ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Radio Metal   

Les androïdes rêvent-ils de G-Spots robotiques ?


BOn les croyait d’abord nos serviteurs, on les pense de plus en plus nos maîtres en se demandant s’ils pourraient être nos égaux pour ne pas les voir devenir nos bourreaux. Et si en fait, on ne faisait que suivre un fichu guide d’holocauste cybernétique appliqué dont la rédaction a commencé sous la main de Karel Čapek * ? Le développement de l’intelligence artificielle amènera-t-il l’apparition d’une âme synthétique, d’une psyché tourmentée sur circuit imprimé ? Questions pour philosophes, questions pour cybernéticiens, mais aussi questions pour artistes chantant cet autre homme de fer et de silicium.

Au cours de leur troisième saison, les G-Spots auront fait de la science-fiction un quasi fil rouge : en ouvrant des passages vers d’autres mondes, invitant les Aliens à nous envahir, alors pourquoi ne pas précipiter aussi la prise de pouvoir des machines. Robots, androïdes et autres cyborgs mèneront la danse samedi 7 mai dès 20H sur notre antenne. Entrez ce rendez-vous dans vos agendas électroniques et surtout n’oubliez pas vos colliers anti-puces.

* Premier auteur à avoir employé le mot robot dans sa pièce de théâtre R.U.R. en 1920.

Retrouvez aussi les G-Spots sur Facebook, Twitter et leur blog.



Potin   

Etre batteur : d’un présent en or à un futur en fer



La vidéo ci-dessus fait le tour du web depuis une poignée de jours et m’amène à penser une chose… en dehors du fait que cela me conforte dans l’idée que le seul intérêt des Ramones est d’avoir écrit « Blitzkrieg Bop » et qu’il n’y a pourtant pas de quoi se vanter quand on voit que même une machine à laver pourrait en faire autant (mais je dis surtout ça pour enquiquiner encore un peu mes potes keupons). Et puis, au-delà de la « performance » en matière de robotique, il lui faut quand même quatre bras pour faire ça… On aime bien sa crête car complètement superflue, tout autant que son headbanging quand il joue, et le superflue a bon goût, mais, tout de même, cet abruti de robot ne lance même pas ses baguettes dans le public à la fin de sa prestation ! Avec une attitude pareille, il ne faudra pas qu’il s’étonne qu’il ne parvienne pas à faire carrière.

Et qu’il ne s’étonne donc pas de ne jamais détrôner les batteurs les plus riches du monde (c’est à ça que je pensais depuis le départ).

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3