ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

Radio Metal   

Les G-Spots présentent : les side-projects


G_Spots_Side_Project_gorillazMême les musiciens ont des hobbys qu’ils pratiquent parfois plus qu’en simples amateurs. Ted Nugent chasse, Alice Cooper joue au golf, Maynard James Keenan fait du vin… et certains font encore de la musique pour se changer les idées. Et cela donne des passe-temps souvent très productifs qu’on appelle communément side-projects, surtout quand les musiciens ont déjà des groupes plus réputés que leur nouveau violon d’Ingres. Néanmoins il est à noter que, jusqu’à une époque assez récente, il était plutôt rare qu’un musicien déjà engagé dans une formation renommée se lance dans un autre projet parallèle, parfois bien loin du domaine dans lequel on le connaissait.

Samedi soir, 2 avril, dès 20H, sur notre antenne, l’équipe des G-Spots s’interrogera sur ce phénomène tout en fouillant dans le catalogue de ces singuliers « à-côtés » de nos artistes préférés, parfois nantis d’une certaine renommée, à l’occasion préférables à leurs entreprises d’origine, mais le plus souvent particulièrement – voire injustement – obscurs. Soyez à l’écoute !

Retrouvez aussi les G-Spots sur Facebook, Twitter et leur blog.



Nouvelles Du Front   

Shane Embury (Napalm Death) apporte son étincelle au boom des side-projects


Il n’est pas rare, commun même, de voir naître des affinités artistiques entre un-tel et tel-autre qui finissent par aboutir à d’inévitables collaborations, et ce quel que soit le style musical joué. Il y a cependant, dans l’étroite sphère metal, une tendance dépassant la simple collaboration qui tend à se généraliser depuis quelques années : celle du side-project. Car plutôt que d’offrir un simple nom crédité, accolé à un unique morceau perdu dans toute une discographie, les artistes n’hésitent plus à s’associer dans de véritables formations parallèles à leur projet initial et principal. Et pour certains noms – que l’on finit par croiser de partout – la liste de ces side-projects ne cesse de croître. En permanence.

Tel est le cas de Shane Embury, bassiste de Napalm Death, qui du haut de ses 45 ans comptabilise pas moins de dix formations différentes dans lesquelles il officia à court ou long terme, superposant certaines d’entre elles à certaines époques. Le musicien peut, de toute évidence, être caractérisé par une hyperactivité artistique notoire. Ainsi, que celui-ci vienne à former, à nouveau, un projet parallèle à Napalm Death n’est plus véritablement surprenant. Voici donc Tronos, projet regroupant Embury et le producteur Russ Russell (Napalm Death, Evile) aux guitares, aux côtés d’une pléiades de musiciens de talent tels que le batteur Dirk Verbeuren (Soilwork), les bassistes Billy Gould (Faith No More) et Troy Sanders (Mastodon), et la chanteuse Silje Wergeland (The Gathering).

Lire la suite…



  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3