ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

News Express   

L’attaché de presse d’AC/DC répond à la rumeur Axl Rose


Conséquence de l’importance de la rumeur et du bruit causé par celle-ci concernant l’engagement d’Axl Rose, chanteur de GUNS N’ ROSES, pour remplacer Brian Johnson au micro d’AC/DC pour dix dates de concerts, un attaché de presse du groupe australien a dû briser le silence et répondre à la demande de commentaire du média NME : « Rien d’officiel à annoncer. Nous vous tiendrons au courant si cela change. » Voulez-vous en savoir plus ?



Nouvelles Du Front   

AC/DC : nouveau Graal des chanteurs de hard rock ?


2,31 millions de billets vendus lors de leur tournée Rock Or Bust World Tour, soit une recette de 165 millions d’euros (le Black Ice Tour, de 2008 à 2010 avait engrangé près de 440 millions de dollars de recettes). Un demi-million d’exemplaires de l’album Rock Or Bust vendus rien qu’aux États-Unis et aux moins deux millions dans le monde (le précédent, Black Ice, s’était vendu à huit millions d’exemplaires). Qui ne voudrait pas avoir une part d’un tel gâteau ? On n’a plus de souci de vivre de sa musique en jouant avec AC/DC ! Alors quand une place se libère…

Et ces deux dernières années, le jeu des chaises musicales s’est réenclenché : d’abord avec le départ de l’un des membres fondateurs et emblématiques du groupe, le guitariste Malcolm Young, pour des raisons de santé, remplacé par son neveu (ça reste dans la famille), puis la séparation avec le batteur Phil Rudd étant donné ses problèmes avec la justice, remplacé par Chris Slade, qui avait déjà occupé ce poste entre 1989 et 1994 (on reste entre vieilles connaissances). Mais il est un poste qui n’avait pas connu de changement depuis plus de 35 ans, marqué par l’une des plus grandes légendes du hard rock, qui s’est soudain libéré (au moins temporairement) : celui de chanteur. Et Brian Johnson, récemment mis sur la touche pour de graves problèmes d’ouïe causés par sa passion pour la course automobile, n’est peut-être même pas encore officiellement viré du groupe que d’autres sont déjà dans les starting-blocks pour prendre sa place.

Lire la suite…



News Express   

Rumeur : Axl Rose (GUNS N’ ROSES) en remplacement de Brian Johnson dans AC/DC ?


Axl Rose, le chanteur de GUNS N’ ROSES, pourrait remplacer Brian Johnson (qui souffre de soucis d’audition) au sein d’AC/DC pour les dix prochaines dates du groupe. En savoir plus…



News Express   

Slash et Axl Rose (GUNS N’ ROSES) ont renoué le contact


Slash et le chanteur Axl Rose (GUNS N’ ROSES) ont renoué le contact ce qui, évidemment, pose de nouveau la question d’une éventuelle reformation du line-up original de GUNS N’ ROSES. Le guitariste a confirmé avec repris le contact avec le chanteur alors que ce dernier l’avait qualifié en 2009 de « cancer ». En savoir plus…



News Express   

Une reformation du line-up classique de GUNS N’ ROSES ? « Ne jamais dire jamais » selon Slash


Au cours d’une apparition dans l’émission CBS This Morning, il a une fois de plus été demandé au guitariste Slash si une reformation du line-up classique de GUNS N’ ROSES serait possible, celui-ci ne fermant pas la porte à ce que cela se produise dans le futur. Voir sa réponse…



Nouvelles Du Front    Song For The Deaf   

« Sweet Child O’Mine » est trop sucrée pour Slash


« Nothing Else Matters » (Metallica), « Stairway To Heaven » (Led Zeppelin) ou encore « Still Loving You » (Scorpions) : combien de fois aurons-nous entendu dans notre vie ces tubes incontournables de la planète hard rock et metal ? « Sweet Child O’Mine » des Guns N’ Roses fait partie de cette catégorie de chansons qui sont plus que de simples morceaux puisque, le temps passant, elles sont rentrées dans notre patrimoine musical et dans l’Histoire avec un grand H du style. D’ailleurs, pour beaucoup d’entre nous, la simple évocation du titre « Sweet Child O’Mine » est synonyme de l’arrivée de la mélodie de Slash dans notre esprit ! Le principe du tube en somme.

« Sweet Child O’Mine » est une chanson qui figure en neuvième position du premier album de Guns N’ Roses, Appetite For Destruction (1987). Alors que le single sorti le 17 août 1988 deviendra le seul single des Guns à atteindre la première place au Billboard américain, il est assez drôle de constater que le label du groupe, et même ses musiciens, ne croyaient pas forcément en son potentiel.

Lire la suite…



Interviews   

BEHIND THE SCENES : THE OTHER AXL ROSE


Tomorrow, the Motocultor Festival begins. Before enjoying a festival, it is always good to plug yourself in a « festival mood » : you refresh your knowledge on many band’s music, you remember the great experiences you’ve had and the usual unexpected guests you’ve bumped into.

During this year’s Hellfest, we met a very charming lady with whom we shared a very interesting moment. She had the opportunity, after GunsN’ Roses’ show and without really understanding what was happening to her, to spend the whole evening in the tour-bus of a certain Axl Rose.

The story she told us was interesting for two reasons. Firstly, it is the story of a fan who, without being an insider, transformed herself from the average “festival girl” to one of those persons we all envy : the type of person who watches the show on the side of the stage, who’s got backstage passes – which we couldn’t have this year, even though we had our press accreditations – and who can talk to the artists themselves. Secondly, as she spent a whole evening with the famous Axl Rose, she met someone totally different from the temperamental and totally out of control person the medias always describe. She recalls a nearly vulnerable Axl Rose, who spoke of his regrets, his lost friendships, and above all Slash.

More than a year ago, we interviewed Ron ‘Bumblefoot’ Thal, who stood up for Axl Rose in front of all the different critics that could be levelled against him. If it appears quite understandable that Ron Thal doesn’t want to badmouth his boss, it’s another story with all the other people – among them our charming lady – who met the famous singer and stood up for him. After all, even Slash himself declared that you can’t judge Axl Rose without knowing him. As well as telling us about her journey backstage, her apprehension about not knowing what will come next, the temptation to run away as fast as you can, our charming lady gives us a picture of one human being, Axl Rose, as opposed to the guy we are told of in the medias or by disillusioned fans.

Click to read more…



Témoignage   

L’envers du décor : Axl Rose vu d’un autre œil


Demain commence le Motocultor Festival et avant d’attaquer un fest, c’est toujours une bonne idée de se remettre dans l’état d’esprit « festival » : se remettre à jour sur la musique des groupes, repenser aux bonnes expériences vécues et aux rencontres inattendues propres à tout festival qui se respecte.

Pour notre part, lors du Hellfest de cette année, nous avons fait une rencontre à la fois inattendue et intéressante. Celle d’une très jolie demoiselle ayant, sans réellement comprendre ce qui lui arrivait sur le moment, passé une soirée dans le tour-bus d’un certain Axl Rose après le concert des Guns N’ Roses.

L’histoire qu’elle nous a racontée était intéressante pour deux raisons. Tout d’abord, c’est l’histoire d’une fan qui, sans connaître qui que ce soit du milieu, est passée en quelques heures de « la festivalière lambda » à une de ces personnes que nous envions tous, se tenant sur les côtés de la scène pendant les concerts, ayant accès aux coulisses des artistes ainsi qu’aux artistes eux-mêmes. D’autre part, ayant passé une soirée avec le célèbre Axl Rose, elle a découvert quelqu’un de bien différent du personnage capricieux et explosif qu’on nous décrit dans les médias. Elle évoque un Axl Rose presque vulnérable, parlant de ses regrets, des amitiés perdues depuis qu’il est devenu connu, et surtout, de Slash.

Il y a un peu plus d’un an, nous interviewions le guitariste Ron ‘Bumblefoot’ Thal, qui défendait corps et âme le frontman des Guns face aux diverses critiques qui pouvaient lui être faites. S’il paraît compréhensible que Ron Thal ne veuille parler négativement de son patron, c’est une toute autre histoire pour les nombreuses autres personnes – dont notre interlocutrice – ayant rencontré le chanteur et prenant sa défense. Après tout, Slash lui-même avait dit qu’on ne peut juger Axl sans le connaitre. En plus du récit de son passage de l’autre côté de la scène, de l’angoisse de ne pas savoir ce qui va se produire, de la tentation de prendre ses jambes à son cou, notre interlocutrice nous donne également un bref aperçu d’Axl Rose, l’être humain, par opposition au personnage dessiné par les médias et les fans désabusés.

Lire ce témoignage…



Interviews   

Sebastian Bach is not a slave to the past


Sebastian Bach, one of the most talented and well-known rockers of his generation, is one hell of a guy. We already knew it when his last solo album, Kicking & Screaming, came out in August 2011. His show at the Hellfest festival this year was a good opportunity to meet him with – and this was a sort of icing on the cake – his beautiful girlfriend, Minnie Gupta. When we remind him that the last time we had talked, he had tried to put Minnie on the phone, he replies in a flash : « Ha ! That was one of these interviews I did when we were in bed ! » Needless to say that the guy has kept his great sense of humour and that it’s always a thrill to talk to him !

Sebastian Bach’s gig was scheduled on the same day as Guns N’Roses’ one. As we know that Axl Rose and him are friends, we could have expected a duo between the two. Unfortunately, it didn’t happen. However, Sebastian Bach explains us : « He wanted to go out last night, but I’m too old now! He wanted to go to Nantes – Nantes, is that how you say it? I used to pronounce it “Nantèz”, that’s like the Spanish pronunciation! Today I said: “Merci pour veinte años”, but that’s Spanish! I wanted to say: “Thank you for twenty-five years of rock’n’roll”. » That’s how it goes, being a musician : day by day, you cross different countries and you end up mixing different languages ! And on top of that, tiredness is not here to help, as he confesses us : « We had to go on pretty early, and we got here late. I didn’t have anything to eat, so I was kind of spaced out a little bit. » But fortunately, « it was fun! ». He goes on : « But the crowd fuckin’ loved it. Very good response. I think we had the biggest crowd so far. »

Click here to read next…



Interview   

Sebastian Bach n’est pas esclave du passé


Sebastian Bach, non content d’être un des chanteurs les plus doués et réputé de sa génération de rockers, est un sacré personnage. On en avait déjà fait l’expérience en août 2011 à l’occasion de la sortie de Kicking & Screaming, son dernier album solo en date. Sa venue sur le sol français pour sa prestation au Hellfest était une bonne occasion de le rencontrer en face à face avec – bonus non négligeable – sa très charmante petite amie, Minnie Gupta, qui l’accompagnait. Lorsqu’on lui remémore notre précédente rencontre où il avait tenté de nous passer Minnie au téléphone, il répond du tac-au-tac : « Ha ! C’était une de ces interviews que j’ai fait lorsque nous étions au lit ! » Autant dire que le personnage est toujours plein d’humour et c’est un régal de discuter avec lui !

Au sujet du Hellfest, Sebastian Bach se produisait le même jour que Guns N’ Roses. Connaissant l’amitié qui unit le chanteur à Axl Rose, le public clissonnais aurait pu s’attendre à un duo entre les deux frontmans. Ça n’est malheureusement pas arrivé. En revanche, Bach nous explique : « Il voulait sortir hier soir, mais je suis trop vieux pour ça, maintenant ! Il voulait aller à Nantes – c’est bien comme ça qu’on dit ? Avant, je disais ‘Nantèz’, on dirait une prononciation espagnole ! Aujourd’hui, j’ai balancé : ’Merci pour veinte años’, mais c’est de l’espagnol ! Je voulais dire : ‘Merci pour 25 ans de rock’n’roll’. » C’est ça aussi la vie de musicien : on traverse les pays jour après jour et on finit par mélanger les langues ! Et, pour le dédouaner, la fatigue n’est pas là pour aider, comme il nous l’avoue : « On devait passer assez tôt et on est arrivés à la bourre. Je n’ai rien pu manger, donc j’étais un peu à côté de mes pompes. » Mais fort heureusement « C’était fun ! » s’exclame-t-il. Il poursuit : « Le public a putain d’adoré. Très bonne réponse. Je crois qu’on a eu le droit au public le plus important jusqu’ici. »

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Slipknot @ Lyon
    Slider
  • 1/3