ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Ronnie Atkins : le souffle de vie


L’énergie de Ronnie Atkins force le respect. A peine quelques semaines après avoir reçu des nouvelles positives quant au cancer du poumon qui lui avait été diagnostiqué en 2019, c’est la douche froide : le cancer s’est déporté sur la moelle osseuse et atteint le stade quatre, incurable selon les médecins. Quasiment un an après, Ronnie Atkins est toujours parmi nous et s’apprête à délivrer son premier album solo, intitulé One Shot. Si la panique a pu l’envahir pendant un temps, le chanteur n’a pas baissé les bras et s’est servi de cette fibre rock et metal mélodique qui a fait sa réputation comme d’un exutoire, y déversant ses émotions et réflexions sur la vie.

Avec une honnêteté et une lucidité des plus touchantes, il nous parle de ce qu’il a vécu et du cheminement ayant mené à un tel album, mélancolique mais aussi plein de vie, réalisé avec l’aide de son ami Chris Laney et d’une ribambelle de musiciens. Ayant sorti l’an dernier avec son groupe phare Pretty Maids le live Maid In Japan, immortalisant la célébration des trente ans de Future World, nous en avons également profité pour revenir sur cet album culte et le début de carrière de Ronnie Atkins.

Lire l’interview…



Interview   

Blind Guardian : entre souvenirs et imagination


Certes, les Number Of The Beast, British Steel, Keeper Of The Seven Keys, etc. sont des albums qui ont marqué ce qui pour beaucoup représente la période faste du heavy metal et font aujourd’hui l’unanimité. Ce serait pourtant une erreur de négliger la renaissance de la scène au cœur des années 90. Et, à cet égard, Imaginations From The Other Side de Blind Guardian pourrait bien être l’un des albums de heavy/power metal les plus importants de tous les temps. C’est dit.

Imaginations From The Other Side c’est, avec Nightfall In Middle-Earth, le pivot de la carrière des Allemands, mais c’est aussi un album qui, en reprenant les codes des aînés et en se tenant aux côtés des productions d’Iced Earth ou d’Angra pour ne citer qu’eux, a dépoussiéré et redéfini le heavy pour les années à venir. Voilà pourquoi Blind Guardian et le label Century Media ont décidé de marquer les vingt-cinq ans de l’album produit par le célèbre Flemming Rasmusen en le ressortant en version deluxe accompagné d’une version live intégrale captée en 2016.

Nous avons attrapé Hansi Kürsch entre deux sessions de chant pour le prochain album du groupe afin qu’il se remémore avec nous cette époque magique, mais pas moins semée d’embûches, et qu’il nous parle de son rapport à l’imagination, thème central de l’album.

Lire l’interview…



Interview   

Monte Pittman entre les lignes


Pour ceux qui en douteraient encore, Monte Pittman, guitariste de Madonna, après son passage chez Prong et diverses collaborations, est bien décidé à développer sa carrière solo et ne fait même que commencer. Il se sera fait remarqué par son sens du riff avec The Power Of Three (2014) et Inverted Grasp Of Balance (2016), et revient calé comme un métronome deux ans après son dernier opus avec non pas un mais deux nouveaux albums ! Between The Space est destiné aux fans de heavy metal, centré sur l’efficacité, dans l’optique des concerts. Better Or Worse plaira plutôt aux amateurs d’acoustique, notamment ceux qui avaient pu le découvrir sur son premier album The Deepest Dark.

Deux albums antagonistes, voire symétriques, que l’on peut toutefois relier par une thématique générale, récurrente dans l’œuvre de Monte Pittman, celle des opposés justement. Ainsi dans l’entretien qui suit, le guitariste nous dévoile les dessous de la décision de sortir deux albums simultanément et de de leur conception, mais aussi des idées qui émaillent ces deux opus.

Lire l’interview…



Interview   

Monte Pittman remet l’envers à l’endroit


Monte Pittman 2016Il y a deux ans on flashait sur cet illustre inconnu du nom de Monte Pittman et son album The Power Of Three, avec son orgie de riffs et bonnes idées. « Illustre inconnu » ? Pas tant que ça quand on sait que le guitariste a fait un passage chez Prong et qu’il est depuis quinze ans le guitariste de Madonna. On ne va pas vous refaire sa biographie, et on vous renvoie à notre dernière interview – où il explique notamment comment Madonna s’est retrouvée à jouer du Pantera lors d’une de ses concerts – pour faire du rattrapage sur le bonhomme (la partie 1 et la partie 2).

Toujours est-il que le successeur de The Power Of Three était attendu de pied ferme, et le voilà aujourd’hui dans les bacs, intitulé Inverted Grasp Of Balance. Un album qui s’inscrit dans la continuité, à savoir heavy et gorgé de guitares affûtées, inspiré autant du death metal que du rock ou du grunge, mais avec cette fois-ci deux poids lourds à la batterie et à la basse, respectivement, Richard Christy (Charred Walls Of The Damned, ex-Death, ex-Iced Earth) et Billy Sheehan (Mr. Big, The Winery Dogs).

Nous décortiquons donc avec lui, dans l’entretien qui suit, ce quatrième opus, mais en profitons également pour revenir sur cet épisode émouvant lorsque lui et Madonna se sont retrouvés le 10 décembre 2015 à organiser un mini-concert surprise sur la Place de la République à Paris, en hommage aux victimes de l’attaque du Bataclan.

Lire l’interview…



Interviews   

Monte Pittman, part 1 : the power of heavy metal


With his third solo record named The Power Of Three, singer-guitar player Monte Pittman goes back to his first loves and blows us away. A classy riff-machine taking us back to the transition between the late 80s’ and the early 90s’, all the more so as Monte Pittman isn’t really famous yet, having remained a shadowy figure – but his experience of the music industry is immense nonetheless. Let’s hope the future will change that, and bring his talents to light. Because as far as heavy metal – in the broadest sense – goes, The Power Of Three is both back to the basics and a breath of fresh air.

We offer you a lengthy – one hour long! – interview split in two parts. In the first one, a talkative and very friendly Monte Pittman tells us about The Power Of Three and its very specific, adventurous, passion-fueled genesis. And as passionately we listen to him (or read him) talking about his incredible experience with Flemming Rasmussen, producer of Metallica’s legendary Master Of Puppets, Pittman’s “favorite record of all time”, or about his meeting with Brian Slagel, one of the biggest talent scoots of the metal world (he got Metallica and Slayer started in their early days), and [head] of Metal Blade for 32 years.

The second part of this interview will be published in the coming days, and will focus on his 10-years collaboration, as a musician and as a guitar teacher, with one of the world’s biggest popstars: Madonna.

Read the interview…



Interview   

Monte Pittman, partie 1 : le pouvoir du heavy


Avec son troisième album solo, intitulé The Power Of Three, et revenant à ses premières amours, le guitariste-chanteur Monte Pittman, notamment ancien Prong, nous a bluffé. Une machine à riffs de grande classe qui renvoie directement aux années de transition de la fin des 80s et début des 90s. La surprise est d’autant plus forte que Monte Pittman est encore peu connu du public, en étant relativement resté jusqu’alors un musicien de l’ombre – mais son expérience dans l’industrie musicale n’en est pas moins immense. Espérons que l’avenir changera cet état de fait et mettra les talents de cet artiste en lumière. Car dans le genre heavy metal (au sens large), The Power Of Three est à la fois un rappel aux fondamentaux et une bouffée d’air frais.

C’est un entretien fleuve qui a duré une bonne heure, découpé en deux parties, que nous proposons. Dans cette première partie, le loquace et très amical Monte Pittman parle avec nous de The Power Of Three, sa genèse particulière qui a tout d’une aventure, avec la passion pour moteur. Et c’est avec passion qu’on l’écoute (ou le lit) nous parler de son expérience incroyable avec Flemming Rasmussen, le producteur derrière le légendaire Master Of Puppets de Metallica, son « album préféré de tous les temps », ou de sa rencontre avec Brian Slagel, l’un des plus grands découvreurs de talent du monde du metal (c’est lui qui a poussé Metallica ou Slayer dans leurs jeunes années) et patron depuis trente-deux ans du label Metal Blade.

A noter que la seconde partie de cette interview, qui sera publiée dans quelques jours, se concentrera sur sa collaboration – en tant que musicien mais aussi professeur de guitare – qui dure depuis plus de dix ans avec l’une des plus grandes pop star au monde : Madonna.

Lire l’interview…



Nouvelles Du Front   

Master Of Puppets a 25 ans


Souhaitons un joyeux anniversaire (un jour en retard) à Master Of Puppets de Metallica : l’un des plus grands albums de l’Histoire de notre style musical.

Il est sorti exactement le 3 mars 1986 et contribua à créer la légende de Metallica avec des morceaux devenus très rapidement incontournables. Un opus symbolisé par les « Battery », « Master Of Puppets », « Orion »… ainsi que toutes les autres références du thrash metal présentes sur cet album.

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3