas tant que ça de son frère aîné : à terre pour se reposer de sa gymnastique ou simplement ivre mort, dans diverses positions volontairement loufoques, en pleine transe, roulant sa clope, cherchant sur le plan le prochain concert qui lui explosera les tympans et diverses autres scènes de la vie sur le terrain du festival. « Souvenir, souvenirs » se diront certains en feuilletant ces pages. Peut-être vous y retrouverez-vous, avec un peu de chance !

Lire la suite…



Interview   

Will Argunas : pure fucking dessinateur !


C’est alors que nous attendions la fin du décompte sur le site du Hellfest avant que soit dévoilée la première affiche de l’édition 2011 que nous avons découvert ce recueil d’illustrations, somme de dessins, témoin du Hellfest 2010. Coïncidence ? Je ne crois pas car, dans le grand Cosmos dans lequel nous évoluons tous, les choses surviennent, s’entrechoquent, se répondent et c’est l’effet papillon, petites causes, grandes conséquences (couchez, Bénabar !).

Et quelles conséquences ? L’artiste nous a tout simplement remercié (ce qui se fait – normalement – dans un environnement civilisé) et nous lui avons proposé de ne pas en rester là. Il sera donc aimablement reçu dans l’émission Anarchy X de ce soir, mardi 26 octobre, à 20h20, pour une interview menée en direct par Animal qui, pour cette occasion, sortira de sa tanière et envahira le territoire de Spaceman et Metalo.

Voir l’interview…



Ta Page Nocturne   

Pure Fucking People


Vous qui étiez au Hellfest 2010, vous ne vous en êtes probablement pas aperçus mais vous vous êtes peut-être fait croqués. Alors que, à l’heure où j’écris ces mots, nous ne sommes plus qu’à une vingtaine de minutes de la première annonce au sujet du Hellfest 2011, voilà qu’arrive ce qui pourrait constituer l’un des meilleurs recueils de souvenirs du festival clissonais.

Will Argunas (de son vrai nom Arnaud Guillois) est un illustrateur, auteur de bande-dessinée et père de l’artbook fraîchement sortie des presses intitulé « Pure Fucking People » et qui parle de vous, oui, vous qui arpentiez les vignobles du pays nantais entre le 18 et le 20 juin dernier. Dans cet artbook de 64 pages, que vous pourrez trouver en vente sur son site, sont réunis de subtils dessins en noir et blanc, reportage sans commentaire, reportage silencieux sur un événement qui avait pourtant fait tant de bruit. Pensez bien que, maintenant que Radio Metal l’a remarqué, on ne va pas le lâcher.



  • Arrow
    Arrow
    Sons Of Apollo @ Lyon
    Slider
  • 1/3