ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Schammasch : une présence étrangère


Chris S.R. et son groupe Schammasch font partie de ces artistes qui ont une haute opinion de l’art, qui y voient quelque chose de sacré, intellectuel, exigeant, dépassant le simple divertissement. Schammasch veut nous bousculer dans nos certitudes, nous faire réfléchir et éprouver de la beauté là où ne l’attend pas toujours. Polémique rien que par son format – un triple album -, Triangle est de ces œuvres à contre-courant des pratiques de consommation actuelles et qui ne tolère pas une écoute distraite. Mais la récompense peut être grande. Si, avec cet album, Schammasch a marqué les esprits en 2016, il surprend à nouveau en revenant à peine un an plus tard avec un nouvel EP, Hermaphrodite, premier d’une série basée sur Les Chants de Maldoror datant de 1869, ouvrage poétique d’Isidore Lucien Ducasse, mieux connu sous le pseudonyme de Comte de Lautréamont. Il ne faut pas se fier au format plus court : Hermaphrodite n’en est pas moins exigeant que Triangle, à bien des égards.

Nous avons donc repris contact avec Chris S.R. pour en apprendre plus sur cet EP et son rapport à l’oeuvre littéraire dont il s’inspire. Car, au-delà du caractère surréaliste de cette dernière, qui peut être facilement rapproché de la fibre artistique de Schammasch, l’Hermaphrodite en tant que texte et en tant que personnage est très révélateur du sentiment du frontman quant à sa place dans la société et la place de Schammasch parmi la production musicale actuelle. Chris S.R. fait partie de ces personnes qui vivent et respirent pour l’art, en témoigne le collectif SAROS qu’il a monté et dont il nous parle à la fin de l’entretien, ou encore ses paroles mystérieuses au sujet du prochain album qui risque une nouvelle fois de dérouter…

Lire l’interview…



Interview   

La géométrie de Schammasch


SchammaschQuel pavé ce Triangle ! Mais Schammasch n’a certainement pas sorti un triple album de son chapeau magique par simple vanité ou orgueil. Au contraire, il s’est même imposé tout seul, à l’instar de la trilogie que ce troisième album referme après les deux opus précédents, le juvénile Sic Lvceat Lvx et le plus mature, et double album, Contradiction. Car oui, dans cette trilogie, Schammasch est passé du simple, au double, au triple. Et il faut en avoir, non seulement de la créativité et des choses à dire, mais aussi du sang froid pour entreprendre un tel projet en début de carrière, ne sachant pas comment cela pourra être pris par le public à une époque où la musique est devenue une denrée vite consommée, et par un label qui pourrait en être effrayé. Mais la vérité est que ce ne sont pas des paramètres que Chris S.R., le chanteur-guitariste mais aussi cerveau du groupe de dark/black metal avant-gardiste, prend véritablement en considération. Créer est une nécessité.

Triangle est donc un aboutissement en soi, musical mais aussi philosophique et spirituel, retraçant les trois étapes menant l’homme à l’état d’être accompli. Il y a l’idée de liberté sous-jacente, celle de l’homme qui aspire au « divin », celle de l’artiste qui veut concrétiser sa vision sans entrave – pas toujours évident avec l’impossible rapport temps/argent -, mais aussi celle que les mots ne peuvent offrir et même entravent. Il y a aussi l’idée de changement, celui que l’homme vit tout au long de sa vie, mais aussi celui qui devient nécessaire dans le monde des musiques extrêmes, en particulier le black metal. Et puis il y a l’équilibre, celui entre vie matérielle et vie spirituelle, ou celui que procure l’art. Et tant d’autres choses.

Nous nous sommes longuement entretenus – il fallait bien ça pour faire le tour d’un sujet aussi riche – avec Chris pour qu’il nous donne les éléments pour comprendre sa démarche, l’album, la trilogie et même l’avenir.

Lire l’interview…



  • Arrow
    Arrow
    Hellfest - Altar - Jour 3
    Slider
  • 1/3