ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Interview   

Disillusion : après le dégel


Entre 2004 et 2006, Disillusion fut l’un des plus grands espoirs de la scène metal. Vous ne le connaissez pas ? Normal. Le combo allemand a depuis largement eu le temps de se faire oublier, explosant en plein vol à la suite de Gloria (2006), s’étant perdu dans sa propre audace. Seulement, manifestement, tout le monde ne les as pas oubliés, en témoignent les retours du single Alea (2016), signant le réveil de l’entité progressive, et le succès de la campagne de financement participatif qui a suivi, en vue d’un nouvel album : grâce à cette dernière, Andy Schmidt, cerveau de la formation, a pu plancher pendant deux ans exclusivement sur ce qui deviendra The Liberation, l’opus en question.

Reprenant là où Disillusion s’était arrêté avec Back To Times Of Splendor, musicalement et conceptuellement parlant, il n’en oublie pas pour autant de regarder vers l’avenir, tirant profit des années d’expérience et d’un line-up totalement remanié, passant de trio à quintet, dont trois guitares afin de mieux répondre à la richesse des compositions.

Nous avons joint Andy Schmidt, qui répondra à nos questions tranquillement posé dehors en compagnie de quelques chats, afin qu’il nous parle de cette renaissance de Disillusion et de l’album The Liberation. Mais commençons par un peu de rattrapage, avec un retour dans le passé pour mieux comprendre le parcours atypique de cet ovni qu’est Disillusion.

Lire l’interview…



  • Arrow
    Arrow
    Mass Hysteria @ Transbordeur
    Slider
  • 1/3