ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Gutterdämmerung : le choc des titans


Il est parfois des personnages passionnés qui sacrifieraient tout pour donner vie à l’oeuvre qu’ils ont imaginée, rêvée, fantasmée. Björn Tagemose est l’un de ceux-là. Photographe et réalisateur, il a quitté son domaine habituel du luxe pour mettre les mains dans le cambouis du rock’n’roll, avec un casting prestigieux, et ambitieux : Lemmy, Iggy Pop, Josh Homme, Grace Jones ou encore Tom Araya pour ne nommer que ceux-là.

Son oeuvre, Gutterdämmerung, est un film engagé sans être militant, ambitieux sans être orgueilleux, muet et bruyant à la fois, pour paraphraser le slogan choisi. Projeté en ciné-concert, avec notamment Volbeat et Nina Hagen pour ce qui concerne la date française (le 10 février prochain à l’Elysée Montmartre de Paris), le film a séduit les plus grands, de Henry Rollins qui l’a co-écrit, aux acteurs qui ont accepté les différents rôles, aux producteurs et partenaires de l’événement. Et pour cause : Björn Tagemose, un homme aussi passionné que cultivé, arrive là avec un concept novateur et fascinant, dont il nous a parlé lors du long et riche entretien que nous avons eu avec lui, en décembre dernier au Studio St-Louis à Paris, qui a d’ailleurs réalisé la post-production du film.

Lire l’interview…



Nouvelles Du Front   

Henry Rollins rengaine sa lame musicale


Henry Rollins annonce très officiellement qu’il arrête ses activités musicales. « Et alors? » doivent se dire les fans du personnage, pas dans le sens où il n’ont cure de l’arrêt des activités musicales de l’ex-frontman de Black Flag, mais plutôt parce que ceux-ci pensent sûrement que Rollins aura largement de quoi s’occuper. Pourquoi ? Parce que loin de limiter sa carrière à celle de chanteur ou musicien, le natif de Washington a tour à tour été écrivain, journaliste, acteur, animateur radio et activiste de tout poil. De MTV à Black Flag, des théâtres d’opération de l’armée américaine aux revendications pro-mariage gay, Henry Rollins est de toutes les batailles avec une constante : l’acharnement à faire de sa vie un combat souvent utile, revendicatif et avec une vision forte de l’intégrité.

Déjà, depuis 2006, on savait que Rollins en avait plus ou moins fini avec la musique. S’il évoquait clairement qu’il se pouvait qu’il ne fasse plus jamais de musique, en 2011, il réitéra sa volonté d’en terminer avec cette facette de son personnage, même si cela lui manquait terriblement. Son problème, c’est qu’il ne voyait pas bien comment faire quelque chose de différent et de nouveau, comment faire évoluer son propos vers quelque chose de neuf, ce qu’il a toujours essayé de faire tout au long de sa carrière. Son premier groupe, State Of Alert, avec qui il sortit un album et fît une douzaine de date, le voyait imposer une attitude punk, voire résolument hardcore, et gagner une réputation de bagarreur sur scène, qui ne le quittera pas pendant longtemps. Cette image l’accompagnera quand il deviendra le chanteur de Black Flag, de manière plutôt originale. Grand fan du groupe, il suivait les Black Flag pendant toute leur tournée sur la côte Est américaine, jusqu’à être invité à chanter un titre avec eux sur scène, un soir où il avait fait cinq heures de route pour les voir et devait retourner travailler juste après. Quand Dez Cadena, le guitariste de Black Flag, décida de se concentrer sur la guitare et qu’ils se mirent en quête d’un nouveau chanteur, ils lui demandèrent de prendre sa place.

Lire la suite…



Nouvelles Du Front   

Alice aime les sucettes


Quand j’évoquais dans ces colonnes il y a à peine plus d’un mois la présence d’Alice Cooper dans un film dont la sortie (directement en DVD, ne le cherchez pas en salle) était imminente en Hexagone, je n’avais pas prévu de m’imposer son visionnage. Le film en question : « Suck », réalisé par le bien peu connu Rob Stefaniuk (réalisateur, co-scénariste, co-compositeur de la B.O. et acteur principal, oui, rien que ça !) est une production de série B canadienne, trois-millième histoire de vampires de l’année et sorti chez nous il y a environ trois semaines.

Mais voilà qu’alors que se profile une soirée télé sans fioriture au cours de laquelle on n’hésite pas longtemps entre tous les programmes démontrant la diversité culturelle française et n’arrivant plus à choisir parmi une vidéothèque trop fournie, on finit par s’offrir un petit voyage par la case VOD de son fournisseur internet à la recherche d’un film un tantinet crétin pour passer une soirée n’ayant d’autre prétention que d’être divertissante. Et alors apparaît dans la liste « Suck » et on se laisse tenter par un petit plaisir qu’on se dit déjà être honteux.

Lire la suite…



Nouvelles Du Front   

Glenn et Henry, le « coming out »


Dans la catégorie humour déplacé et décalé, nous retrouvons aujourd’hui Tom Neely et ses nouveaux comics books. En effet, cet auteur de comics underground a décidé de choisir pour héros Glenn Danzig et Henry Rollins.

Les deux figures du milieu punk hardcore américain en prennent pour leur grade. Le scénario étant clairement fantaisiste et humoristique.

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3