ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Swallow The Sun en trois actes


Swallow The Sun 2015

Qu’y a-t-il de plus anti-commercial qu’un groupe de doom metal ? Réponse : un groupe de doom metal qui sort un triple album. Surtout à notre époque où la musique perd petit à petit son caractère « artistique », surtout auprès du grand public, pour devenir avant tout un bien de consommation, et où nombre de jeunes gens ont du mal à maintenir leur attention plus de trois minutes sur une chanson, l’entreprise de Swallow The Sun est un pavé dans la marre voire un véritable suicide commercial. Mais en vérité, c’est une déclaration, un acte militant, pour redonner ses lettres de noblesses à un format album en perdition auprès du public – mais que de plus en plus d’artistes se mettent à défendre – et montrer que la musique est avant tout une expérience à vivre. Voilà ce qu’est Songs From The North et ses deux heures et demi réparties en trois disques aux teintes distinctes.

Mais Songs From The North est également un album chargé en émotion, peut-être plus encore que les opus précédents des Finlandais, entièrement composé et écrit par le guitariste Juha Raivio qui y a mis toute son âme, faisant de celui-ci une œuvre très personnelle. C’est donc naturellement vers lui que nous nous sommes tournés pour en parler. Il a cependant amicalement décliné notre offre, « les paroles étant trop personnelles et trop émotionnellement stressantes pour lui. » Ce qu’évidemment nous comprenons et respectons. C’est donc le chanteur Mikko Kotamäki et le claviériste Aleksi Munter qui nous éclairent ci-après sur cet album résolument consistant.

Lire l’interview…



Le Blog Du Doc    Nouvelles Du Front   

Swallow The Sun : une obscurité qui se savoure en profondeur


L’industrie de la musique, avec le temps, a beaucoup évolué. Les ventes d’albums ont chuté, les prix des places de concerts ont augmenté d’une façon démentielle, les labels n’ont plus les mêmes moyens qu’avant pour promouvoir leurs artistes, le merchandising s’est de plus en plus imposé comme une source de revenus clé pour beaucoup d’acteurs du monde de la musique, Steve Jobs nous a fait croire que nous pouvions capter l’essence d’un concert le bras levé à travers la lucarne d’un de ses joujoux… et l’on pourrait poursuivre ce type d’énumérations factuelles pendant des heures.

Au sein de cette évolution permanente, il est à noter – fort heureusement – que l’artiste reste sacré. Certes il est la première victime de la conjoncture économique difficile du secteur dans lequel il tente de tirer son épingle du jeu, certes le téléchargement illégal l’a abasourdi et la rétribution qu’il touche de la part des plateformes de streaming est encore beaucoup trop faible : mais fort heureusement il a conservé aux yeux du public cette fascination que confère la scène. D’ailleurs le jour où le prestige de l’artiste disparaîtra, alors l’industrie de la musique sera probablement morte et enterrée !

Mais là n’est pas notre sujet…



  • Arrow
    Arrow
    Rob Zombie @ Hellfest
    Slider
  • 1/3