ENVOYEZ VOS INFOS :

CONTACT [at] RADIOMETAL [dot] FR

News Express   

Le batteur Charlie « Chalo » Quintana (SOCIAL DISTORTION) est décédé


Le batteur Charlie « Chalo » Quintana (SOCIAL DISTORTION) est décédé ce mardi 13 mars à Mexico. Il avait 56 ans. Le musicien avait joué dans le groupe américain THE PLUGZ avant de participer au premier album solo d’IZZY STRADLIN en 1992 puis de rejoindre SOCIAL DISTORTION.



Interview   

Gut Scrapers offre son âme au rock lourd


Passer d’un groupe de reprises à une véritable formation, unie par un même désir de faire, enfin, sa propre musique : voilà le chemin que connait, ou qu’a connu, nombre de formations. Et même arrivé à la quarantaine, cela fonctionne encore. Tel est le cas du quintet nîmois Gut Scrapers, qui, après avoir interprété le répertoire des punks Social Distortion, joue son propre rock’n’loud. Du bon hard rock burné, costaud et aux riffs épais, qui a depuis pris forme sur un premier album, Gimme Your Soul, sorti il y a un an.

Mais Gut Scrapers c’est aussi un groupe qui se qualifie lui-même de « tout-terrain ». Écumant les clubs et les scènes, où l’on a pu les retrouver aussi bien en première partie des Lords Of Altamont que de Sinsemilia, des Fatals Picards ou encore de Crucified Barbara. Mais le combo est plus « hard » que « rock ». D’ailleurs, à choisir, ce dernier se verrait plus sur les planches d’un Hellfest que sur celles des Eurockéennes. Mais avant de voir haut, le groupe garde les pieds sur terre, ne voulant pas brûler les étapes de sa formation. Car quand, comme Gut Scrapers, on vient du sud de la France, faire du metal et en jouer sur scène, ce n’est pas une sinécure.

Lire l’interview.



Blow Up Your Video   

Social Distortion : un peu de douceur au fond de l’abîme


Qu’il est facile d’utiliser le cliché de cet enfant pauvre, s’enfonçant dans la misère avant, qu’un jour, il ne trouve la lumière et le salut. On connaît ces thèmes de la drogue et de la dépravation tant dans l’esprit collectif l’univers du rock ne se résume qu’au classique « Sex, Drugs & Rock’N’Roll ». Le sujet a plus qu’été ratissé, tant par les groupes et associations conservateurs et puritains pointant ces agissements d’un doigt raide comme la justice, parfois dirigés vers des artistes comme Ozzy Osbourne ou encore les membres de Mötley Crüe (et la liste est encore longue…), mais aussi par des artistes eux-mêmes. Ce sentiment d’exutoire à travers la musique – finement lié à une nécessité d’exemplarité (et pas que dans le bon sens, se plaçant plus comme l’exemple à ne pas suivre) – chez certains artistes en devient tellement redondant que le message d’alerte et de mise en garde fait l’effet inverse : « Trop cool, moi aussi j’aimerais devenir une Rock Star et prendre une rail de coke sur le c** d’une p*** ».

Voir le clip.



  • Arrow
    Arrow
    Alice Cooper @ Paris
    Slider
  • 1/3